• Posté par : Tom 13 août 2013


    ◄►◄►◄ Présentation du livre ►◄►◄►

    Et si vos cauchemars prenaient vie ?
    Un manoir en Écosse… Susan n’en revient pas. Du haut de ses quatorze ans, elle savoure pour la première fois le confort d’un grand lit moelleux dans une chambre bien à elle. Et cela, grâce aux Hopper qui viennent de l’adopter.
    Soudain, ce n’est plus la douceur du drap qu’elle sent sous ses orteils, mais un sol rocailleux et froid. Une brise glacée lui caresse les joues. En ouvrant les yeux, elle distingue une statue qui se découpe dans le brouillard. À ses pieds, les pierres tombales s’étendent à perte de vue. Un cimetière. Elle se trouve en plein milieu d’un cimetière. Et des tombes s’échappent lentement une ombre, puis une autre, et une autre encore…
    Un rêve. Ce ne peut être qu’un rêve.
    Mais si ce n’était pas le cas ?
    Si la malédiction qui pèse sur Susan depuis sa naissance l’avait finalement rattrapée ?


    Par Cendrine Wolf et Anne Plichota
    Aux éditions XO jeunesse
    16 euros 90
    396 pages 


    ◄►◄►◄ Mon avis ►◄►◄►



                    Je suis un grand fan d’Oksa Pollock et j’attends le tome 6 avec une grande impatience comme avec beaucoup d’appréhension à la fin de cette série… magique ! Alors pour patienter et pour découvrir un nouvel univers des auteurs de la saga, j’ai ainsi lu le premier tome de Susan Hopper. Je l’ai découvert avec beaucoup d’enthousiasme, même s’il s’est parfois teinté de quelque sentiment négatif… Je vous conseille néanmoins, dans cette chronique, avec beaucoup d’enthousiasme, cette série !

                    Susan Hopper, 14 ans, vit dans un orphelinat, après avoir perdu ses parents dans un terrible incendie alors qu’elle n’avait que 3 ans. Elle recherche… le parfum perdu. Elle ne demande qu’à trouver la bonne famille qui pourra l’accueillir. Alors quand, un jour, elle la trouve enfin… tout change. Elle découvre que si elle a atterri dans cette famille, même si elle est exceptionnelle, ce n’est peut-être pas du au hasard…

                    Dès le début, avec entrain, surprise et enthousiasme, j’ai été pris par l’ambiance toute particulière du livre. Un brin ténébreuse, légèrement insouciante par moments, et surtout on plonge dans un monde de cauchemars, de peurs, de monstres, malédictions et autres éléments noirs en tous genres. Je ne sais pas comment le parfum perdu ou le charme de notre jeune héroïne a agi si vite mais dès les premières pages j’ai aimé cette narration, j’ai aimé ces décors, j’ai aimé l’institut qui offre aux enfants un refuge, même si pas réellement très accueillant, il offre une maison où ils sont ensemble. Puis j’ai aimé découvrir le manoir, les Hopper et leur domaine. 

                    Par contre, pour citer tout de suite quelques éléments qui m’ont un peu déplu, je parlerais surtout de la malédiction et des rêves. En effet avec une idée passionnante, originale, unique et sincèrement attachante, un quatuor de personnages dont je parlerais plus tard se retrouvent tous dans le même rêve. C’est bien construit et intéressant. Mais ce que je n’ai pas aimé dans ces moments c’est notamment la découverte de la malédiction que j’ai trouvé un peu étrangement faite, trop facile et surprenante, et les créatures trop « clichés ». J’ai trouvé ça intéressant et sympathique, mais trop peu original surtout sur des attitudes des zombies ou des fantômes par exemple. Néanmoins les rêves m’ont beaucoup plu par leur originalité et leur force parce que c’est une idée intéressante et qui offre à l’histoire plus de ténèbres, plus de beauté et de force à l’histoire.

                    J’ai beaucoup aimé Susan à qui je me suis attaché. Elle est sympathique, elle est prête à tout pour arriver à ses fins et en même temps pleine d’humanité, d’une douce fragilité qui la rend soit plus forte, soit plus fragile, mais à chaque fois elle montre une facette qui nous plaît, nous émeut ou nous intrigue. Et j’ai vraiment adoré cette héroïne parce qu’elle évolue doucement et joliment.

                    Ensuite j’ai beaucoup aimé les deux autres humains du quatuor : Eliot est aussi intéressant et sympathique et il a un caractère complexe entre rage de vivre, douceur et sympathie. Sa fragilité le rend plus attachant et ses forces résident dans ses émotions, ses sentiments et ses relations, ce qui en est touchant.

                    Néanmoins l’histoire d’amour entre eux deux m’a semblé de trop, un brin trop peu crédible et malgré l’attachement que j’avais pour les deux protagonistes, et malgré le fait que le lien qui se noue entre eux est touchant… j’ai trouvé ça vraiment poussé trop loin.

                    Pour ajouter au panel des personnages les plus importants dans cette histoire on en a deux autres : Georgette et le grand-père d’Eliot : Alfred. Alfred est excellent, original et très attachant. Mais la plus adorable, la plus attachante, la plus mignonne et la plus sympathique : la petite chienne Georgette. On ne peut qu’avoir affection et attachement envers elle. Vous comprendrez très facilement !

                    L’intrigue est vraiment bien construite et malgré quelques évènements un peu rapides ou prévisibles je m’y suis vraiment accroché. L’histoire est très bien, assez originale malgré quelques choses prévisibles et intéressantes et tout s’imbrique avec justesse et rythme. L’écriture est agréable, lisse, douce et elle mène ainsi toute l’histoire avec tact et brio.

                    En conclusion, ce livre m’a parfois moins plu et m’a un peu déçu peut-être aussi parce qu’il va plus toucher un public jeunesse, mais c’est surtout un livre plein de force dans l’ambiance, dans l’intrigue, dans les personnages et aussi l’écriture. C’est un livre que l’on lit très facilement, que j’ai adoré, et que je vous conseille… après Oksa Pollock, tout de même !

    ◄►◄►◄ LES + ? ►◄►◄►

    - Des personnages sympathiques et attachants, qui évoluent
    - Une intrigue très bien menée
    - Une malédiction, des rêves... une ambiance unique !

    ◄►◄►◄ LES - ? ►◄►◄►
    - Une histoire d'amour... de trop ?
    - Quelques clichés ou une découverte de la malédiction menée avec bizarrerie

    ◄►◄►◄ EN BREF ►◄►◄►

    Un roman sympathique, attachant et original.

    Laissez un commentaire

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

    S'abonner à l'article | S'abonner aux commentaires

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -