• Posté par : Tom 15 juil. 2017

    La blogosphère est-elle morte ? Booktube va-t-il devenir l'unique média littéraire sur internet ?
    J’avais depuis un moment envie d’écrire sur la blogosphère et sur Booktube et de répondre à quelques questions et remarques que je vois parfois fleurir autour de moi :


    En effet, aujourd’hui, sur internet, deux communautés se côtoient en prescription littéraire : les blogueurs et les Booktubeurs.
    Les premiers, les pionniers, vous les connaissez depuis plus longtemps : certains blogs ont déjà maintenant quelques années, par exemple Sophie Hérisson a créé son blog Délivrer des Livres il y a maintenant 13 ans. La Voix du Livre est, pour sa part, né il y a 7 ans.
    Booktube est plus récent, et a surtout pris son ampleur récemment, relayé par de nombreux articles de presse et quelques reportages télévisuels (par exemple, le récent C’est au programme).
    Chacun y va donc de sa préférence : blog ou Booktube ? On parle parfois de la fin des blogs alors que de nombreux blogueurs se redirigent peu à peu vers Booktube, plus en vogue, au public plus développé, plus large… pourtant, les blogs tiennent bon.

    On va quand même pas se laisser faire.

    Ainsi, l’audience a peut-être un peu réduit mais elle n’a pas déserté. En fait, si les blogueurs ont encore de l’avenir devant eux, c’est parce que les deux médias sont parfaitement complémentaires.
    Et j’ai envie de vous expliquer pourquoi.

    ATTENTION : cet article est une analyse comparative personnelle des blogs et de Booktube. Si vous n’êtes pas d’accord, ce sera avec un grand plaisir que nous pourrons en discuter en commentaires ! Parce que les débats, c’est cool.


    Deux modes d’expression différents

    S’exprimer à l’écrit ou en vidéo, c’est extrêmement différent. Comme le dit Bulledop dans le reportage France 2 sur les Booktubeurs, il y a une plus grande spontanéité dans Booktube. On ne lit pas seulement quelqu’un, on le voit, on l’écoute… Et, comme quand vous parlez à quelqu’un, vous apprenez autant de choses si ce n’est plus dans le langage non-parlé que dans le langage parlé. Les gestes, les mimiques, les expressions, le ton utilisé… Tout cela est un langage à part entière qui en dit beaucoup sur ce que vous dites.
    Par exemple, si j’écris : « c’était gé-nial », vous ne pouvez le comprendre que d’une seule manière. Mais si vous le dites, vous pouvez faire comprendre en disant la même phrase que vous avez adoré ou que, avec un ton ironique, non, vous n’avez pas adoré du tout.
    Outre ce que vous communiquez avec la voix et les gestes sans le dire, il y a un rapport plus direct, plus émotif en vidéos qu’à l’écrit. Comme le disait Bulledop, c’est aussi ça, cette spontanéité : il est plus difficile de cacher son émotion à l’oral qu’à l’écrit. C’est comme si ce qu’on ressentait débordait de notre discours pour s’exprimer pleinement.

    Niveau contrôle des émotions, vous êtes plutôt à gauche ou à droite ?

    De ce fait, les contenus des vidéos sont beaucoup plus liés à l’émotion du/de la Booktubeur-se qu’à l’analyse proprement dite du livre. Il est alors beaucoup plus facile de dire « je » dans une vidéo, de parler de soi et de son rapport intime à sa lecture. Par exemple, écoutez cette très belle vidéo de Lemon June qui parle de Martin Éden.



    Sur les blogs, du moins pour certains, on est plus dans une recherche d’analyse des livres chroniqués. On peut choisir de retranscrire l’émotion ressentie à la lecture (j’essaie également de le faire un maximum), mais il est plus facile et plus répandu d’analyser un livre à l’écrit qu’à l’oral. Ainsi, même si je rends au maximum l’émotion que j’ai ressentie durant ma lecture, je cherche aussi à comprendre pourquoi j’ai ressenti ça, d’aller au fond des choses. Qu’est-ce qui fait qu’un livre est bien ou mauvais selon nos propres critères d’analyse ?

    Des publics différents

    Du fait de l’émotion que les Booktubeurs font passer, il y a un rapport plus intime qui lient leur communauté et le Booktubeur. Comme le dit l’éditrice interviewée dans l’émission « C’est au programme », au contraire des journalistes (et blogueurs), les Booktubeurs, comme les Youtubeurs, se posent plus comme animateurs de communautés. C’est sans doute pour cela aussi qu’on trouve beaucoup plus de vidéos différentes des critiques de livres : les Book Haul, les Tags, etc. La personnalité de la personne compte encore plus que sur les blogs.

    Par ailleurs, comme cette personnalité compte plus que sur les blogs, et donc parfois plus que les livres, beaucoup de monde regarde une vidéo Booktube en tombant dessus par hasard. Des Booktubeurs-euses comme Audrey racontent donc que certains de leurs abonnés sont d’anciens non-lecteurs qui ont commencé à lire grâce à eux… et n’est-ce pas l’un des plus beaux compliments qu’un lecteur puisse recevoir ?


    Le public des blogs est beaucoup plus un public « entre soi » : ce sont les lecteurs ou professionnels du livre qui lisent d’autres lecteurs et professionnels du livre. C’est aussi l’une des raisons, outre l’écrit plus long et parfois plus ordonné, qui permet d’analyser des livres. On touche un public plus connaisseur, donc qui a plus de notions permettant de comprendre un certain nombre de concepts, de points d’analyse du livre. On parle à quelqu’un qui s’y connaît déjà.
    Et c'est personnellement ce que je cherche quand je lis des chroniques de livres : j’ai besoin que l’analyse aille loin. C’est pour ça que j’aime les blogs comme celui de Lupiot (Allez vous faire lire) ou L’oiseau lit.

    Des choses nouvelles à créer sur chaque média

    Mais les deux médias ont des frontières poreuses, parce que :

    1. Beaucoup pratiquent les deux ;
    2. Beaucoup sont passés de l’un à l’autre ;
    3. Les formats ne sont pas si binaires que ceux que j’ai exposés.

    Par exemple, Lemon June est une Booktubeuse qui fait transparaître avec beaucoup de force son émotion, mais qui réussit ce tour de force d’aller très loin dans l’analyse de chacun des livres qu’elle lit. Lemon June arrive finalement à concilier l'analytique et l'animation de communauté avec TA-LENT.
    C’est, pour ma part, le Booktube que je préfère (au même titre que les blogs).


    En fait, les vidéos de Lemon June m'ont fait comprendre ce que je trouvais de meilleur dans Booktube et YouTube en général (lié justement au fait qu'on touche un autre type de lectorat) : la vulgarisation. C'est l’une des choses que j'aime beaucoup sur internet, qu’on retrouve aussi sur des blogs comme celui de Lupiot : vulgariser, c'est expliquer de manière la plus claire possible pour le plus grand nombre possible des notions et concepts souvent scientifiques ou artistiques complexes.

    L'accessibilité de tous à Internet ne réduit donc pas la profondeur et le sens du contenu, mais elle la force à s'exprimer autrement. De manière plus simple, certes, mais l'idée est surtout d’inventer quelque chose de nouveau sur chacune des plateformes.

    Et il en existe, de belles et nouvelles choses, à en rester bouche bée !


    Alors, pour partir guillerets, je vous propose de finir là-dessus :
    CÔTÉ BLOG


    CÔTÉ BOOKTUBE

    { 16 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. Très belle analyse! J'aime beaucoup le format blog car j'adore l'écrit et je m'efforce d'analyser les livres que j'ai lu. Mais c'est justement ce système "d'entre soi" que je trouve dommage, le public est assez restreint alors que certains blogueurs ont beaucoup à apporter à une multitude de lecteurs. De plus, il est difficile de tomber sur un blog par hasard pour un non lecteur alors booktube offre cette possibilité. J'aime également la promiscuité qu'il y a entre booktubeurs et abonnés, il est en effet plus simple de s'attacher à un vidéaste et d'aller lui parler, on à l'impression de mieux le connaitre . Mais j'aime beaucoup les deux formats qui peuvent cohabiter sans problèmes et où chacun y trouve son compte.❤

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Merci beaucoup !
        Tu as tout à fait raison. Et c'est vrai qu'on se sent plus proche d'un Youtubeur... mais tout simplement parce qu'il y a l'effet "réel" : voix, apparence, etc. On sait à quoi il ressemble, on le voit souvent dans son environnement quotidien... Un Youtubeur se livre (hahaha) beaucoup plus personnellement qu'un blogueur, d'où cette intimité qui se crée.

        Supprimer
    2. Quand cesseras-tu d'écrire des articles aussi constructifs et intéressants ? Encore une fois, merci de partager avec nous tes réflexions ! Voilà des propos nuancés et approfondis, comme toujours, j'adore j'adhère ! J'aimerais pour ma part ajouter un constat à ta réflexion sur la dichotomie blog/Booktube : la différence de support est tout de même extrêmement significative. Un article de blog se lit tandis qu'une vidéo Booktube se visionne et, pour nous autres lecteurs, la différence est de taille. L'action de lire un article de blog, l'action «lecture» donc tout simplement, peut nous sembler plus naturelle, plus aisée. Ce constat amène évidemment tout et son contraire concernant les interprétations et conclusions ; certains lecteurs préféreront se tourner vers Booktube car ils y verront un complément à leur lecture, une nouvelle manière de vivre la littérature, tandis que d'autres lecteurs au contraire pourraient voir dans Booktube un univers trop éloigné de celui avec lequel ils se sont familiarisés. Personnellement (je raconte ma vie puisque je suis une fille intéressante), si j'adore les contenus des blogs comme les contenus Booktube, il m'est très difficile de visionner une vidéo, même de quelques minutes, en une seule fois et jusqu'au bout -il m'est impossible de me concentrer sur une vidéo comme je parviens à me concentrer avec un livre. Fin de la parenthèse, je m'arrête ici et te répète BRAVO xx

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Et toi tu es toujours aussi adorable et gentille !
        C'est vrai que c'est étonnant en fait qu'on se tourne plus vers les vidéos alors qu'on est des lecteurs. Mais je crois que tu as raison, il doit y avoir cette envie de "pause" peut-être car cela demande moins de concentration, moins d'implication de soi.
        Par ailleurs je pense aussi qu'il y a un aspect générationnel comme le souligne Julia juste en-dessous ! C'est sûr et certain.
        Merci de ton avis et merci pour tout xx

        Supprimer
    3. Wa-hou. Super article.
      Comme toi, on me demande souvent pourquoi je ne me lance pas sur Youtube. Pendant longtemps ma réponse a été :
      -C'est intéressant mais demande beaucoup d'énergie, de temps et de talent de montage que je n'ai pas. Je ne suis pas vidéaste.
      ...Toutes choses qui auraient pu être surmontées par un élan de motivation. La vérité, au fond, c'est que mon domaine, c'est l'écrit, et que malgré les grimaces et les grands gestes que je fais quand je parle de livres, j'aime bien mieux m'exprimer par écrit ; loin d'être plus facile, c'est un exercice de restitution de pensée, de style, de communication, qui me séduit davantage.
      Depuis quelques temps, cependant, quand on me pose la question, j'ai une réponse absolument et résolument honnête envers moi-même :
      - Parce que ce que je voudrais faire sur Youtube, c'est *exactement* ce que fait Lemon June. Je suis donc ravie et soulagée qu'une Croisée se soit déjà lancée dans cette fière aventure et fasse le travail pour moi.
      Lemon June est fun ET intelligente. Elle instruit en même temps qu'elle divertit. Et c'est la quintessence de la vulgarisation — qu'elle soit littéraire, scientifique ou autre. (J'ADORE la vulgarisation.) On rattache beaucoup la vulgarisation culturelle à Youtube, car notre génération et société est plus facile d'accès par des formats visuels, et aussi car Youtube a permis de redonner ses lettres de noblesse au genre, quand une nouvelle génération s'est emparée du format pour s'autocultiver (nous sommes formidables, nespa ?) — mais comme tu le disais, c'est ce que j'essaie de faire sur Allez Vous Faire Lire, un blog écrit, et je ne suis pas la seule.

      Le seul moment où je n'étais pas vraiment d'accord avec toi au cours de la lecture de cet article, c'est quand tu soutiens que Booktube est davantage dans l'émotion que la blogosphère littéraire : hmm, personnellement, c'est mon problème, je trouve les critiques littéraires trop souvent prisonnières du pur ressenti — quel que soit le format — aussi, pour moi, le problème n'est vraiment pas lié à la vidéo (ou à l'écrit) mais tout simplement à la difficulté de l'exercice critique.
      Mais tu reliais ça avec l'intimité plus facile et plus grande qui lie le Booktubeur et sa communauté et ça, c'est ô combien vrai, et ça doit influer la dynamique de partage du ressenti émotionnel.

      Merci beaucoup pour ce brillant article.
      Il y a une grosse évidente dont on doit parler :
      Les GIFS ! :D
      (Que j'utilise à balles et que tu utilises à balles ici.) Ils ont plusieurs fonctions (illustrer, offrir une respiration visuelle dans un long bloc de texte, frapper, permettre à un "ton" décalé d'éclore) mais l'une d'elle est évidente, qui explique leur succès sur le net : notre attachement générationel au format visuel (ET court). Ils sont en quelque sorte des échantillons de Youtube, des ersatz de vidéos.
      Ils sont peut-être la façon qu'a eu la blogosphère de réagir à l'expansion de Booktube, en "pimp'ant" notre vieux format de blog écrit. Qui sait ? La paresse m'empêche de vérifier la chronologie, mais ça me semble cohérent.
      Des biz
      Lupiot, d'Allez Vous Faire Lire.com

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. C'est marrant j'ai fait le même parcours de pensée/réponse que toi. Je me souviens d'une discussion avec Nine où elle m'a demandé pourquoi je ne me lançais pas sur Booktube. J'ai d'abord répondu "pas le temps/énergie etc. avec le blog", il y a eu un blanc puis j'ai répondu "et puis c'est l'écrit, mon moyen d'expression, pas la vidéo". Là elle m'a fait "ha, ça c'est une vraie réponse ! un vrai argument !" et elle avait raison !
        Tout ça pour dire que je suis d'accord avec toi, c'est générationnel, et je suis d'accord avec Suzon ci-dessus, c'est aussi question de goûts, de connaissance de soi : on sait comment on sera le plus à l'aise.
        Par ailleurs, OUI, Lemon June c'est THE Booktube de mes rêves. La meilleure Booktubeuse qui soit. C'est, comme tu dis, attachant, fun et brillant. Et vraiment, vraiment brillant ! Je suis contente qu'une fille comme elle se soit lancée sur YouTube. Parce qu'elle est en effet experte en vulgarisation et, comme toi, j'adore ça (je le dis dans l'article) et j'essaie aussi de le faire un peu.
        Pour l'émotion, tu as sans doute raison. C'est vrai qu'en écrivant l'article je me suis dit que je pouvais facilement être moi-même beaucoup dans l'émotion.
        Enfin, pour les gifs, s'il faut qu'on en reparle, nous en reparlerons ;) Mais, encore une fois, je crois que tu as raison !
        Des bises,
        Tom

        Supprimer
      2. Je conclus donc : Lemon June <3 et les gifs <3
        Et puis sans vos deux blogs, le monde ne serait qu'une vallée de larmes.

        Supprimer
    4. Merci pour cette très bonne comparaison.
      Booktube s'est vraiment bien développé. Je me souviens des toutes premières vidéos (il y a au moins 5 ans), que je regardais surtout pour me marrer. Désormais, il y a vraiment de chouettes chaînes.
      Néanmoins, je ne les suis pas pour une raison différente de celles que tu as pu exposer dans ta comparaison : le temps.
      Il me faut 1 à 2 minutes pour lire et commenter un article de blog. Alors qu'une vidéo fait en moyenne 10 minutes. Et pour moi, la question du temps est un vrai problème.
      Et puis je m'aperçois que je retiens mieux ce que je lis par rapport à ce que j'entends.
      Des bises

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Merci à toi de m'avoir lu :)
        Intéressant ! Tu as sans doute raison, je crois que je retiens mieux en lisant... Pourtant, je regarde plus de vidéos... en fait, j'en écoute plus ! Parce que ça demande du temps mais on n'est pas obligés de n'être concentrés que là-dessus, on peut le mettre en fond d'autre chose (vaisselle, ou je ne sais quoi d'autre). Un article de blog demande une concentration à 100% sur cette seule et unique activité.
        Bises !

        Supprimer
    5. Merci pour ce très édifiant article sur les deux mondes numériques du livre !
      La question se pose sérieusement, lorsque l'envie survient de se lancer dans la chronique littéraire, et effectivement le critère numéro un réside dans le lien à un mode d'expression particulier. Les deux ont leurs avantages (et leurs inconvénients) et sont extrêmement formateurs, mais le blog à cela de plus accessible que la plateforme reste maîtrisable par la plus grande majorité des personnes. Je n'aurais jamais pu trouver le temps de tourner des vidéos et de les monter, personnellement.
      Aussi, je me retrouve dans les propos des blogueurs qui présentent l'écrit comme leur moyen d'expression le plus naturel. Le blog permet de se confronter aux exigences de l'exercice écrit, et il y a toujours quelque chose à apprendre et à parfaire. Et comme le dit Lupiot, c'est vrai qu'il est parfois compliqué d'allier le sentiment, le ressenti de la lecture à la critique pure, on le réussit parfois plus ou moins. En tout cas, cela représente un vrai défi qui vaut la peine à mes yeux !
      En tout cas je souhaite une longue vie aux deux supports, et surtout une complémentarité éternelle, car elle enrichit ce petit monde du web !
      Et je te remercie encore une fois d'apprécier mon modeste travail avec L'oiseau lit, c'est profondément encourageant !!

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Merci à toi, ton commentaire me réjouit beaucoup !
        Oui, ta remarque est très juste sur l'accessibilité matérielle et technique ! Mais d'un côté, on peut aussi penser qu'on sait plus ou moins bien écrire autant qu'on sait plus ou moins bien se servir de toutes ces compétences techniques.
        Oui une longue vie à tous ;) et à ton blog !

        Supprimer
      2. Oui sans doute, et d'ailleurs c'est dommage que je ne puisse pas me former à ces techniques de montage grâce à BookTube x) Cela dit, je peux déjà tester un peu avec ma chaine de covers mais c'est un travail vraiment basique, il faut que je m'améliore !
        Merci beaucoup :)

        Supprimer
      3. Le montage, ce travail de titan...

        Supprimer
    6. Une très bonne analyse je trouve !
      Pour ma part, je ne suis mais alors pas du tout à l'aise à l'oral donc Booktube c'est mort pour moi. Du coup, sur mon blog j'essaie de mixer les deux en parlant aussi beaucoup de mon ressenti.
      Concernant ce que je préfère en tant que "spectatrice" je crois qu'il s'agit tout de même des blogs. Je préfère lire une chronique plutôt que de la regarder. Ce que je vais aimé sur Booktube ce sont plus les challenges, tag etc...
      Sinon je trouve que tu as parfaitement raison, les deux ne sont pas incompatibles et il y plaisant de jongler entre regarder et lire.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. MERCI beaucoup !
        Je comprends... personnellement, je ne suis pas très à l'aise, mais j'essaie de tout faire pour !
        Oui, je vois ce que tu veux dire. Moi j'aime l'analyse sur chacun des supports... c'est ce qui me botte ! La dernière vidéo de Nathan (Le cahier de lecture de Nathan) est géniale pour ça !

        Supprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -