• Posté par : Tom 15 sept. 2012


    Voici un projet qui devrait vous plaire, du moins je l'espère. Parce que vous vous ne vous êtes jamais dit : je pars en vacances avec mes livres préférés... mais les auteurs ? Voilà ce qu'est ce projet qui vous réjouira (plus que la rentrée !) au retour d'un bel été !

    Les questions ont été posées à 12 auteurs, 12 car 2012, qui étaient celles-ci :
    "L'été est-il important pour toi ?" "Ecris-tu, et quoi ?" "Qu'est l'été 2012 pour toi ?" et enfin "Avec lequel de tes personnages aimerais-tu partir ?"


    A qui ? Cela vous le découvrirez au fur et à mesure ! Aujourd'hui Florence Hinckel !

    "Je suis née un jeudi. J’ai appris à marcher un mardi, à parler un dimanche, à écrire un samedi. Je me souviens avoir trouvé un caillou vraiment brillant un mercredi, et avoir goûté une fleur de genêt un vendredi. Il m’est arrivé de tomber amoureuse un lundi, un mardi, un mercredi, un jeudi, un vendredi, un samedi. Un dimanche, peut-être aussi. J’ai eu une fille un lundi, un garçon un jeudi. Entre les deux, je me suis mariée en plein hiver ensoleillé, un samedi.
    J’ai publié mon premier livre un mercredi. Je ne me souviens pas quels jours sont sortis les autres, depuis. Mais c’est tous les jours que j’écris."

    Ma chronique sur Théa pour l'éternité ►►►
    Mon interview d'elle ►►►
    SON SITE  


    Et elle raconte quoi alors ?


    J'aime l'été car j'aime avoir chaud, et j'adore pouvoir me baigner dans la mer sans grelotter. Pour moi, l'été, c'est d'abord ça ! Et ça a une importance, oui, parce que j'aime quand il arrive. C'est un peu synonyme de légèreté. Et puis je vis dans un endroit formidable, tout proche des calanques, qui resplendit de lumière, l'été. J'ajoute encore que j'adore me vêtir de robes légères ! J'aime aussi que ce ne soit pas toujours l'été, parce qu'il n'y a rien de mieux que l'attendre, ou que d'en rêver. Rien de mieux que l'alternance des saisons... comme dans la vie humaine (clin d'oeil à Théa pour l'éternité).
    Mon temps d'écriture se trouve subitement réduit, l'été, pour cause de contraintes familiales. Eh oui, mes enfants sont en vacances à ce moment-là, forcément ! Comme je ne peux quand même pas m'empêcher d'écrire, je trouve des moments qui ne me sont pas habituels, ou bien en urgence. Du coup j'écris des choses qui sont souvent sur le mode de l'impulsion, beaucoup moins "réfléchies" en apparence, qu'à mon habitude. C'est ainsi que j'ai écrit L'été où je suis né en à peine une semaine, en pleine canicule simplement parce que j'avais un désir de rivière fraîche ! Ensuite le thème principal qui est apparu au fil de l'écriture de cette histoire m'a totalement étonnée moi-même. C'est la saison où se révèle ce que j'ai mûri durant les mois plus frais.
    Cet été aura été le cadre de l'élaboration d'un synopsis pour ados, mais dont je ne suis pas satisfaite encore. Celui de l'écriture d'une sorte de pamphlet aussi, sous forme d'essai documentaire suite à une révolte que j'ai ressentie. J'ai surtout beaucoup lu, réfléchi, et fait un voyage à l'autre bout du monde.
    et enfin "Avec lequel de vos personnages aimeriez-vous partir en vacances ?"
    Ah, voilà une question surprenante, je n'y avais jamais réfléchi. Je réalise qu'aucun de mes personnages ne parviendrait à être un compagnon de vacances très reposant... Je dirais donc ... Le Chat Pitre ! 
     

    Merci beaucoup à elle !

    Laissez un commentaire

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

    S'abonner à l'article | S'abonner aux commentaires

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -