• Posté par : Tom 10 oct. 2014


    La BD Lou avait séduit tout un large public pour son humour, ses couleurs, son univers unique et farfelu, puis par la suite par ses réflexions intimes et métaphoriques d’une jeune fille qui devient femme. Cette aventure qui est l’aventure drôle et tendre de toute une vie est maintenant au cinéma. Julien Neel, l’auteur lui-même, s’y est attelé, avec soin, et beaucoup d’idées. Pari réussi pour lui, qui offre à sa BD, une adaptation très réussie.

    Dès le départ, on entre dans un univers complexe et farfelu, plein de douceurs et de beauté, de choses mélangées et appréciés dans leur ensemble dans une espèce d'explosion sensible de sens et de magie. Ainsi le décor, les costumes, les touches graphiques et les passages animés regorgent de cette force et font de l'univers du film un cocon incroyable qu'on aimerait ressentir tous les jours. C’est là dedans que le film excelle : une ambiance chaotique d’ordre magique, un cocon doux et salvateur, qui protège des affres de la vie qu’on apprend au fil du temps, posée dans une histoire d’amours qui se mêlent et se démêlent. Tout se passe dans une ville, un espace chaotique de vie et de non-sens que le film retranspose avec grâce et beaucoup de merveilleux, comme si on vivait chaque jour dans un univers incroyable sans jamais vraiment se rendre compte de sa richesse étrange, sa sensibilité maîtresse.


    Plus que tout cela, on est charmé par la voix off de Lou, qui parfois débite dans un discours doux et enroué, un texte profond, sensible, et incroyablement réussi, sur tout ce qui fait de l’adolescence quelque chose de merveilleux et d’horrible à la fois. Ce film en est une très belle métaphore, d’une période prise entre des flots impétueux de sentiments et de vies trop brutes, compliquées, trop entrelacées, et qui se coordonnent avec chaos, qu'on doit à cet âge là ordonner sans trop y penser, dans la force du moment, dans la douceur de l'instant.
     

    « Alors que mon petit monde s’écroule, j’en découvre un autre, simple et mystérieux. C’est effrayant une grande page blanche, rien n’est figé, tout reste à écrire. C’est tellement excitant. »



    Certains des acteurs néanmoins cassent parfois la petite planète incroyable construite par ces mains de maîtres, ces mains d’artistes, et percent cette bulle délicate. Dans tout cet univers incroyable et ce texte métaphorique, ils n’arrivent pas toujours à exprimer l’ensemble de l’émotion de ces métaphores filées dans un entrelacement de situations cocasses et extrêmement drôles, et de situations poétiques ou sensibles analysées avec le regard d’un poète refoulé. L’actrice principale semble garder le même ton tandis que les acteurs de ses amis s’expriment sur le ton d’une adolescence qui a du mal à sortir de sa propre vie, trop enfermée dans une timidité touchante et attachante, mais peu professionnelle. Les acteurs les plus vieux rehaussent le niveau avec une mère très réussie pour exemple, et un Richard séduisant, en contrastant avec maturité, tout en montrant comment quand on est grand, on reste toujours bloqués dans ce cocon de passage à un moment de notre vie.


    En conclusion, Julien Neel nous offre une adaptation réussie de sa BD, avec des clins d’œil continus sur son univers, son imagination, et ses personnages, et leur offre une atmosphère ouatée et merveilleuse parfaitement calibrée pour cette histoire drôle et scénarisée avec soin, et l’amour d’un homme pour sa création. Si les acteurs déçoivent parfois, le tout s’agence dans la réalisation et le scénario avec soin, en offrant au spectateur le regard étonnant par sa sensibilité et son humour d’une jeune Lou qui doit grandir, et pour cela passer du vide au chaos.


     
     De Julien Neel
    Avec Ludivine Sagnier, Kyan Khojandi, Lola Lasseron
    1h44
    Le site officiel : http://www.ilovelou.Fr


    Lou est une jeune fille créative et rêveuse d’une douzaine d’années. Elle vit seule avec sa mère, Emma, qui a mis de côté sa vie de femme ces dernières années pour se consacrer à l’épanouissement de sa fille. Leur cocon confortable cache malgré tout quelques failles : Emma stagne et glisse doucement vers la mélancolie alors que Lou est obnubilée par Tristan son petit voisin, délaissant sa bande de copains... Leur bulle éclate alors qu’Emma entame une renaissance amoureuse et qu’un premier baiser fait rentrer Lou dans les années enivrantes de l’adolescence.



    { 6 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. Il a l'air tout mignon ce film et j'avais bien aimé la BD alors... pourquoi pas !

      RépondreSupprimer
    2. Je ne sais pas si je vais aller voir ce film, j'aime beaucoup les BD et la bande-annonce ne me dit rien, mais ton avis en même temps donne envie... donc à voir ^^

      RépondreSupprimer
    3. Trop trop hâte d'aller le voirrrrr♥ =)

      RépondreSupprimer
    4. Il est génial je vous promet mais les acteurs sont moins géniaux... à voir quand même, l'adaptation est réussie et c'est bluffant cet univers incroyable !

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. En plus, Lou c'est vraiment mon enfance et adolescence alors obliger que j'aille le voir :D En plus, la bande annince donne envie :D

        Supprimer
      2. Je suis tellement d'accord ♥

        Supprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -