• Posté par : Tom 29 sept. 2013


    ◄►◄►◄ Présentation du livre ►◄►◄►

    2359. La Terre est à l'agonie. Mais à New York, une poignée de femmes et d'hommes qui se déplacent dans le Futur l'ont promis : l'avenir est radieux, ils l'ont vu de leurs propres yeux. Le jeune Elon, élève à l'Académie et doté d'un pouvoir exceptionnel, rêve d'entreprendre ce voyage vers une époque meilleure. 2659. Un ennemi invisible a attaqué la Terre. Nuts est une survivante. Sa ville est en ruine, la planète entière est dévastée. Et si le seul espoir possible venait du passé ?

    Par Carina Rozenfeld
    Aux éditions Syros, collection Soon
    16 euros 50
    256 pages


    ◄►◄►◄ Mon avis ►◄►◄►


                    Moi j’étais une sentinelle à guetter ma boîte aux lettres désespérément tout le mois d’août, attendant, en vain, de voir un colis Syros à mon nom patientant tranquillement d’être ouvert… alors quand je l’ai reçu, je n’ai pu que bénir mon facteur, les vacances, Syros et tous ceux qui m’ont permis d’avoir le nouveau Carina Rozenfeld entre les mains ! Et c’est une lecture que j’ai vraiment beaucoup aimé… assez exceptionnelle d’un point de vue temporel, elle m’a passionné malgré quelques moments plus faibles.

                    Dans un futur lointain en 2359 le monde a subi de terribles dégradations et la Terre est aujourd’hui terne, grise, sans soleil et en train de décrépir… Le seul espoir des Hommes est de voir, grâce à une sorte de portail temporel, la vie qui, 300 ans plus tard, semble splendide, rayonnante et utopique… jusqu’à ce qu’arrive le pire. Ce qu’on avait toujours imaginé, sans jamais le concevoir. 

                    C’est une idée vraiment excellente ! Dès le début j’ai été totalement embarqué dans cette histoire. Des cours sur le futur, des entraînements, et une présentation d’un univers étonnant, riche, complexe et fort. J’ai trouvé ce monde ainsi très bien construit : il nous montre un avenir malheureusement très terne mais en même temps c’est une vision très réaliste malgré son pessimisme… de plus Carina Rozenfeld construit alors un nouveau monde, qui va se profiler et suivre une évolution qui est, elle, tout à fait optimiste. Un monde utopique qui surviendrait après l’apparition de sphères mystérieuses, de sphères blanches que tout le monde attend…

                    Ensuite vient LE rebondissement non attendu. Avec tact, brio et inventivité, ce roman sombre soudain dans une peur, dans une ambiance angoissante due à cette idée classique mais qui semble aujourd’hui différente car originale dans une littérature jeunesse. Traitée avec poésie, beauté et un peu d’espoir, elle m’a beaucoup plu et m’a paru très bien construite. J’ai aimé découvrir certains protagonistes, certains lieux et certaines idées liées à ce rebondissement qui monte en puissance tout au long de l’intrigue jusqu’à la fin trépidante, et aux derniers mots rêveurs.

                    Les personnages, m’ont eux assez plu, mais aussi un peu déçus. Au départ, je les ai beaucoup aimés : ils avaient chacun une façon d’être, de comprendre le monde, d’agir et de vivre… j’ai trouvé chacun assez unique et original et j’ai notamment craqué pour Nuts et sa narration toute en douceur, belle, et touchante. J’ai beaucoup aimé Elon et sa force de moral, son envie de se battre, de protéger, d’aller droit au but. Puis Michko, Gérème et les autres m’ont paru vraiment originaux. Mais en même temps je n’ai pas pu m’empêcher de trouver des éléments un peu clichés et beaucoup trop gamins à mon goût pour des personnages qui sont assez âgés : une dispute enfantine, des réactions moins naturelles… Mon attachement aux personnages était un peu gâché par cet aspect, et par certains comportements, comme certains clichés dans les personnages qui ne se démarquaient alors pas tant que ça dans la littérature jeunesse, comme s’étaient démarqués chez Carina auparavant Zec, Mia, Anaïa…

                    Enfin n’oublions pas l’écriture de Carina qui, toujours avec beauté et poésie, surtout dans les passages de l’UP de Nuts, sait nous captiver, nous charmer, nous amener jusqu’au bout de son histoire avec des mots bien choisis, des mots doux… Avec cette plume fluide et unique, elle signe toujours des romans renversants.

                     Finalement, ce sont les problématiques du livre qui m’ont touché : un monde qui se disloque, qui se détruit lui-même, ce message écologique fort et simple, et cette idée que l’homme, plutôt que d’attendre un destin, devrait peut-être agir tout de suite dans le présent lui…

                    Ce livre, malgré les personnages en demi-teinte, m’a réellement captivé ! J’ai notamment trouvé le thème du voyage dans le temps, cette idée étonnante en rebondissement que je garde secret, ces messages forts et justes… J’ai notamment trouvé la fin épatante car tout se lie, et les temps, tous un peu séparés, semblent alors prendre forme, et l’histoire temporelle du roman prend une dimension épatante et unique. Ce livre plein d’originalité saura captiver les plus jeunes et peut-être même les plus âgés… pour une aventure dans le temps pleine d’espoir.


    ◄►◄►◄ LES + ? ►◄►◄►
    -Une idée excellente
    - Un style d'écriture poétique
    - Une intrigue bien construite et prenante
    - Des questionnements intéressants, justes et touchants
    - Un cycle et une histoire temporelle uniques et remarquables

    ◄►◄►◄ LES - ? ►◄►◄►
    - Des personnages parfois étonnamment peu naturels et enfantins

    ◄►◄►◄ EN BREF ►◄►◄►
    Un livre surprenant, remarquable d'un point de vue temporel, et, malgré quelques accrocs, excellent !



    { 2 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -