• Posté par : Tom 27 déc. 2012


    ◄►◄►◄ Présentation du livre ►◄►◄►
     
    Au cœur d’un Paris bouleversé par les grands travaux haussmanniens, se dresse le Bonheur des Dames, immense magasin de nouveautés. Denise, pauvre vendeuse provinciale échouée dans la capitale avec ses deux frères, est fascinée par cette flamboyante machine à vendre que dirige l’audacieux Octave Mouret…

    Dans un contexte marqué par la fin du Second Empire et les débuts de la IIIe République, Émile Zola, fasciné par la modernité des grands magasins, dépeint une société en mutation.

    Par Émile Zola
    Aux éditions Hatier


    ◄►◄►◄ Mon avis ►◄►◄►

    Postée au préalable pour le concours Je lis, je critique... mais quoi ?




    Ce livre est un classique, et je l’ai lu pour un travail en français. Malgré que j’ai du me dépêcher de finir ce livre, ce qui a parfois un peu « gâché » ma lecture, j’ai beaucoup aimé le lire. Franchement on est plongés dans une atmosphère vraiment très intéressante à parcourir, et se dire que ce livre a été écrit il y a presque deux siècles, c’est étonnant et grisant ! Alors je vous le conseille à tous… si vous trouvez lequel c’est ! ;)

    Dans ce roman, on suit notre héroïne qui arrive à Paris, et se retrouve dans une grande ville inconnue. Elle se rend chez son oncle qui ne peut malheureusement pas la prendre à travailler. Alors, elle voit le « monstre » en face de la boutique de son oncle, et décide de se faire engager dans cet immense magasin, magasin de nouveautés, qui va engloutir peu à peu le reste de la rue, quand elle essaiera de se hisser au sein de cet immense lieu.
    Alors c’est peut être le seul livre qui décrit aussi bien les grands magasins, en tout cas de l’époque, et me retrouver face à cette farandole de tissus et de vêtements, face à cette agitation si bien décrite, j’ai adoré et c’est franchement très attachant . Notamment dans le chapitre II je crois, où le directeur et son… co-directeur font le tour du magasin, et qu’on y découvre toute la vie et toutes les habitudes et manières de faire dans cette immense galerie, qu’on comparerait aujourd’hui aux galeries La Fayette. On a envie de tout découvrir, de tout voir, et on se concentre vite sur toutes les histoires des clients, et des vendeurs, ce qui m’a aussi beaucoup plu. Les scènes où on ne suit pas notre héroïne sont des scènes où on suit multiples personnages, et ce florilège d’histoires dans l’histoire est intéressant. Ce qui nous offre alors un rythme très intéressant, avec en plus des rebondissements et des révélations !
    Le style de l’auteur est assez compliqué parfois et des scènes sont longues, notamment les descriptions, mais malgré qu’elles le soient, longues, j’ai beaucoup aimé sa plume de ce côté-là, qui offre des métaphores et autres procédés littéraires vraiment magnifiques. De plus, les scènes où il y a un peu d’action ou des actions qui en tout cas se succèdent, le rythme est très bien dosé et on est absorbés par son écriture.  Bon il est vrai que plusieurs scènes sont un peu trop lentes et sans action, mais ce livre n’est pas vraiment fait pour ça, mais au contraire on a de très bonnes choses sur les thèmes qui font ce livre, et sur l’intrigue plutôt intéressante.
    De plus il y a de l’émotion souvent, et surtout pas mal de sentiments différents qu’on aborde ! Il y a de l’amour, un des thèmes clé du livre, et l’histoire qu’il y a est belle, complexe, et bien construite. Il y a de l’amitié, mais c’est aussi le côté familial du livre qui m’a beaucoup touché, de voir l’héroïne qui a cet attachement, et de voir comment elle et ses frères sont attachés, mais également à son oncle, sa tante, et surtout sa cousine…
     Dans ce livre, on suit aussi l’histoire de la pauvreté, de la misère, en effet c’est un thème conséquent qu’on aborde avec tristesse et pitié, mais qui et surtout fort, et qui nous permet de prendre réellement conscience de ce qu’apporte ces magasins. On voit le malheur qui s’abat, jusqu’à des points où le chapitre XIII a vraiment failli me faire pleurer.
    Pour finir je dirais que c’est un livre que je recommanderais vraiment, même s’il est parfois long, c’est un classique avec des thèmes très originaux, une bonne histoire, et un style un peu complexe parfois, mais vraiment bien !

    Laissez un commentaire

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

    S'abonner à l'article | S'abonner aux commentaires

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -