• Posté par : Tom 5 févr. 2014


    ◄►◄►◄ Présentation du livre ►◄►◄►

    Kai et Jem sont inséparables. Jem aime secrètement son meilleur ami, qui serait l'homme idéal s'il ne préférait les garçons... À la fin d'une soirée d'ivresse chez des amis communs, Jem rentre seule chez elle, Kai demeurant étonnamment introuvable. C'est le lendemain que tout bascule : la jeune fille reçoit un email de la part de ce dernier, avec en pièce jointe une vidéo de lui en compagnie d'un garçon qu'il a trouvé postée sur Internet. Cette vidéo plus que compromettante est très vite partagée par tout le lycée et Kai reçoit une salve d'e-mails agressifs qu'il ne peut bientôt plus supporter. Lui qui n'avait pas encore fait son coming out finit par craquer et se suicide... À la suite de ce drame, Jem prend trois résolutions : découvrir la vérité, venger son ami et se suicider elle aussi. Alors qu'elle mène sa petite enquête, elle reçoit un jour une lettre anonyme contenant trois noms : ceux des responsables. Sans hésitation, Jem abandonne son look gothique et décide d'approcher ces garçons. Mais sont-ils réellement les coupables ?


    Par Cat Clarke
    Aux éditions Robert Laffont - Collection R
    504 pages
    18,50 €

    ◄►◄►◄ Mon avis ►◄►◄►

                    J’ai longtemps imaginé Revanche comme un livre qui allait tout changer. J’ai longtemps pensé que j’allais le lire et que tout allait exploser et que tout serait incroyable et parfait. Ca n’a pas été le cas… mais ce n’est pas mauvais. Non même s’il ne fait pas partie des meilleurs livres que j’ai eu l’occasion de lire en 2013, il s’en est approché. Revanche n’a pas besoin d’être le meilleur pour nous marquer fortement, pour s’approprier de nos sentiments et nous laisser incroyablement marqués. Il a juste besoin de ses émotions, des nôtres, et d’une grande justesse.

                    Kai se suicide. Après une vidéo de lui et d’un autre garçon postée et envoyée à tous les élèves du lycée, il met fin à sa vie. Tout s’écroule autour de lui : sa famille, et Jem. Jem, sa meilleure amie, tout pour elle, tout pour lui. Alors Jem ne va pas en rester là. Il lui faut une revanche. 

                    Ce livre est vraiment un coup de poing. Une claque. Il n’est pas un coup de cœur parce que certains aspects ne m’ont pas permis de ressentir totalement cette folie livresque, cette fièvre de l’émotion qui nous envahit et nous laisse démunis dès qu’on s’en sépare. Mais ce livre est vraiment un roman qu’on ne peut louper et qui m’a marqué. Marqué au fer rouge d’émotions braisées. Embrasées. Embrassées.

                    Amour. Cet oiseau délicat qui voletait trop fragile dans ce monde. Haine. Feu brûlant, brasier de peur, caché. Désespoir. Pluie torrentielle, qui allume le feu. Tant d’émotions, tant de sentiments qui se chevauchaient, s’imbriquaient, s’élevaient, se fondaient pour nous anéantir. Jusqu’à la fin. Le rythme s’accélère, la tension monte. L’angoisse, là, au coin de la page qui nous guette. Puis la fin. Torrent, et impuissance.

                    J’ai eu beaucoup de compassion pour l’héroïne, beaucoup de sentiments et je me sentais vide à la fin. Vide… perdu. Néanmoins ce qui m’a surtout gêné dans ce livre tient en deux choses. La première est Jem. La seconde en découle : la narration dont notre héroïne s’occupe en est finalement trop à son image. En effet, elle a eu tendance à m’agacer... beaucoup trop de défauts qui faisaient d’elle quelqu’un d’égoïste et superficielle. Et finalement je l’ai détestée. C’était horrible mais il y a eu des moments où je l’ai vraiment détesté. Simplement parce qu’elle veut se venger, elle réalise des choses, elle accomplit des actes tellement forts… mais au final c’est parfois tellement horrible, tellement superficiel et elle ne vaut pas mieux qu’eux. Et ça m’a détruit car à côté de son petit caractère de jeune fille « pourrie gâtée », s’appitoyant sur son sort et faisant bonne figure en vengeant son ami, à côté de cet aspect faux, de ses défauts et plaintes, il y avait Kai. Kai. Kai et toute sa force dans ses mots, sa gentillesse dans ses regards et gestes qu’on s’imagine. Sa beauté dans son caractère, dans sa personne. Ses mots touchants, ses mots forts… On l’a à peine connu et pourtant il nous manque comme un ami. Et ça, c’est fort. Ça c’est incroyable.

                    Alors cette histoire est… trépidante. Passionnante. Enivrante. Et surtout explosive, terrifiante, frappante. J’ai plongé dans un monde en lambeaux, une déchirure interne, une déchirure du monde où se concentrait larmes et souffrances. On y plonge comme on plonge dans la douleur, comme on s’immerge dans la peur.

                    Ca me prenait les membres, les sens, le cerveau, le cœur… Il était impossible d’y résister et je n’avais cesse de regarder le livre en voulant l’attraper et le lire. Il est addictif autant que le sont avec toujours autant de surprise tous les livres de Cat Clarke. Ils sont forts, ils sont prenants. Ils sont indescriptiblement uniques. Comment peut-on tant s’attacher à une histoire, au point de parfois vouloir la vivre plus que la sienne ? Parce que c’est aussi la nôtre.

                    C’est peut-être philosophique, mais ce livre est celui qui semble refléter le plus fortement possible la douleur qu’on éprouve en ce monde. Rien qu’en oubliant ce thème de l’homosexualité, abordé avec justesse et force, rien qu’en oubliant ces émotions qui nous imprègnent, rien qu’en oubliant cette mort qui nous détruit. Rien qu’en oubliant tous il reste le fond… Et je me suis reconnu, même sans toute cette force, je me suis reconnu dans des douleurs, dans l’impuissance, dans le désarroi, dans l’envie de tout lâcher et tout couper juste un instant pas complètement juste instant oublier et vivre heureux. Je me suis reconnu dans ces douleurs, cette agonie prégnante, cette agonie sincère, puissante et touchante. Et ça rend triste. Ça rend anéanti. Une déchirure, il ne reste de nos larmes que des lambeaux.


                    Il y a des livres qui vont font des hématomes. Des bleus au cœur. Des marques qui vous restent plus ou moins longtemps. Revanche en est un. Electrisant et frappant, il m’a marqué. Il suffit d’un coup d’œil à la couverture, cette fille qui tombe, à peine retenue par un ruban, il suffit d’un coup d’œil pour s’imaginer le vide, pour s’imaginer le gouffre, pour s’imaginer la douleur. Ca frappe de ces souvenirs, ça heurte. Ca se débat au fond de nous pour sortir. Revanche est un livre qui chercher à sortir du fond de chacun de nous. Pénombre.



    ◄►◄►◄ LES + ? ►◄►◄►
    - Une histoire trépidante et marquante
    - Kai, héros déchu, touchant et profond
    - Des émotions déchirantes
    - Addiction totale ♥

    ◄►◄►◄ LES - ? ►◄►◄►
    - Une héroïne très agaçante
    - Du coup une narration un peu superficielle parfois
    ◄►◄►◄ EN BREF ►◄►◄►

    Extrêmement addictif, ce roman est un coup de poing qui vous déchirera le coeur.



    "Tout le monde avait paru estimer que la situation était redevenue normale. Personne ne s’était alors douté que le terme « normalité » n’avait plus eu aucun sens pour moi. Que la « normalité » avait volé en éclats sur des rochers sous un pont." -P135
     "Il n'a jamais vu son rêve se réaliser. Il ne passera jamais son permis. Il n'ira plus boire de coups au pub. Il ne votera pas non plus.
    Kai ne fera rien de tout ça. A cause de ce qu'ils lui ont infligé. "

    "Un truc qui me fait encore plus flipper que tout ce que vous pouvez imaginer : je ne sais plus du tout qui je suis.
    Qui je suis devenue."
    "On a tous des secrets, Jem. C'est ce qui rend les gens intéressants."
    "Je crois que ce que j'essaie de te dire, c'est que si tu rencontres des gens qui te rendent heureuse - mais vraiment heureuse - accroche-toi à eux. Parce que ça n'arrive pas si souvent."
    "Ce futur presque possible se dresse devant moi, mais disparaît chaque fois que j'essaie de le capturer. Ça vaux mieux parce que si jamais je l'attrapais, je chercherais à le vivre. Un avenir qui donnerait envie d'être vécu."
    "Il me manque tellement. Ça ne devient pas plus facile. Peu importe ce que les gens disent, le temps ne guérit pas les blessures. Il vous montre simplement de nouvelles, et encore plus douloureuses manières de souffrir de l'absence de quelqu'un. Plus cette personne est partie depuis longtemps, pire c'est, parce qu'on commence à oublier son sourire, sa façon de pencher la tête lorsqu'elle réfléchissait, de vous regarder et de deviner ce à quoi vous pensiez. Bientôt, on se met même à avoir la sensation que les souvenir sont étés remplacés par des images photographiques - comme si la seule façon de se rappeler cette personne se trouvait désormais sur un cliché, et qu'elle devenait bidimensionnelle. Et comme ça déchiré le cœur rien que d'y penser, on évite de le faire. "

    Si vous avez aimé...
     Voici d'autres idées de lectures si vous avez aimé celui-ci...




    Cruelles, pour l'angoisse, l'émotion, la peur - "Ce n’est pas encore le coup de cœur, mais Cat Clarke est monté en grade avec Cruelles, et je ne peux donc que vous le conseiller !" >>>
    Confusion, pour le mystère, pour la fin, pour les émotions - "Un livre angoissant mais addictif à haut point !" >>>
    Nos étoiles contraires, parce que livre parfait, pour l'émotion, pour la fin, pour le coup de poing au coeur cette fois-ci - "Au milieu d’une tempête de sentiments et d’émotions, même le plus inébranlable des lecteurs en ressortira bouleversé, jusqu’au plus profond de son être, là où les étoiles chutent et décollent : là où nos sentiments sont les plus incertains, et plus vrais aussi." >>>

    Une musique ?
    La peur, l'émotion, l'angoisse, les mots qui se bousculent...




    Et les autres ?
    D'autres avis d'amis blogueurs !
    • Nathan >>> "Vous ne ressortirez pas indemne d’une telle lecture."
    • Jordan >>> "Une lecture indispensable signée d'une main de maître, qui me poursuivra encore longtemps."
    • Thalie >>> "On ne s'ennuie pas dans ce livre et la chute n'en sera qu'un peu plus brutale..."
    • Mélo >>> " En tout cas il est clair que c’est un livre qui bouscule, qui dérange, qui chamboule, laissant le lecteur mariner dans ses réflexions, et rien que pour ça, il vaut le coup d’être lu !" 

    A NOTER


    Un "Refuge" pour les jeunes victimes d'homophobie
    Fondée en 2003 par Nicolas Noguier, l'association Le Refuge accueille des garçons et des filles de 18 à 25 ans exclus du domicile familial du fait de leur homosexualité ou de leur transexualité. L'association, qui dépend pour moitié des dons et pour l'autre de subventions, dispose d'appartements-relais et de places d'hôtel en Ile-de-France, à Marseille, à Lyon et à Montpellier. L'antenne de Paris, ouverte en 2008, héberge ainsi vingt-et-un jeunes "de 20 ans en moyenne" pour une période de six mois, le temps d'essayer de trouver un travail et un logement.
    Le Refuge propose également un accompagnement social et psychologique, ainsi qu'une ligne d'urgence : 06 31 59 69 50.

    { 18 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. Dès que je lis une chronique de Revanche, je replonge tout de suite dans l'univers du livre, les émotions resurgissent illico ! Pas un coup de coeur pour moi non plus pour des raisons identiques aux tiennes mais un livre poignant malgré tout :)

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. C'est vraiment ça... bisous merci :D

        Supprimer
    2. J'ai tellement envie de lire ce livre...Et au passage merci de m'avoir fait redécouvrir Zombies, ça faisait longtemps que je l'avais écoutée et maintenant elle tourne en boucle :)

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. De rien je la trouve vraiment magnifique !
        En attendant va en librairie ;)

        Supprimer
    3. Purée ta présentation ça donne envie de le lire!!! Je sais pas comment tu fais,mais t'es que je lis une de tes chroniques,j'ai envie de lire le livre tout de suite!!!

      RépondreSupprimer
    4. C'est justement le roman que je vais débuter aujourd'hui :-) J'ai trop hâte ... Super ton avis en tout cas :-)

      RépondreSupprimer
    5. Wow! Le livre a l’air passionnant! J’adore la chanson ‘’Zombie’’ et tu l’as très bien décrite en quelques mots! J’adore ta chronique et la mise en place! :D

      RépondreSupprimer
    6. Ca faisait longtemps qu'un livre m'avait fait autant envie.

      RépondreSupprimer
    7. Il est dans ma PAL et j'ai trop hâte de le lire *.*

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. HAAA alors lis le tout le monde te le dira !

        Supprimer
    8. Réponses
      1. Il faut le lire, une auteure qui grimpe !

        Supprimer
    9. Kai est un des personnages que j'ai le plus aimé dans ma petite vie de lectrice… La liste est relativement grande, mais Kai en fait partie ♥

      RépondreSupprimer
    10. Ca c'est sûr je suis d'accord... ♥

      RépondreSupprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -