Joyeux blog-anniversaire, Nathan ! | Lettre ouverte


Cher Nathan,

Je fais le tournesol sur mon coin de fenêtre, regrettant de ne pas avoir, comme toi, un bout de terrain où faire pousser un potager. Je sais que tu es en train de jardiner, loin des rues vides de Paris, et je suis heureux de te savoir les mains dans la terre, avec pour seul but, cet après-midi, ce petit coin de terre qui laissera bientôt pousser les légumes.

On est le 5 avril : ton blog a dix ans ! J’ai envie de croire que ce n’est pas une coïncidence si je peux ouvrir en grand toutes les fenêtres de mon appartement pour laisser le soleil réchauffer le parquet. Les chemises étendues aux portes de mon armoire sèchent dans la petite brise de cette fin d’après-midi, et Macha fait la sieste, le pelage presque roux sous la chaleur de la lumière.

Je suis bien, et je sens presque encore tes bras qui me serrent de la dernière fois où l’on s’est vu. On fêtait le lancement de notre Kiss Kiss Bank Bank et, presque hébétés et silencieux, on se répétait avec les yeux : c’est un peu dingue, cette aventure.

On en a vécu pourtant, depuis qu’on est petits, des aventures un peu dingues : on a inventé notre propre langage, construit des tours de Kapla, des maisons Playmobil, et un tas de châteaux de sable. On a créé mille histoires avant même de savoir en écrire. Mais jamais une de nos aventures n’aura duré aussi longtemps !

On aurait pu être à Bordeaux ce week-end, ou se retrouver bientôt à Paris et se serrer à nouveau dans les bras. Je t’aurais dit ma reconnaissance, mon admiration et le privilège que c’est de mettre avec toi les mains dans ce terreau qu’est la littérature ado qui a laissé pousser nos blogs et nous a fait grandir.

Mais j’ai mon bord de fenêtre, et tu as ton jardin, et ça suffit déjà, je crois, pour être heureux d’être ensemble, même chacun chez soi. J’ai hâte de te revoir pour te montrer la lumière qui se faufile jusqu’à mes pieds sur le parquet froid, et toi ton potager bientôt sorti de terre.

Je te souhaite un très beau blog-anniversaire, puisses-tu continuer à ensoleiller mon petit coin de fenêtre.

Je t’embrasse,
Ton jumeau, Tom

Commentaires

  1. C'est magnifique. J'ai le cœur qui dégouline de soleil. Je t'aime ☀️❤️

    RépondreSupprimer
  2. C'est splendide. je voudrais bien avoir une jumelle qui me dise des choses aussi belles <3

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

J'aime les commentaires : ça me donne de l'audace !
N'hésite pas à poster ton avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que tu veux, tant que c'est bienveillant !

Les articles les plus lus ce mois-ci