• Posté par : Tom 21 mars 2018

    Un portrait d'autrice par jour écrit par une femme durant le mois international des droits des femmes 
    Photographie de Camille Prost © Alban Jimenez

    À l'occasion du mois international des droits des femmes, 31 femmes d'exception vous proposent de partir durant tout le mois de mars à la rencontre de 31 autres femmes, toutes autrices, aussi talentueuses et impressionnantes que les premières.

    Ainsi, chaque jour, pendant un mois, sur La Voix du Livre, découvrez un portrait d'une autrice, française ou étrangère, contemporaine ou historique, de littérature générale, jeunesse, musicale ou illustrée, écrit par une invitée, qu'elle soit autrice elle aussi ou bien illustratrice, blogueuse, chanteuse, dramaturge, comédienne, professeure, youtubeuse...

    C'est parti pour un mois d'exploration de 31, voire 62, chambres à soi, ces lieux immanquables de littérature où les femmes trouvent, enfin, leur place.

    Jour 21 : Camille Prost présente J.K. Rowling
    _____________________________________________

    Ma rencontre avec J.K. Rowling commence autour de mes 5 ans.
    J’ai appris à lire avec Harry Potter !
    Ma mère, qui a les quatre premiers tomes en poche en sa possession, est déjà plongée dans la série quand la maîtresse de CP nous demande de choisir un livre, et de nous entraîner à lire des extraits.
    Je me revois alors en train de déchiffrer le chapitre « Le gardien des clés » à ma mère qui était en train de repasser (ah société patriarcale quand tu nous tiens !) et d’assister avec Harry à l’arrivée d’Hagrid.
    C’est ainsi que débute mon histoire avec J.K. Rowling.

    Dès que je sais lire, je dévore donc les premiers tomes.


    J’entame le 3e avec une émotion particulière ; c’est le premier livre que je vais lire avant d’avoir vu le film. Puis vient le 4e tome, et c’est le tour du 5e (premier livre dont je dois attendre la sortie).


    En fait c’est ça. Harry Potter ça a été toutes mes premières fois en lecture ! Première fois que je pleure en lisant avec le 6e tome. La première peur d’être déçue et la première tristesse de quitter un univers avec le 7e livre.
    C’est donc la première série de livre dont je deviens fan, une série avec laquelle j’ai grandi.


    À 7 ans, je connais par cœur le début du tome 1. Pourquoi ? Je n’en sais rien ! Je l’avais appris par cœur comme ça pour m’amuser ! « Mr et Mme Dursley, qui habitaient au 4 Privet Drive… »

    Et dès que mon petit frère est en âge de comprendre un peu l’univers, je commence à lui lire toute la saga.

    Chaque été je relis tous les tomes !

    Et à mes 10 ans, mon dieu, mes parents m’autorisent à refaire la déco de ma chambre. Un papier peint Harry Potter recouvre mes murs ! (Choix que j’ai un peu regretté à l’adolescence…)

    Bon vous l’aurez compris, Harry Potter c’est mon truc.
    C’est pourquoi j’ai eu envie de m’intéresser à cette J.K. Rowling qui m’a tant fait rêver.

    Dans les bonus de l’un des DVD, je suis tombée sur un très bon documentaire sur sa vie. En quelques lignes, voici ce que je peux en résumer :
    Joanne Rowling est née dans une famille modeste en Angleterre, un 31 juillet, comme son héros éponyme. Au cours d’un voyage en train, elle imagine les prémices de l’histoire d’Harry Potter, et en arrivant à la gare de King’s Cross, elle stocke ses notes dans des boîtes à chaussures.
    Elle se marie avec un journaliste et donne naissance à une petite fille. Mais le couple va mal, son mari est violent et ils se séparent. Elle déménage au Royaume-Uni avec sa fille, mais n’a plus de travail, et survie tant bien que mal. Elle tombe en dépression et vit dans la pauvreté.
    Une fois le livre achevé, elle envoie les premiers chapitres et n’obtient que des refus de la part des maisons d’éditions. Mais livre plait beaucoup à la fille du directeur de la maison d’édition Bloomsbury et, ainsi, le roman est publié en 1997, tiré à très peu d’exemplaires.
    Il devient rapidement un best-seller, et c’est le début de la success story que nous connaissons.

    Ce qui me marque le plus dans son histoire, c’est que Joanne Rowling a touché le fond. On aurait pu penser que tout était perdu, mais non, elle s’est relevée. C’est une formidable leçon de courage et d’espoir.
    POINT FÉMINISTE :
    Pourquoi J.K. Rowling ?
    Son agent craignait que les petits garçons (la cible du livre) ne veuillent pas acheter un livre écrit par une femme. Il a donc demandé à Joanne Rowling de publier avec les doubles initiales « J.K. » pour ne pas révéler son prénom (le K faisant référence au prénom de sa grand-mère Kathleen).

    J.K. Rowling, c’est aussi une femme engagée.
    Elle a publié 2 petits livres tirés de l’univers d’Harry Potter (Le Quidditch à travers les âges et Les animaux fantastiques) dont les recettes sont reversées à l’association « le Fond international pour les enfants et les jeunes gens en crise ».
    Elle est aussi ambassadrice de l’association caritative One Parent Family, qui soutient les parents isolés.
    Elle soutient également la recherche pour le traitement de la sclérose en plaques, la maladie dont souffrait sa mère.
    Et c’est la première personne milliardaire à devenir millionnaire en faisant des dons, ce n’est pas rien !

    Oui, J.K. Rowling, c’est tout ça, et c’est notamment Harry Potter, la saga qui a fait de moi une grande lectrice pendant mon enfance. Donc merci J.K. Rowling !
    _____________________________________________

    Camille Prost est électricienne de cinéma, « électro » comme on dit. C’est elle qui, sous les ordres d’un·e chef·fe, installe les projecteurs pour éclairer le plateau.
    Grande lectrice pendant l’enfance, elle est aussi co-créatrice de la chaîne booktube Boîtamo.

    { 5 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. Magnifique ! que c'est beau de grandir avec Harry :) Ma fille de tout juste 7 ans, en CP, a sont tome 1 bien à elle, qu'elle a commencé à lire aussi, à son doudou. Je souligne juste d'expérience que commencer un livre par Mr et Mrs Durlsey (sur ma version), c'est pas sympa pour les CP qui apprennent juste à lire ^^

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. "a son tome 1"... Relis-toi Julia, relis-toi... Désolée :)

        Supprimer
      2. Ha oui je n'y avais pas pensé, ce n'est pas très gentil ;)

        Supprimer
    2. J'aime beaucoup ce "nouvel" angle pour redécouvrir la maman de Harry (et ca donne évidemment envie de les relire, aaarg)

      RépondreSupprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -