• Posté par : Tom 6 sept. 2015


    Août a resplendi, de toutes parts. C'était un mois singulier, épatant et épuisant ; un mois de rires, de doutes et de joies. J'ai vu des amis, de la famille, j'ai dansé, ri et souri, j'ai parfois pleuré (devant Le Petit Prince), parfois aimé, parfois été nostalgique. J'ai lu (pas mal), travaillé (beaucoup), et je suis sorti, j'ai vu des gens, bu et lu encore.
    Retour sur un mois bloguesque néanmoins mitigé, mais qui m'a laissé le temps, aussi un peu, de vivre. Et d'essayer, même si c'est toujours difficile, de ne pas avoir peur de grandir.

     LECTURES DU MOIS
    Un beau bilan lecture : 14 livres lus !
    Ma famille normale contre les yétis poursuit à merveille la série écrite par Vincent Villeminot et Yann Autret, avec toujours autant de punch, d'humour, de délire et d'intelligence. Max et les poissons est un roman tendre et incroyablement touchant sur la rafle. Tandis que Stéphane fait partie du projet dingue et incroyable d'U4 : une vraie réussite !
     Et trois autres livres dont je ne peux pas parler !
    3 bonnes raisons d'aimer le mois d'août !
    _______________________________________
    Il n'y aura que trois raisons ce mois-ci, à part mes lectures, étant donné le peu d'activité du blog en août ! Mais rassurez-vous, il y a du bon, et il y a bientôt septembre !
    1
    Août, ou un film beau à pleurer

    Que dire de ce film magnifique ? J'essaierai d'en reparler, un jour, parce que mes mots sont encore timides, et ce petit texte est d'une maladresse terrible. Mais tant que vous avez l'occasion de le voir au cinéma, allez-y.
    C'était un pari risqué que de s'attaquer à l'un des monuments de la littérature française, presque un affront. Mais c'est osé, et ça fonctionne à merveille. J'ai pleuré, d'émotion, mais aussi de beauté. J'y suis retourné. J'ai vu les défauts, mais aussi la beauté de l'animation, même de celle qui est plus classique.
    Le Petit Prince raconte à merveille la peur de grandir, et celle d'oublier. La peur de voir disparaître les autres et celle de changer.
    Et ça grâce à des personnages qui sont beaux, tendres, et attachants, et grâce à une histoire parfois un peu classique mais belle à pleurer.
    L'animation d'un savoir-faire et d'une beauté assez fine, trouve surtout toute sa grandeur dans  les passages faits en papier grâce à la technique du stop-motion. C'est splendide et magistral. 
    C'est un chef d'œuvre.



    2
    Un film pour se sentir bien


    La Face cachée de Margo est une adaptation fidèle du roman incroyablement puissant de John Green. Si le film, pour lui-même, est réussi et saisissant, on ne pourra s’empêcher d’y chercher une réflexion plus poussée dans le livre, car la simplicité du message peut rendre le film trop linéaire. Néanmoins, il reste du livre cette énergie saisissante et cet humour incomparable, cette tendresse élégante et ces croisements humains vivifiants, qui touchent simplement. La Face cachée de Margo a surtout la chance d’avoir un casting en or qui fait, à lui-même, tout le film. Un Nat Wolff saisissant et une Cara Delevingne époustouflante, accompagnés d’une bande délurée de jeunes acteurs électriques (note spéciale pour l’incroyable Hannah Alligood, incarnant Margo jeune). La Face cachée de Margo est le film, vivifiant et touchant, de nos vies qui commencent, dans leurs fragilités, leurs erreurs, mais aussi leurs joies et leur humanité.
    >>>

    3
    Ça y est, le troisième prix de La Voix des Blogueurs est lancé ! La sélection est annoncée, n'est-elle pas splendide ? Rendez-vous sur Facebook pour suivre le prix : concours, livres voyageurs, interviews, chroniques, débats et battles à venir ! >>>

    Laissez un commentaire

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

    S'abonner à l'article | S'abonner aux commentaires

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -