• Posté par : Tom 20 nov. 2012

    Mon premier JK Rowling… Oui oui je n’ai pas lu Harry Potter ! Je vois déjà les bouches qui s’ouvrent, les yeux exorbités et les murmures dans mon dos… Bon d’accord j’extrapole peut être un peu et m’écarte du sujet mais tout ça pour dire que finalement, par tout le buzz et la pub et les enthousiastes attentes pour le nouveau JK Rowling, j’avais mis la barre très haute. Malheureusement j’ai été un peu déçu par ce livre… jusqu’à la fin qui rehausse parfaitement le niveau et m’a laissé… sur le postérieur, pour ne pas être plus vulgaire !
    Pagford. Bourgade tranquille. Peu d’habitants. Une communauté qui se connait et peut reconnaitre au moins une personne sur deux dans la rue. Mais un jour, Barry Fairbrother, un notable plutôt connu pour son engagement assez fort dans le Conseil Paroissial de la ville, décède… Sa place est à prendre. Au milieu de cette agitation, on se la dispute, et les secrets ne resteront pas enfouis bien longtemps…
    Telle est la chère histoire que nous offre l’auteure dans ce livre. J’emploie bien sûr ce terme sur un ton ironique car cette histoire se révèle être assez sombre. J’ai bien aimé le début, et en globalité, cette histoire m’a beaucoup plu. Elle est malgré cela parfois un peu longuette, avec ses 680 pages.
    Un énorme point fort pour ce livre ? Les personnages. Ils sont bien construits, travaillés, intéressants, crédibles et parfois agréables. Ils sont les protagonistes d’une histoire qui pourrait arriver dans une bourgade anglaise comme celle-ci, et leurs caractères, leurs pensées, leurs actes et leurs envies sont crédibles et bien recherchées. On a des personnages profonds. Malgré cela, j’ai malheureusement été plongé dans une étrange ambiance car la plupart m’ont été légèrement détestables. Pour ne citer que les plus attachants à mes yeux : le mignon petit Robbie, insouciant, et touchant ; la malheureuse Krystal Weedon, un peu brute, pauvre et mal traitée par Pagford, elle a un caractère touchant, profond et qui m’a bouleversé ; la fragile Mary, pleine de grâce et de beauté… Et j’en oublie deux ou trois qui m’ont touchés, même si la plupart ne m’ont pas été très attachants. De plus, certains virent parfois au cliché comme Howard ou Samantha…
    Parlons du style de l’écrivain. Oui elle nous plonge dans une histoire concrètement bien ficelée et intéressante, avec des personnages profonds et crédibles, mais son style n’est pas si « prodige » que cela, comme le promet la quatrième de couverture. Les descriptions, malgré les quelques longueurs, m’ont beaucoup plu : elles sont détaillées, et bien écrites. Les dialogues sont bien écrits, détaillés, crédibles aussi et assez passionnants parfois… Mais sinon, les style est assez banal, et elle nous plonge dans une ambiance où l’on aime bien se plonger, mais sans plus. C’est un style qui m’a laissé de marbre : il est plat, on peut dire.
    Finalement, alors qu’on plongeait dans une intrigue qui commençait à s’écouler lentement et sans enjouement, elle se met en vrille, se cabre et s’élance au galop, surtout aux cents dernières pages, où tout s’effondre peu à peu… Une vérité sort de la bouche des enfants, les relations se tendent, deviennent étranges et pourtant nous forcent à continuer, avancer et apprécier l’histoire à son plus haut point. J’ai même fini par ressentir de l’émotion assez forte, alors que je restais souvent pantois au début du livre… Et la fin est bouleversante, marquante, très bien écrite et touchant, et rien que pour ça mon impression sur ce livre augmente…
    Alors malgré une intrigue parfois clichée, malgré un style un peu banal, et malgré des longueurs agrémentées du fait que ce ne soit pas réellement mon style de livres, on a des beaux dialogues, des belles descriptions, des très bon personnages crédibles et profond, et la fin du livre, les dernières pages ne peuvent que rehausse le niveau du livre ! Rien que pour ça, je lui mets 15 !


    ◄►◄►◄ Présentation du livre ►◄►◄►
     
    Bienvenue à Pagford, petite bourgade en apparence idyllique. Un notable meurt. Sa place est à prendre...
    Comédie de moeurs, tragédie teintée d'humour noir, satire féroce de nos hypocrisies sociales et intimes, ce premier roman pour adultes révèle sous un jour inattendu un écrivain prodige.

    Par JK Rowling
    Aux éditions Grasset
    24€
    682 pages

    { 4 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. Pour ma part le style de JK Rowling sait m'emporter et c'est tout ce qui m'intéresse dans la littérature, je ne suis pas dans la recherche de la "meilleure écriture" plutôt du plus beau voyage!

      RépondreSupprimer
    2. Moi, c'est le contraire, j'étais emportée au début et plus ça allait moins j'étais convaincue.

      RépondreSupprimer
    3. Mais qu'attends tu pour lire les Harry Potter? :)
      Sinon ce livre n'est pas pour adulte?
      C'était bien traduit?
      Sinon ta critique est génial! J'aime bien comment tu l'approfondis!

      RépondreSupprimer
    4. Les avis sont plutôt mitigés sur ce roman, et paradoxalement ça me donne envie de me faire ma propre opinion!

      RépondreSupprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -