• Posté par : Tom 30 mars 2013



    ◄►◄►◄ Présentation du livre ►◄►◄►

    Dans une plaine inconnue, une colonie de moineaux s’interrogent sur la faim et sur la signification des choses, quand un événement imprévu va troubler la banalité de leur existence. Au milieu des corbeaux, des cygnes et d’un idiot vivant avec sa vieille mère, un oeuf mystérieux tombe depuis le ciel. Les faits étranges se multiplient autour d’eux, et peu à peu ils sont gagnés par l’angoisse. Dans ce monde indéfini, les moineaux doivent faire front pour éviter les disparitions, les attaques d’un aviateur échoué, et l’inconnu qui s’abat sur eux.

    Par Anders Nilsen
    Aux éditions L'Association
    46,55 euros
    590 pages


    ◄►◄►◄ Mon avis ►◄►◄►





    J’aimerais tout d’abord remercier Price Minister et L’Association pour m’avoir permis de lire cette bande-dessinée que je ne connaissais pas avant. Et je comprends tout à fait qu’elle ait été sélectionnée pour Angoulême ! Pleine de philosophie, d’humour, parfois de noirceur, et de tendresse, je la conseille malgré son prix !

                    Des oiseaux qui discutent autour de graines ? Des questions existentielles autour d’être qui s’en préoccupent plus ou moins. Puis l’œuf, l’oiseau, la maison, l’idiot, le serpent, le poussin, les cygnes… Alors qu’on croit au départ à des petits récits indépendants, avec des cases petites, des épisodes courts et un dessin vraiment très simplifié les évènements s’enchaînent les uns aux autres et se file une histoire étonnante, surprenante mais captivante ! On voit le dessin se complexifier, les personnages créer de liens nouveaux et l'intrigue devenir bien plus surprenante, bien plus complète et surtout extrêmement détonante ! Avec brio, l’auteur nous entraîne dans une histoire étrange mais à laquelle on veut bien croire. J’ai adoré toutes les questions que se posent les oiseaux, j’ai adoré leur histoire farfelue, leurs caractères différents, leur idiotie parfois, comme leur intelligence… Une histoire dont on a envie de connaître la fin mais dont on n’a pas envie de sortir, et ça m’a bien surpris !

                    Les personnages, oiseaux pour la plupart, sont vraiment complexes pour ce qu’ils sont… Ils nous offrent un florilège inhabituel qui va s’interroger et se confronter à de folles aventures qui m’ont captivé !

                    Le dessin de l’auteur est simple, mais peut être parfois extrêmement complexe et plein de surprise ! De cases en cases, rapidement ou lentement, on suit une histoire pleine de tendresse par le dessin doux, en noir et blanc, et plein de force. De rebondissements en rebondissements, le dessin semble se complexifier puis des fois redevenir bien plus simple. J’ai beaucoup aimé l’histoire inventée et la façon de la raconter.

                    On cherche des rapports  à notre monde. Des réflexions sur la vie, sur la mort, sur l’existence, sur beaucoup de choses qui nous intriguent. Que doit-on finalement penser de cet ouvrage ? Plein de sens ? Juste une histoire ? Peu importe, on se prend d’affection pour ces drôles de bestioles, on trouve à penser et à se questionner avec passion, et on est pris dans l’action avec charme et bonheur !

                    C’est donc une BD qui m’a étonné, qui m’a plu, que j’ai aimé découvrir. Avec un dessin agréable, souple et sans couleur, on est néanmoins emporté dans une intrigue haute en couleurs avec des oiseaux délicieusement surprenants ! En refeuilletant la BD, ces oiseaux me manquent déjà...

    ◄►◄►◄ LES + ? ►◄►◄►
    - Une histoire exhubérante
    - Des personnages drôles et sincères
    - Un dessin simple, et plein de douceur

    ◄►◄►◄ LES - ? ►◄►◄►
    - Le prix ;)

    ◄►◄►◄ EN BREF ►◄►◄►
    Une longue BD pleine de charme et aux réflexions vives et sincères ! A lire ! ♥
    20/20

    Laissez un commentaire

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

    S'abonner à l'article | S'abonner aux commentaires

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -