• Posté par : Tom 11 juil. 2014



    ◄►◄►◄ Présentation du livre ►◄►◄►



    Par Kiera Cass
    Aux éditions Robert Laffont - Collection R
    360 pages
    16,90 €

    ◄►◄►◄ Mon avis ►◄►◄►


                         On décrirait facilement cette série comme un « Hunger Games en mode Princesses Disney » ce qui, en un sens, n’est pas totalement faux. Néanmoins, même si cette série reste sur certains points un peu trop « rose à paillettes », elle n’est pas que ça et regorge de ses côtés d’ombres qu’on retrouve particulièrement dans ce dernier tome. Finalement, La Sélection possède un immense potentiel qui est exploité, mais peut-être pas à sa juste valeur. Retour sur un roman addictif à haut point !


                         Dans ce troisième tome, on retrouve America, après ses questionnements amoureux du second tome agaçants, confrontée au dilemme final, qu’elle devra résoudre. Cette intrigue amoureuse pour laquelle on se passionne- il faut tout de même l’avouer, c’est rose, mais qu’est-ce qu’on a envie de savoir la fin - prend toute son ampleur. En fait, ce tome est celui qu’on attend depuis qu’America fait la connaissance de Maxon. Que va-t-il se passer ? Qui va-t-elle choisir ? En fait surtout, qui va-t-il choisir ? Ce tome résout toutes ces questions jusqu’à une scène finale très sentimentale, certes, mais surtout émouvante. C’est le livre des adieux, et en fait, ça fait presque mal de quitter ces personnages.


                         Même si America a pu être dérangeante, et ce encore dans ce troisième tome, même si Céleste a pu être peste, même si certains autres candidates ont pu paraître clichés ou ne pas apporter grand-chose, même si Aspen reste parfois incohérent, même si Maxon met du temps à choisir… chacun touche à sa façon, chacun a un caractère développé, et qui a évolué depuis les premières lignes. C’est dans cette fin sensible et délicate que se révèlent ces petites choses, des petits détails, mais qui font beaucoup. L'élue est finalement un tome émouvant, où se révèle notre vulnérabilité sentimentale, une certaine fragilité dont on peut tomber amoureux, et c’est peut-être de ces fragilités dont on s’émeut dans ce livre, et que l’auteur nous révèle par son couple final, qui a tant traversé, mais ainsi tant vécu ensemble.


                         L’intrigue atteint ainsi un certain point culminant quant aux relations entre tous les personnages et leurs histoires personnelles qui s’entremêlent, se démêlent et se closent, non sans un certain étonnement parfois. Si ces fins sont surprenantes ou émouvantes, elles le sont parfois trop et révèlent la maladresse de Kiera Cass à parfois mener de façon précaire les récits secondaires et ici jusqu’à leur fin. Trop précipitées, facilitées ou étonnantes, ces fins rebutent parfois la lecture.


                         Néanmoins ces détails restent superflus et alors que se finit avec émotion l’intrigue principale, l’autre partie du roman qui avait pris une certaine importance dans le second tome prend ici un volume très plaisant dans l’histoire. Le décor dystopique ressurgit alors pleinement en apportant des questionnements nouveaux et des réponses aussi quant à Illéa, son fonctionnement, sa naissance, et son monde. Ce décor dystopique est vraiment bien fourni et propose des pensées riches, notamment au cœur d’une politique défaite par l'auteure avec arguments. Néanmoins, cela reste du décor, un fond dont Kiera Cass semble se servir parfois pour justifier certaines choses ou rappeler que c’est un univers dystopique sans trop l’avoir travaillé. Et c’est ce qui déçoit. On oublie peut-être un peu également le côté d’émission télévisée qui restait pourtant très original.


                         En conclusion, ce troisième et dernier tome propose une fin somptueuse et pleine d’émotions qui saura ravir tous ses lecteurs. Mais certains aspects déçoivent et, malgré quelques trouvailles de style, l’écriture reste simple pour proposer un récit à sens unique et qui semble parfois plus dévié dangereusement sur des chemins mal maîtrisés que se diriger avec tact vers d’autres chemins, inconnus, et uniques. Cette série reste tout de même, avec ce troisième tome, un plaisir total de lecture et d’addiction. 

    ◄►◄►◄ LES + ? ►◄►◄►
    - Des personnages attachants
    - Une intrigue pleine d'émotion
    - Addiction, amour, on est comblés

    ◄►◄►◄ LES - ? ►◄►◄►
    - Un univers télé oublié
    - Un fond dystopique utilisé comme décor uniquement
    - Du décousu, des maladresses


    ◄►◄►◄ EN BREF ►◄►◄►

    Un livre extrêmement addictif, et aussi touchant, malgré quelques faiblesse.

    ATTENTION SPOILERS ATTENTION SPOILERS ATTENTION SPOILERS ATTENTION SPOILERS

    "Le 27 décembre, 23 h 00

    Ma chère America,
    Je n’ai jamais écrit de lettre d’amour, alors pardonnez-moi si j’échoue…
    Le plus simple, ce serait de vous dire que je vous aime. Mais cela ne se limite pas à ces trois mots. Je me suis tenu à distance par peur. Peur qu’en vous révélant l’étendue de mes sentiments, vous preniez peur, justement, et la fuite en même temps. Peur que quelque part au fond de votre cœur les braises de cet amour que vous portez à un autre ne s’éteignent jamais. Peur de commettre une erreur, une erreur monumentale qui vous poussera à vous retrancher dans ce monde silencieux qui est le vôtre. Aucune réprimande d’un percepteur, aucun coup de fouet de mon père, aucun moment de solitude ne me fait plus souffrir que la distance que vous avez établie entre nous.
    Et vous prendre pour femme, c’est tout ce qui compte à mes yeux. Je vous aime. J’ai eu très longtemps peur de l’avouer, mais c’est à présent une certitude.
    J’ignore combien de temps encore j’aurais hésité si je n’avais pas été obligé d’imaginer une vie sans vous. Je sais désormais que je n’en veux pas. America, mon amour, vous êtes le rayon de soleil qui transperce le feuillage. Vous êtes l’éclat de rire qui chasse la tristesse. Une brise fraîche un jour de canicule. La clarté au milieu de la confusion. Mon monde tourne autour de vous et vous êtes tout ce qui le rend vivable. Sans vous, je dépérirais.
    Je vous aime, America.
    À vous éternellement"

    " - Si tu ne veux pas de la couronne, alors tu es celle qui la mérite le plus . "  
    " -Brise moi le coeur, murmure-t-il. Brise le cent fois si ça te chante. De toute façon il a toujours été à toi. "
    "Jamais je n'ai connu quelque chose d'aussi douloureusement beau que ce baiser. Si seulement je pouvais le saisir dans un filet, le faire sécher entre les pages d'un livre, le conserver puis le montrer au monde, à l'Univers tout entier, et clamer haut et fort : Voyez, voilà ce que l'on ressent quand l'amour vous saisit. "
    "Je l'aime. Je ne peux pas mettre le doigt sur ce qui me rend si certaine de mes sentiments mais je le sais, aussi sûrement que je sais comment je m’appelle, de quelle couleur est le ciel, combien font deux plus deux. "
    "Je veux tout vivre avec toi, America. Je veux les vacances et les biberons, les semaines au rythme trépidant et les week-ends tranquilles. Je veux que des petits doigts laissent des traces de beurre de cacahouètes sur mon bureau. Je veux des plaisanteries que nous serions les seuls à comprendre et je veux qu'on se dispute, et tout le reste. Je veux faire ma vie avec toi. "
    " Nous allons traverser des tempêtes, rencontrer des obstacles, c'est certain. Consentir à des compromis. Si la vie était un long fleuve tranquille, cela se saurait. Tout ne sera pas gai tous les jours, loin de là. "
    "Ils se marièrent et vécurent heureux jusqu'à la fin des temps " ? Un peu limitié, comme programme. Je suis prête à parier que ça va être mille fois mieux. "
    " Vis ta vie. Sois aussi heureuse que possible, tourne le dos à ce qui n'a pas d'importance, et bats-toi. "
    "  -Bonjour, mon trésor, me chuchote Maxon. -Oh, ne commence pas ! "
    " Il y a un autre type de beauté qui vient avec humilité et honnêteté. "
    " -Je t'aimerai jusqu'à mon dernier souffle. Chaque battement de mon coeur t'appartient. Je ne veux pas mourir sans te le dire."
    "Il n'est pas parfait, loin de là. Mais quand on est ensemble, j'ai l'impression d'être America, point barre. Pas une caste ni une sans-grade. Je ne le considère même pas comme un prince, en réalité. Il est lui, je suis moi."
    "- [...] C'est difficile de tout savoir des gens qui te sont proches, même ceux que tu aimes à la folie. "
    "Décidément, le courage se niche dans les endroits les plus inattendus."

    Autre chose ?
    La bande-annonce du livre...




    Et les autres ?
    D'autres avis d'amis blogueurs !
    • A little matter whatever >>> "Les dystopies plus classiques nous font suivre l’intrigue depuis le bas de l’échelle, dans la classe sociale la plus défavorisée. Ici, nous sommes au cœur du pouvoir et notre regard en est forcément différent. Les paillettes et les trahisons ne font qu’un. Ainsi, Kiera Cass nous propose une vision plutôt juste de la politique, et c'est cet aspect de l'intrigue qui fait toute l'originalité de La sélection."
    • Jordan >>> "En résumé, L'ÉLUE, tout comme la trilogie LA SÉLECTION, est un roman qui m'a totalement conquis."
    • Clémentine >>>" J'ai été rarement été autant emportée dans l'univers d'un roman et touchée par ses personnages. Avec ce troisième tome, s'achève donc une série coup de coeur qui va me manquer... "
    • Justine >>> "Un troisième opus, qui, comme les précédents, se lit très vite, se dévore et s'apprécie pour la qualité de la plume de l'auteure."
    • Gala de Livres >>> "Pour ceux qui ont lu les deux tomes précédents, jetez-vous sur cette fin, vous ne serez pas déçu et pour les autres… Je ne comprends même pas que vous n’ayez pas déjà découvert cette merveilleuse saga !"


    { 4 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. Pour moi ce troisième tome était sans doute le meilleur ! ENFIN, on avait de l'action, surtout dans les derniers chapitres. Je me suis un peu doutée de la fin mais j'ai beaucoup aimé. Après ce qui est dommage, comme tu le dis, c'est le côté dystopique et téléréalité qui a été oublié. :/

      RépondreSupprimer
    2. Merci!!! J'ai de plus en plus envie de les lire !!

      RépondreSupprimer
    3. J'ai beaucoup aimé ce dernier tome ;-)

      RépondreSupprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -