• Posté par : Tom 3 oct. 2013



    ◄►◄►◄ Présentation du livre ►◄►◄►

    «Écoutez, mes sœurs ! Écoutez cette rumeur qui emplit la nuit ! Écoutez... le bruit des mères ! Des choses sacrées se murmurent dans l'ombre des cuisines. Au fond des vieilles casseroles, dans des odeurs d'épices, magie et recette se côtoient. Les douleurs muettes de nos mères leur ont bâillonné le cœur. Leurs plaintes sont passées dans les soupes : larmes de lait, de sang, larmes épicées, saveurs salées, sucrées. Onctueuses larmes au palais des hommes !»
    Frasquita Carasco a dans son village du sud de l'Espagne une réputation de magicienne, ou de sorcière. Ses dons se transmettent aux vêtements qu'elle coud, aux objets qu'elle brode : les fleurs de tissu créées pour une robe de mariée sont tellement vivantes qu'elles faneront sous le regard jaloux des villageoises ; un éventail reproduit avec une telle perfection les ailes d'un papillon qu'il s'envolera par la fenêtre ; le cœur de soie qu'elle cache sous le vêtement de la Madone menée en procession semble palpiter miraculeusement... Frasquita a été jouée et perdue par son mari lors d'un combat de coqs. Réprouvée par le village pour cet adultère, la voilà condamnée à l'errance à travers l'Andalousie que les révoltes paysannes mettent à feu et à sang, suivie de ses marmots eux aussi pourvus - ou accablés - de dons surnaturels...
    Le roman fait alterner les passages lyriques et les anecdotes cocasses ou cruelles. Le merveilleux ici n'est jamais forcé : il s'inscrit naturellement dans le cycle tragique de la vie.


    Par Carole Martinez
    Aux éditions Gallimard, collection Folio
    8 euros 70
    432 pages 


    ◄►◄►◄ Mon avis ►◄►◄►


                    J’ai lu ce livre au printemps sans en avoir encore parlé… je me suis dit que c’était le moment parce que je suis en train de lire Du domaine des murmures et pour tous les bordelais ou ceux qui sont dans la région, et près de Gradignan, c’est l’occasion de découvrir cet auteur extraordinaire par ses livres et sa personne en elle-même. Ainsi, Le cœur cousu est un livre tout simplement et fortement merveilleux, unique, fantastique… un grand coup de cœur qui a cousu mes tripes, mes sentiments, mes émotions en un pêle-mêle de vie. Une découverte juste sensationnelle.

    Je trouve le résumé très bien fait alors je ne vais vous donner que deux extraits pour vous mettre en haleine :
    « Mon nom est Soledad.
    Je suis née, dans ce pays où les corps sèchent, avec des bras morts incapables d'enlacer et de grandes mains inutiles.
    Ma mère a avalé tant de sable, avant de trouver un mur derrière lequel accoucher, qu'il m'est passé dans le sang. »

    « Écoutez, mes sœurs ! Écoutez cette rumeur qui emplit la nuit ! Écoutez... le bruit des mères ! Des choses sacrées se murmurent dans l'ombre des cuisines. Au fond des vieilles casseroles, dans des odeurs d'épices, magie et recettes se côtoient. Les douleurs muettes de nos mères leur ont bâillonné le cœur. »

    Tout d’abord, c’est un récit exceptionnel que nous offre ici Carole Martinez. Dans une réalité ancienne, agréable et sensuelle, assez intriguante, le merveilleux s’invite ici naturellement : beauté et douceur se font leur place avec des éléments mystérieux et irréels comme une fleur qui éclot. J’ai adoré pénétrer dans le monde réaliste et pourtant imaginaire du Cœur cousu ou je suis entré avec beaucoup de plaisir.  Il m’a passionné, et chaque mot le dépeint avec talent.

    En effet, son écriture est talentueuse.  Chaque mot est unique, chaque mot est une bulle qui éclate dans un écho de sentiments, chaque sensation est une phrase qui vous prend et remue, chaque virgule est une pause silencieuse dans le temps qui mérite d’être écoutée, chaque chose à sa place, et on y prend nous même une petite part sincère. 

    L’intrigue s’y développe et on s’y prend, s’y insère, s’y glisse, s’y aventure avec tendresse et beaucoup d’enthousiasme.… dans cette atmosphère mystérieuse, merveilleuse, unique, on rencontre Frasquita Carasco, sa famille, les femmes qui se succèdent, les espoirs et surtout sa longue route dont elle tisse inlassablement la trame… Avec brio, Carole Martinez écrit une histoire sur ses origines, sur un rêve magnifique, sur une famille brisée, hétéroclite, mais merveilleuse et tellement touchante.

                    On y retrouve alors beaucoup de personnages complexes, originaux et émouvants. J’ai adoré découvrir chacune des filles que Frasquita Carasco met au monde, avec leurs pouvoirs, leurs destins, leurs aspirations, leurs espoirs… chacune ouvre la boîte, et chaque découverte en est sensible. Chaque protagoniste a ainsi un rôle précis à jouer, et chacun est complexe, taillé avec de la très bonne chaire à personnage, alliant tous les points forts qu’ils puissent avoir : une évolution forte et étoilée, des caractères uniques et touchants, des histoires intenses et tout ça dans une complexité épatante et bouleversante. Soledad, la plus jeune, qui raconte l’histoire, nous hante avec sa voix pénétrante, attachante et sincère. L’histoire qu’on suit de ses yeux se trace et nous emporte sur sa route. De fil en aiguille, la famille part, se déplace, se décompose, se compose, s’aide, se meut, chante, danse, vit.

    Ainsi j’ai trouvé ce roman tout simplement épatant, unique et sensiblement magique. Abordant des thèmes forts et ce avec sagesse et une vision poétique comme la femme, l’amour, le jugement, la famille, et avec beauté, force et intensité, Carole Martinez nous offre le récit singulier d’une famille pleine d’un mystère merveilleux…  dans une atmosphère merveilleuse, ce récit gonfle, s’envole et éclate, se brise en éclat de lames émotionnelles sur nos sentiments, nos corps, nos cœurs… ce livre, d’une poésie renversante, manipulant avec talent les mots, nous emporte bien plus loin qu’un voyage.  Ce livre est un voyage au plus profond d’une terre, d’une famille, de personnages, d’émotions… et de nous-mêmes.



    ◄►◄►◄ EN BREF ►◄►◄►

    Un roman poétique, au récit singulier, dans une atmosphère merveilleuse. Une pépite, un rêve unique.

    Laissez un commentaire

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

    S'abonner à l'article | S'abonner aux commentaires

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -