• Posté par : Tom 5 mai 2013


    ||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||| PRÉSENTATION

    L’histoire surréelle et poétique d’un jeune homme idéaliste et inventif, Colin, qui rencontre Chloé, une jeune femme semblant être l’incarnation d’un blues de Duke Ellington. Leur mariage idyllique tourne à l’amertume quand Chloé tombe malade d’un nénuphar qui grandit dans son poumon. Pour payer ses soins, dans un Paris fantasmatique, Colin doit travailler dans des conditions de plus en plus absurdes, pendant qu’autour d’eux leur appartement se dégrade et que leur groupe d’amis, dont le talentueux Nicolas, et Chick, fanatique du philosophe Jean-Sol Partre, se délite.
    Un film Brio films & Studios Canal
    Sortie française : 24 avril 2013
    Réalisé par : Michel Gondry
    Durée : 2h05

    ||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||| BANDE-ANNONCE


    « J'ai l'impression que toute ma vie dépend de cet instant précis. » 


                    J’ai beaucoup attendu cette séance cinéma, parce que j’avais vraiment aimé le livre, et parce que la bande annonce regorgeait d’un certain mystère et d’une harmonie d’émotions très plaisante qui m’avait déjà charmé. C’est donc avec un certain enthousiasme et une certaine impatience que j’ai enfin pu aller au cinéma pour voir ce film… J’en suis ressorti avec des couleurs et des scènes farfelues plein les yeux, mais alors à ce moment totalement indécis sur ce que je devais en penser… je ne m’attendais VRAIMENT pas à ça, et ça m’a grandement surpris… au fur et à mesure que la journée a passé, j’ai commencé à bizarrement apprécier de plus en plus le film, peut être par un quelque sentiment de manque. Finalement, malgré le sentiment que j’ai ressenti en sortant de ce film, je ne peux pas dire que j’ai été déçu, et je pense même avoir adoré !

                    Le roman magnifique et inventif de Boris Vian a ici été adapté par le grand Michel Gondry. Deux imaginaires qui se sont heurtés et mêlés pour nous offrir un spectacle visuel tout en couleurs, et vraiment attachant ! On découvre les inventions, jeux de mots et bizarreries de l’auteur sous un œil nouveau, et on s’attache au plaisir de voir sous nos yeux s’animer toutes sortes de choses… la première partie du film nous plonge dans cet univers qui nous pétille à la figure et nous permet de découvrir un monde, un Paris étonnant. Le réalisateur semble alors emprunter au dessin-animé toutes les coutures de certaines scènes pour mettre en scène le merveilleux : mouvements saccadés, des objets animés en tissus, des effets spéciaux simples et peu avancés pour notre époque, mais qui crée cette ambiance si spéciale. On s’y attache, on ne se dit pas qu’ils sont tout simplement « nuls », mais qu’ils sont recherchés, voulus et extrêmement bien trouvés ! On a alors affaire à une vision enfantine du monde, de ce monde un peu loufoque mais aussi merveilleux, magique parfois, avec toutes ces couleurs, ces assemblages un peu naïfs, cette malice dans chaque image ou dans chaque objet… Les objets bougent, les meubles ondulent, tout est insolite, léger, malicieux et inventif ! On tombe sous un charme visuel, et sous un attachement étrange à cet univers. On y croit finalement, à ce merveilleux qui est mis en scène d’une façon très simple mais aussi très extravagante, biscornue, mais malgré son aspect brouillon, loin de l’être ! Même si on a parfois l’impression que ça devient trop, on est parfois un peu perdus et c’est ce qui m’a aussi beaucoup dérouté dans cette adaptation, mais on en ressort pas moins charmés !

                    Adaptation… l’adaptation est ici très suivie et peu de moments sont différents. Une ou deux scènes sont surprenantes comme Colin et Alise qui s’embrassent, mais l’univers est finalement ici respecté, traduit et envolé comme si Vian s’était réincarné en Gondry… on ne peut savoir ce qu’il aurait pensé de ce film, mais nul doute qu’il ne l’aurait pas détesté, malgré le caractère particulier de l’auteur… ce film suit très bien le livre et son univers déroutant qui vous laisse un peu perdus et incertain sur vos sentiments à la fin.

                    De plus l’adaptation ici en 2013 d’un univers inventé en 1947 n’est pas du tout choquante, et même extrêmement bien retranscrite… rien ne change vraiment, tout s’adapte au contexte et les décors sont crédibles. Les anachronismes qui s’insèrent ici comme un téléphone portable ou d’autres petits clins d’œil sont eux même détournés dans un contexte merveilleux, drôle ou étrange.

                    Petite note sur la lumière et les couleurs du film… alors que l’univers du début, très fantasmagorique, nous charme, nous emporte et nous fait découvrir un univers bouillonnant de malice et de bulles d’inventivité pétillantes, la lumière va décliner, les couleurs se ternir, et le tout s’assombrir… on va plonger dans une ambiance assez triste, assez sombre pour finir le film sur un noir et blanc plein de signification, plein de tristesse… ce travail est extrêmement bien fait et l’histoire y résonne. Tout comme les émotions.

                    L’émotion… retranscrite réellement dans la seconde partie du film, j’ai été captivé, emporté et tourmenté. Quelle beauté… cette deuxième partie, et surtout cette fin a failli m’arracher des larmes, l’univers qui décline peu à peu, tout qui déchante, se perd, croupit… des scènes magnifiques, des scènes fortes, des scènes impressionnantes, des scènes pleines d’émotions. Je me suis laissé captivé et surtout je suis devenu… quelqu’un d’autre au milieu de ce petit monde qui se tourmente et essaye de se débattre dans cette pauvre vie si bien tournée, si bien mise en scène et c’est le point fort du film que cette émotion qui s’en dégage.

                    Je n’ai pas trouvé le jeu des acteurs non plus exceptionnels, qui sont parfois même un peu trop avalés peut être par le monde qui les entoure et c’est aussi ce qui m’a fait sortir de la salle avec un goût d’incompréhension de ce que j’ai ressenti ou d’incompréhension sur ce qui s’est joué sous mes yeux… mais Audrey Tautou est sûrement la meilleure actrice dans ce film avec sa magnifique interprétation qui m’a brouillé avec moi-même par ces larmes qui ont bien failli sortir à la fin. Romain Duris est aussi un acteur fort, qui a bien joué l’insouciance, la puérilité parfois et aussi le côté touchant du personnage…

                    Pour conclure, j’ai beaucoup aimé ce film parce que certaines scènes, comme la magnifique scène de fin du mariage qui m’a vraiment ému, sont superbement bien tournées, mise en scène et jouées, et parce que l’univers farfelu m’a charmé tout comme ce côté sombre et ce monde qui déchante et s’assombrit m’a touché… Mais il m’a fallu un peu de temps pour me dire réellement que j’avais aimé le film, comme si j’en étais ressorti ayant déjà tout en oublié ou en m’étant laissé trop absorbé par les décors et l’univers, et par la bizarrerie de certains éléments qui m’avaient parfois laissé aussi indécis sur mes sentiments en lisant ce livre. Un magnifique film, vraiment, mais aussi surprenant et peut être parfois trop curieux et déconcertant... J'ai finalement adoré, c'était beau, vraiment, mais à la sortie de la salle il faut un peu de temps, je trouve : j'en étais sorti perplexe -c’est le bon mot.



    « Si on rate ce moment, on essaie celui d’après et si on échoue on recommence l’instant suivant, on a toute la vie pour réussir. »
     

    { 8 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. Je suis totalement d'accord avec toi. Également perplexe à la fin du film, je me suis rendu compte avec du recul que je l'avais vraiment apprécié. Michel Gondry a su rester fidèle au chef d'œuvre de Boris Vian tout en ajoutant ses touches personnelles.
      J'ai beaucoup aimé la première partie du film, remplie de joie et d'inventions fabuleuses ;
      La deuxième partie, elle, m'a beaucoup touchée (mais ça tu le sais déjà ;) )...
      Romain Duris est de plus, un acteur vraiment génial ;)
      (De toute façon, c'était vraiment un casting de choc avec Audrey Tautou, Omar Sy, Gad Elmaleh et Charlotte Le Bon en plus ! ^^ ).

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Voilà c'est ça ! Bien dit ma chère ;)
        C'est sûr que la première partie est pétillante, colorée et joyeuse et la deuxième... à pleurer !
        Et Romain Duris est... canon ? Ah ah ah !
        Merci de ton commentaire Alix... non je ne dirais pas ton surnom ! :)

        Supprimer
    2. J'ai adoré. J'ai été très surprise devant certaines critiques, acides, qui dénonçaient le côté beaucoup trop farfelu, trop fou du film. Mais le livre lui-même n'est-il pas une merveilleuse folie ? De plus, la modernité est présente, évidente et terriblement innovatrice, tout en respectant parfaitement l'esprit de Boris Vian. J'ai vraiment admiré la façon dont Gad Elmaleh a interprété Chick, ce côté drogué : c'est exactement ça. Ce film sonne juste du début à la fin, et la transition en noir et blanc vers la fin (quand Alise se balade avec l'arrache-cœur il me semble) était un vrai coup de maître. J'ai été plus que convaincue par cette magnifique adaptation, dont j'attendais pourtant beaucoup ! (: Seul bémol : je pense que l'alchimie qui a très bien fonctionnée sur moi au cinéma passera beaucoup moins bien sur petit écran... Il faut être totalement immergé dans le film pour pouvoir s'approprier l'univers ici recréé.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Merci de ton long commentaire détaillé et argumenté ! J'adore !
        J'ai aussi beaucoup aimé et j'aimerais (-aurais aimé) le revoir au ciné... je ne pense pas avoir le temps mais ta dernière remarque est pourtant sûrement juste (moi qui suis très facilement déconcentré face à une télé :p)
        Merci et à très vite !

        Supprimer
    3. Je t'en prie ! J'ai ce défaut de toujours écrire (ou dire) des trucs de trois kilomètres... Autant que ça soit parfois utile. (; Et j'ai également cette même tendance à me méfier des télés... ! Du coup, je pense très sincèrement que je ne reverrai pas ce film, de peur d'être déçue.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Mais oui tu as raison j'aime les longs commentaires !! :)
        Ah moi si mais j'aurais quand même aimé le revoir au cinéma... tant pis aussi ! :)

        Supprimer
    4. My name is Pandaaoût 18, 2013 5:34 PM

      Ta chronique résume exactement ce que j'en ai pensé ! Ahah tu es doué ♥

      RépondreSupprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -