Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

5 janvier. Les nuits bleues ou l'audace enthousiaste

5 janvier 2022.  « Et doucement, on a apprend à s'aimer comme on est » J’ai rencontré Anne-Fleur Multon il y a six ans, à un séminaire de l’ENS sur les genres, sexualités et identités queer dans la littérature jeunesse. À l’époque, elle n’avait pas encore publié son premier roman ( Viser la lune , Poulpe Fictions, 2017 ) mais elle avait déjà les deux pieds plongés dans l’écriture et dans la littérature jeunesse.  C’était elle, bien sûr, (avec deux autres passionnées de littérature jeunesse incroyables) qui organisait ce séminaire. Quel cran ! Oser poser dans un lieu universitaire si prestigieux (et beaucoup trop vieux-jeu) ce regard queer sur la littérature jeunesse…  C’est ce que j’ai aimé, tout de suite, chez elle, et que j’ai retrouvé dès que j’ai lu son premier roman : son audace enthousiaste . Un optimisme sans limite, une énergie folle (qui entraîne tou·tes les autres derrière elle !), jamais arrêtée (ou presque) par les potentiels détracteurs d’une littérature jeunesse enga

Derniers articles

27 septembre. Scarlett et Novak, ou pourquoi les ados n'ont pas besoin d'Alain Damasio

4 septembre. Maison-tanière

14 mai 2021. À celles et ceux qui savent aimer

13 avril 2021. Lettre à toi que j'aime

10 ans de blog | Lettre à mon futur moi

Joyeux blog-anniversaire, Nathan ! | Lettre ouverte

Tag 3 livres en quête d'un grand peut-être

Manabé Shima, de Florent Chavouet (Éditions Picquier, 2010)