• Posté par : Tom 14 mars 2018

    Un portrait d'autrice par jour écrit par une femme durant le mois international des droits des femmes 

    À l'occasion du mois international des droits des femmes, 31 femmes d'exception vous proposent de partir durant tout le mois de mars à la rencontre de 31 autres femmes, toutes autrices, aussi talentueuses et impressionnantes que les premières.

    Ainsi, chaque jour, pendant un mois, sur La Voix du Livre, découvrez un portrait d'une autrice, française ou étrangère, contemporaine ou historique, de littérature générale, jeunesse, musicale ou illustrée, écrit par une invitée, qu'elle soit autrice elle aussi ou bien illustratrice, blogueuse, chanteuse, dramaturge, comédienne, professeure, youtubeuse...

    C'est parti pour un mois d'exploration de 31, voire 62, chambres à soi, ces lieux immanquables de littérature où les femmes trouvent, enfin, leur place.

    Jour 14 : Émilie Bulledop présente Samantha Bailly
    _____________________________________________

    Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de Samantha Bailly.


    En plus d’être une autrice productive, avec déjà une vingtaine d’œuvres de tous genres à son actif, Samantha Bailly a pris il y a quelque mois la présidence de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse qui défend les droits de ces derniers et dernières sur plusieurs niveaux.
    Il est difficile de prendre position dans le milieu du livre actuellement lorsqu’on en fait pleinement partie et qu’on en dépend. Pourtant Samantha n’hésite pas à le faire et pas uniquement avec sa casquette de présidente de la Charte.

    Parce que Samantha est aussi une « influenceuse ». Depuis février 2016 on la retrouve aussi sur de nombreux réseaux sociaux tels que YouTube, Twitter, Instagram ou encore Facebook où elle a également trouvé son public. Bref, Samantha aime les casquettes et pourtant ne se cache pas derrière.

    Que ce soit sur sa chaîne YouTube, dans ses livres, dans les médias traditionnels ou face aux membres du milieu du livre Samantha défend ses idées et les droits de nombreuses personnes. Je pense véritablement que les femmes comme elle — Audrey Alwett, Patricia Lyfoung, Christelle Dabos et bien d’autres encore — représentent une génération aussi talentueuse qu’engagée. Une génération de femmes qui ne se laissent plus faire et qui n’ont pas peur de prendre la parole pour les autres et pour elles-mêmes face aux acteurs traditionnels et aux mécanismes sociaux plus ou moins inconscients à l’œuvre dans le monde du livre et dans la société. Que ce soit pour valoriser la littérature jeunesse ou encore pour représenter publiquement (et sans fards) la réalité des auteur·rices et illustrateur·rices jeunesse et pas uniquement, Samantha use de toutes les cartes qu’elle possède pour le faire, et avant tout de modernité et de courage.


    Je pense sincèrement que ce sont ces combats, peu importe leur envergure, qui font que les choses changent, qui font que les gens ouvrent les yeux et prennent conscience de la réalité du marché et des conditions des acteur·rices de ce milieu qu’on a tendance à oublier ou idéaliser.

    En plus d’être une autrice talentueuse, Samantha est donc une porte-parole qui a du poids et de l’influence. Dans un milieu où les gens pensent encore et osent s’exprimer publiquement pour affirmer que le métier d’auteur·rice n’en est pas un, alors qu’ils en font leur business, nous avons besoin de personne telle que Samantha. De livres tels que Les stagiaires. D’associations telles que la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse.

    Plus encore, dans un monde où certains osent encore nous dire que notre place, en tant que femme, est dans la cuisine, nous avons besoin de femmes actives comme elles pour montrer qu’on peut lever la tête et avancer.
    Grâce à des femmes telles que Samantha, il est devenu impossible de se cacher derrière l’ignorance et j’espère de tout mon cœur que les gens en auront conscience rapidement. Car ces femmes méritent qu’on en prenne conscience.

    _____________________________________________

    Émilie Bulledop est l'une des booktubeuses françaises les plus influentes aujourd'hui et a décidé d'en faire son métier. Suivie par 60 000 abonnés, elle est aussi la créatrice d'une chaîne YouTube sur le bullet journal (suivie par plus de 30 000 personnes). En 2017, elle a publié un livre chez Flammarion Jeunesse (Mon bullet avec Bulledop). Elle est aussi chroniqueuse dans l'émission C'est au programme sur France 2.

    { 7 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. Deux femmes incroyables. Samantha sait, en plus d'écrire des livres extra, tirer parti de la force des réseaux sociaux et d'Internet pour faire voyager ses idées, ses passions et ses combats, et elle a pris à bras le corps son rôle à la Charte, avec engagement. Quant à Emilie... <3

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Comme tu dis ! Deux femmes talentueuses et engagées... incroyable !

        Supprimer
    2. Ces deux femmes sont des winneuses, des battantes, deux femmes inspirantes, créatives et fortes.

      RépondreSupprimer
    3. Une femme de courage ... qui censure, nous bloque des réseaux sociaux parce qu'une question la dérange ou parce qu'un commentaire ne flatte pas son égo

      RépondreSupprimer
    4. Très bien dit j'adore Samantha Bailly et ses livres, j'ai un blog récent je voulais également faire son portrait ici mais trop tard tant pis xd mais mon article sur Samantha Bailly n'est pas encore sortie, il sortira plus tard également sur mon blog

      RépondreSupprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -