• Posté par : Tom 20 oct. 2013



    C’est la rentrée, pour tous les âges ! Voici une sélection en deux parties -voir trois si vous travaillez bien à l’école !- de livres à lire pour la rentrée… car oui, malheureusement, les vacances sont finies et il faut se remettre au boulot, aux dures horaires, et à tout ce qui va avec… pour le meilleur, et pour le pire. Or la rentrée se termine réellement avec ces nouvelles vacances de la Toussaint... Ainsi, voici la dernière partie concernant les classiques que vous pouvez lire pendant ces vacances... et les nouveaux classiques, lesquels sont-ils ?
    _______________________



                    Matin Brun est un tout petit livre que j’ai bien aimé lire. Apologue court mais extrêmement efficace, c’est une vision assez prenante. Les mots sont forts pour dénoncer dans un cadre intemporel les lois, le racisme, les différences… sommes-nous obligé d’appliquer une loi ?
                    Malgré que ce message soit clair, et que j’ai apprécié lire ce livre, j’ai été un peu déçu à la lecture de ne pas avoir explicitement ce que l’auteur cachait, et j’ai trouvé finalement le tout trop peu fouillé. Malgré cela, pour lire du « classique » plus moderne, plus court et tout de même émotionnellement satisfaisant, n’hésitez pas.

                    L’étranger est un roman réellement unique. Il m’a plu au départ, et moins par la suite, mais c’est un classique à lire.
    En effet, on plonge dans une ambiance assez étrange, avec un personnage qui est totalement morne. C’est une narration interne, pourtant on dirait que le point de vue est externe tant le personnage est détaché de sa vie, et c’est ça qui est intéressant.
                    Il y a des réflexions malheureusement peu fouillées ou trop lourdes et -alors que ce livre me plaisait finalement beaucoup en première partie, il m’a énormément déçu dans la seconde où on a affaire à un plat total niveau actions qui engendre un texte lourd et ennuyant.
                    Finalement, c’est un livre court et prenant au départ, mais la seconde partie et plus particulièrement les dernières pages auraient méritées plus de rythme ou d’émotion. Je suis resté sur ma faim malgré que tout cela soit intéressant à « étudier ».

                    Côté poésie, j’ai lu récemment Le parti pris des choses de Francis Ponge. Quelques poèmes sympathiques et vraiment doux et beaux, mais j’ai été déçu par rapport à mes attentes et finalement ils sont souvent « lourds » à lire, ou trop poussés dans le détail. Je le conseille tout de même pour la diversité de la poésie !

     
                    Pour découvrir un chef d’œuvre deLiberté » de Paul Éluard, qui fut parachuté en 1942 à des milliers d'exemplaires par des avions britanniques au-dessus du sol français, en temps de guerre. Magnifique hommage en vers à la liberté, dont le poète écrit le nom sur nombre de lieux, réels ou imaginaires, il est ici adapté dans des sortes d’ombres colorés, qui se déploient au fur et à mesure de chaque page… L’éditeur le décrit parfaitement en disant que « ce livre accordéon déroule une à une les strophes du poème de Paul Eluard. Page après page, de délicats jeux de découpes laissent découvrir les détails d'un paysage. Petit à petit, l'horizon s'élargit, pour que l'écho de la liberté résonne dans l'univers entier. »
    la poésie, n’hésitez pas à acheter, chez Hélium, le magnifique livre retraçant le poème «
                    Un poème magnifique et un livre magnifique. A découvrir d’urgence.

                    Le liseur est un roman historique que m’avait prêté l’an dernier ma (merveilleuse) prof d’histoire. Il raconte l’histoire d’amour entre un lycéen et une jeune femme après la guerre… jusqu’à ce qu’il découvre qui elle est vraiment.
                    Ce roman est historiquement très bien fait et j’ai trouvé le tout vraiment très intéressant. Il est construit avec rigueur et précision et offre une histoire originale qui ne vous laisse surtout pas indifférent… beaucoup d’émotion et de beauté.
                    Ce qui m’a le plus marqué c’est l’écriture. Elle est complexe, mais fluide et poétique. Elle nous prend, nous remue et nous plonge dans cette histoire avec des mots uniques et choisis avec soin. Appliquée et singulière, elle m’a fait ressentir bien des choses.
                    Ainsi ce roman est très bien construit, complexe et à l’écriture épatante. N’hésitez pas à découvrir ce livre. (Lycée.)

                    Dans la catégorie historique, une pièce de théâtre que j’ai étudiée l’an dernier en français est très bien et prenante. L’atelier, toujours une œuvre d’après guerre, raconte l’histoire d’un atelier de couture après la guerre, avec les femmes qui y travaillent, le patron et sa femme, et les autres qui y passent…
                    J’ai adoré cette pièce ! Pour l’avoir vue avant j’avais déjà un aperçu très chaleureux et je n’hésiterais pas à la recommander. En effet, très drôle, elle nous offre la vision d’amitiés, de liens entre les femmes dans leur quotidien de travail et nous laisse à voir une vie où chacune a ses problèmes, mais où elles se parlent, se taquinent, s’entraident… tous ces liens m’ont beaucoup plu.
                    Le thème abordé ici est très bien réussi. Dans une ambiance chaleureuse, on découvre les quotidiens de l’après guerre où chaque personnage semble symboliser une personnalité. De plus la pièce sombre parfois vers le tragique, une ambiance sombre et triste… que je vous laisse découvrir.
                    Alors si vous aimez lire le théâtre, que vous avez une pièce à lire où que vous voulez vous y essayer… celle-ci est vraiment géniale.

                    Enfin, une dernière pièce que j’ai aussi lue l’an dernier : En attendant Godot. Je ne comprenais pas tout en la lisant alors je me suis laissé porté… J’ai beaucoup aimé cette pièce dans le sens ou dans une totale absurdité on rencontre deux personnages singuliers qui nous entraîne au coeur de leur attente. Ils vont chercher à ne pas s’ennuyer et se créer tout un tas d’activités, de choses, de délires…. J’ai beaucoup aimé ces deux protagonistes atypiques, un brin déjanté, un brin amusants, un brin idiots…
                    Ce que j’ai mois aimé c’est de pas tout comprendre, et dans cette pièce absurde c’est peut-être plus quelque chose à voir qu’à lire.
                    Finalement cette pièce est très drôle, assez atypique, et on passe un moment sympathique à lire cette courte pièce.


    J'ai aussi décidé de vous parler de livres jeunesses qui pourraient être des classiques... et qui en deviendront peut-être, du moins je l'espère. Pour cela j'ai aussi une invité, CaptainMel, qui vient nous parler -avec talent- de Oh Boy !



    Oh Boy ! est un roman vainqueur. Il vainc la différence, la misère, la mort, la maladie, les préjugés et les mauvaises notes, avec comme armes son humour et sa simplicité frappante. Oh Boy ! nous fait grandir, mais il n’est pas pour autant une leçon : il déroule une vie, celle des trois enfants Morlevent et des morceaux de famille qu’ils tentent de souder autour d’eux. On s’attache à ces enfants, leurs pow-wow, leurs jurements, leur courage et leur envie d’aimer, et on finit par avoir, nous-aussi, envie d’aimer ces bêtes curieuses que sont les adultes et ce roman au grand cœur qui sait parler au cœur. On en ressort les yeux légèrement embrumés, mais oh boy, ce n’est pas tant un voile de tristesse que des larmes de rire et de tendresse : malgré la gravité des situations, à force de courage et de légèreté dans le récit, l’espoir renaît et on se sent la force de surmonter toutes les difficultés. Lorsqu'enfin on lève les yeux d’Oh Boy ! après l’avoir dévoré d’une traite, un sourire reste soudé à nos lèvres, un sourire qui nous poursuit longtemps après avoir tourné la dernière page.

    Le carré de 2mm est égal à exactement 4mm. Théorème simple de mathématiques.  Mais c'est aussi égal à la taille de Tobie Lolness multipliée par deux ! Si vous faites le calcul, ça vous donne exactement 2mm. Non, je n'ai pas rajouté de « m » ou quoi que ce soit. Ensuite, je vais vous dire qu'il vit dans un arbre avec sa famille et tous les autres, et là vous allez commencez à me prendre pour un fou... Mais bon, passons. Que puis-je vous dire d'autre ? Tobie était ami avec Léo, oui j'ai bien dit «  était ami »... Jusqu'à ce qu'un évènement tragique les sépare... Mais bien après, il rencontre Elisha, et rien ne sera jamais comme avant...
    Dans ce roman haletant et  plein de suspens avec beaucoup de retours en arrière vaguant dans la mémoire de notre jeune ami, on suit notre petit héros au cours d'une aventure palpitante rythmée par des personnages tout aussi attachants que repoussants. Amour, amitié, peur, joie, la clé d'un roman, écrit par Timothée de Fombelle, un écrivain hors du commun qui écrit d'une écriture fine où chaque mot est important, directe et simple pour des adolescents avides de lectures. Alors prenez ce livre, allongez vous, asseyez vous, détendez vous et plongez dans les grandes aventures du petit Tobie au cours d'une magnifique aventure au creux d'un arbre... Et puis, descendez de cet arbre, avec la suite qui vous mènera aux « Yeux D'Elisha ».
    Le Petit Prince est un classique bien sûr. Et pourtant, je ne l’ai découvert que l’an dernier, mais avec l’émerveillement d’un petit garçon et la joie d’une découverte exceptionnelle. Beauté, poésie et mots qui se mêlent aux images, enfance qui se mêle à l’éther qui entoure ce monde parfois un peu fou, cette histoire éternelle qui vous entraîne dans les étoiles et bien plus haut, bien plus loin, bien plus profondément. On s’attache à ce personnage unique et hors du commun, on se prend d’amitié pour tous ceux qui le croisent et surtout cet aviateur, comme un ange déchu. Comment décrire un livre qu’on ne peut décrire, mais qu’on peut juste découvrir par soi-même, lire, écouter… un livre à vivre.


    Pour moi il y a aussi Les éveilleurs qui devrait devenir un classique. Ma lecture du tome 4 me l’a confirmé… cette série est une saga exceptionnelle, transcendante et singulière elle offre au lecteur une expérience de lecture unique. Elle mêle les gens -de la fantasy à la science fiction, en passant même par sa morale et ses questionnements profondément intéressants par un brin de philosophie. Au monde et à l’univers complexes, on plonge dans une histoire hors du commun ou tout s’imbrique, ou les mystères sont sans cesse présents, et l’auteur mène d’une main de maître son histoire. Mais c’est aussi par les personnages que cette singularité se forme : des liens époustouflants entre chacun nous font découvrir des protagonistes auxquels on s’attache avec joie et force. Ils ont tous une essence qui évolue, s’embrase ou se tarit, mais toujours avec beauté. Enfin c’est l’écriture qui est unique : passionnante, touchante et sensible, chaque mot est choisi avec soin et précision pour nous offrir un récit fluide et plein de poésie. Une série unique qui vous emporte bien plus loin que des mondes imaginaires, mais aussi en vous-même.




    Enfin -le meilleur pour la fin- c’est bien sûr les univers de Pierre Bottero qu’il faut découvrir. Classiques de la fantasy jeunesse et de la fantasy tout court, cet univers qu’est Gwendalavir créé avec la trilogie La quête d’Ewilan nous offre tout un tas d’émotions, d’aventures et de poésie. On plonge dans des univers uniques, dans une écriture pleine de force, de poésie et avec des personnages hauts en couleurs, complexes, singuliers et attachants. Cet œuvre entière est le plus grand œuvre littéraire à mes yeux : un dieu de la poésie, de la fantasy, des livres et de l’écriture : le magicien des mots. Et je regretterais  sa mort toute ma vie…. Alors si vous ne vous êtes encore jamais lancés : c’est le moment.

    { 4 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. J'approuve tes classiques, jeunesse ou non, à 200% !!!!! *-* (Et ENFIN quelqu'un qui connaît Matin Brun !!)

      RépondreSupprimer
    2. a chaque fois que je vais dans une librairie je veux acheter la quete d'ewilan mais la couverture me bloque terriblement. mais bon avec tout le bien que tu en dit...

      RépondreSupprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -