• Posté par : Tom 4 févr. 2016

    La naissance d'un classique ? Retour sur une lecture drôle et pétillante, dans un univers magique !
    http://www.gallimard-jeunesse.fr/Catalogue/GALLIMARD-JEUNESSE/Bibliotheque-Gallimard-Jeunesse/Harry-Potter-a-l-ecole-des-sorciersÀ l’heure où j’écris ces lignes, ma lecture remonte maintenant à quelques mois – j’ai lu le tome 1 fin de l’année scolaire 2014-2015 – mais, oui, incroyable, mirobolamment dingue… j’ai enfin lu Harry Potter ! Alors, comme je le disais dans ma chronique de Une place à prendre (>>>), vous pouvez maintenant arrêter les chuchotements et fermer vos yeux exorbités de merlans frits (quoique, je vois déjà les puritains : « il n’a lu que le tome 1… ? »).
    Et, cerise sur le choixpeau, J’AI ADORÉ. (Vous êtes contents avouez-le, allez, vous pouvez écrire un petit commentaire « Je te l’avais dit ! », si ça peut vous faire plaisir !) Je suis loin d’être le premier, c’est certain, et pourtant, moi qui avais tout de même vu les films, j’ai été conquis par cet univers vivifiant, ce style drôle et pétillant, et ces personnages hauts en couleurs.
     
    Vous me direz, alors : « mais… pourquoi faire une chronique sur Harry Potter, alors que tout le monde connaît déjà ce livre ? » Bonne question. Non je n’ai pas vécu dans une huître moldu depuis ma naissance, je sais que tout le monde le connaît, mais :
    - La nuit Harry Potter, c’est ce jeudi 4 février, donc je suis dans le thème, mes sorciers, je partage votre chouchou !
    - Il me paraît intéressant de revenir sur le livre, à l’origine de tout le phénomène, pour rappeler pourquoi ça a tant plu, et pourquoi on parle des fois maintenant de la « génération Harry Potter » (alors que je dirais plutôt que Mathieu Hidalf (si vous ne connaissez pas, allez vous culturer ici >>>) est mon Harry Potter à moi, pour les mêmes raisons (même Gallimard approuve, regardez la pub ici >>>). Je ne partirai malheureusement pas dans une analyse poussée de ce second point, car je pense qu’il faut être plus féru et connaisseur (et avoir lu plus de livres oui oui), mais les pistes sont lancées.
    - Il n’est pas donné à tout le monde de découvrir Harry Potter pour la première fois (et toc, un point pour moi !) alors ça me paraît surtout intéressant de parler de livre d’un point de vue extérieur à ce phénomène qui s’est aujourd’hui un peu tassé (quoique...). On peut ainsi revenir aux bases mêmes de Harry Potter, de J.K. Rowling : un excellent roman pour les enfants, bourré d’inventivité, d’humour et d’esprit.

    Je connaissais déjà les films, l’univers avait déjà pour moi ce côté magique et fascinant qui m’a toujours plu. Néanmoins, la rencontre en livres avec Harry Potter m’a donc permis, petit moldu que j’étais, de vraiment (re)découvrir ce monde. En premier lieu parce que l’univers écrit par J.K. Rowling est plus complexe et pétillant que dans le film où la production Hollywoodienne (hé oui) le rend de façon plus terne (désolé chers américains). D’autre part, parce qu’à force de le connaître, de le voir et de le revoir, on s’est accoutumés à cet univers qui est devenu rituel et un peu pâle. En découvrant l’atmosphère livresque de Harry Potter, on recolore nos souvenirs, on ajoute une étincelle aux braises. Le tout scintille un peu plus, éclate, s’illumine, crépite (vous avez vu cette super métaphore filée ?). On se retrouve plongé dans cette atmosphère de magie qui emplit chaque chapitre de mille façons. J.K. Rowling n’invente pas un monde entier comme l’a fait Tolkien (le maître de la fantasy), mais n’en est pas loin. Son imagination déborde comme un chaudron baveur.
     
    C’est avec sa langue que Harry Potter séduit le plus. Le langage n’est pas particulièrement complexe, ni particulièrement poétique, mais a ce ton juste, saisissante, et cette fraîcheur du ton qui sied si bien aux romans pour la jeunesse. Comme l’univers et sa créativité, l’écriture de J.K. Rowling a du pep’s et une fantaisie fantasmagorique qui rayonne, et ce jusque dans les formules, les noms et les langues. C’est recherché et cohérent, tandis que l’humour porte la voix du narrateur.
     
    C’est peut-être, ce qui m’a le plus surpris, dans ce premier tome : l’humour. La verve élancée et plein de gaieté de la romancière se marie en effet très bien à cet univers fécond et adroit, et à ces personnages généreux et droits. On découvre en effet un panel chaleureux et attachant de protagonistes qui sont peut-être la raison principale du succès de Harry Potter (à part Emma Watson) : comment ne pas être charmés par Hermione, intello au grand cœur, par Ron, maladroit mais loyal, et par Harry, têtu, mais incroyablement affectueux. Comment ne pas s’attacher à cette bande d’amis et à tous ceux qu’ils vont croiser (moment flemme) ? 
     
    Bon, vous l’aurez compris, Harry Potter m’a séduit par son univers et sa langue qui pétillent, par ses personnages et – je n’en ai pas parlé parce que je la connaissais – par son histoire qui fonctionne à merveille. J.K. Rowling sait de façon extrêmement habile construire une histoire et une narration. C’est aussi avant tout, par tous ces aspects, un très bon roman pour enfants qui aurait bien mérité un petit coup de cœur dans ma librairie imaginaire s’il était aujourd’hui sorti de façon confidentielle en librairie jeunesse. Alors oui, même dix ans après, Harry Potter a tout pour lui : du style, du rythme et du charme. La naissance d’un tombeur classique ?
    ____________________

    Harry Potter est un jeune orphelin qui, à la mort mystérieuse de ses parents, a été confié à son oncle et sa tante. Contraints de s'occuper de lui, ils ont installé Harry dans un placard et le traitent de manière épouvantable. Harry ignore jusqu'à l'âge de onze ans qu'il est un sorcier. Sa vie bascule quand il apprend sa véritable identité. Il fait alors son entrée à Poudlard, l'école dirigée par Albus Dumbledore, où il se lie d'amitié avec Ron et Hermione. Il découvre avec joie ses pouvoirs et son don exceptionnel pour le Quidditch. Mais quelque chose le relie au côté obscur de la magie... L'ombre menaçante de Voldemort, sorcier puissant et maléfique, plane sur lui et sur ses proches.

    Aux éditions Gallimard Jeunesse
    Cliquez sur les images pour découvrir les différentes éditions
    http://www.gallimard-jeunesse.fr/Catalogue/GALLIMARD-JEUNESSE/Folio-Junior/Harry-Potter-a-l-ecole-des-sorciershttp://www.gallimard-jeunesse.fr/Catalogue/GALLIMARD-JEUNESSE/Albums-Junior/Harry-Potter-a-l-ecole-des-sorciershttp://www.gallimard-jeunesse.fr/Catalogue/GALLIMARD-JEUNESSE/Grand-format-litterature/Romans-Junior/Harry-Potter-a-l-ecole-des-sorciers

    { 8 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. Ahah ! Tu m'as bien fait rire... et, ÉVIDEMMENT que ça allait te plaire ! C'est un vrai délice cet univers fantastique, plein d'humour. Il y a aussi un sens du détail, de l'anecdote, que j'aime beaucoup chez Rowling.
      Tu comptes lire le reste de la saga ? Comme je m'y suis moi-même remise, c'est vraiment intéressant de partager l'impression de "redécouverte" avec d'autres (un peu ton cas aussi car tu as grandi les films, même si tu n'avais pas lu les livres). J'ai beaucoup moins aimé le 2e, à la relecture, alors que le 1er m'avait enchantée.

      Merci pour cette chronique bien drôle et comme toujours, très bien écrite :p

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Merci tu es géniale !
        Oui j'y réfléchis justement ce serait plutôt chouette...

        Supprimer
      2. Je suis en train de me lancer dans le 4, mais vu mon rythme de limace hémiplégique sous Lexomil, tu peux me rattraper facilement. (J'ai commencé la relecture du 3 en octobre, et je viens de le finir tranquille pépère.)

        Supprimer
    2. Haha j'en peux plus t'es trop drôle ��
      Et moi je vais dire les deux :
      Mais pourquoi t'as lu que le 1??
      Et
      JE TE L'AVAIS DIIIIIIIT!!
      ��

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Ha oui tu fais la totale... Lucille a été plus soft !

        Supprimer
    3. Enfin : c'est le mot ! ^^
      Mais je ne te critique pas, je n'ai pas lu Mathieu Hidalf ! Chacun son truc, mais qui sait je finirai peut-être par le lire :p
      Et puis avec beaucoup d'originalité : JE TE L'AVAIS BIEN DIT !

      RépondreSupprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -