• Posté par : Tom 20 août 2012


    >>> Présentation du livre
     
    Un journaliste fait une découverte macabre dans une poubelle du palais de l'Elysée. Quelques heures plus tard, tandis qu'il s'apprête à publier la nouvelle, l'homme disparaît. Bientôt, on signale d'autres faits divers atroces aux quatre coins de la France. Un lycéen surdoué à Angers, une golfeuse dans les Landes, un vendeur de jeux vidéo à Saint-Raphaël. Leur lien: tous ont perdu un doigt. Nicolas Mandragore suspecte le pire et veut mener l'enquête.

    Par Bertrand Puard
    Aux éditions Hachette


    >>> Mon avis









    Les Effacés, j’espère que vous ne les avez pas effacés de vos souvenirs ? J’en avais parlé en début d’année, après la sortie du premier tome que j’avais lu, chroniqué… et surtout adoré ! Hier l’auteur m’a demandé si j’avais préféré le second tome. Question difficile, que j’ai répondu en disant que j’ai adoré les deux premiers tomes et il est dur de déterminer lequel m’a le plus plu... Ce que j'aime dans le premier c'est la découverte et la mise en place. Mais ce que j'adore dans de le second c'est le mystère qui se prolonge et les relations qui deviennent plus complexes... Ils sont tous les deux supers !

    Les Effacés sont un groupe d’adolescent sans famille qui essayent de se reconstruire, et par la même occasion de faire du monde un monde meilleur. Dit comme ça, ça fait un peu utopique, mais c’est ce que cherche finalement Mandragore avec ce groupe, reclasser les affaires classées trop rapidement. Ou déjouer les complots qu’ils sont (presque) les seuls à découvrir.

    Dans le premier tome, les Effacés déjouaient les plans d’un grand groupe pharmaceutique, dans ce second, Bertrand Puard s’attaque à l’univers banquier. Avec tact et intelligence, il décrit cet univers, fait évoluer ses personnages dans une mission qui les mène au cœur d’entreprises riches et pratiquement maîtres du monde. C’est ça qu’on retrouve, qu’on sait déjà, et que l’ont peut deviner : les banques sont au-dessus de bien du monde, les banques maîtrisent le monde, car elles maîtrisent l’argent, et on tremble à cette idée, il faut avouer que ça fait peur. Et Bertrand le décrit parfaitement dans ce second tome.

    La mission en elle-même est géniale, parce que tout est très bien fait. Je suis épaté par cet univers que l’auteur a construit, il décrit une organisation, des missions, des étapes crédibles ! On se sent emporté dans une important tournant capitale pour l’histoire du monde, et on sent la pression que les Effacés ont sur leurs épaules. Mais c’est l’univers digne d’un film d’espionnage qui me plait énormément, parce qu’on est embarqués dans des technologies et de l’action à tout bout de champ sans pouvoir souffler un moment… comme les personnages, on se sent proche d’eux.

    Aucun des cinq personnages principaux n’est que survolé, et j’ai adoré les découvrir tous, leurs relations qui de complexifient et qui les font évoluer au sein d’un groupe qui se doit d’être soudé.  Neil, un brin insolent et peut être le plus indépendant des quatre autres, Emile, avec une place plus importante, attachant et soudé au groupe, Mathilde, en retrait, mais toujours attachante et un brin bouleversée, Zacharie, fort et doué, peut être le plus mature et Ilsa, un peu la chef, assez solitaire, un peu plus absente aussi.

    Mais le meilleur personnage, le plus complexe, mystérieux et intriguant, c’est bien Mandragore ! C’est lui qui conduit tout, tant l’histoire, que la partie mystère de l’histoire, qui fait que l’on s’écrie à la fin de chaque tome : « oh mince mais c’est qui lui à la fin ?! » Parce que c’est aussi un gros point fort du livre : le fait que l’on attend de plus en plus chaque tome suivant, et que des éléments étranges nous intriguent… qui est Mandragore ? Qui sont réellement les Effacés ?

    L’action est au comble dans ce livre car je l’ai trouvée plus présente ! Des rebondissements, révélations, et changements entre la voix de Mathieu et des Effacés donnent au livre un rythme particulier mené de main forte par le style franc de l’auteur. Que rêver de mieux qu’un tel livre pour bouger un bon coup notre cerveau, et stresser un minimum ?

    On se retrouve dans un univers particulièrement original, intéressant, choisi de force par des personnages hauts en couleur ! Mystère au rendez-vous, et aussi intrigue… vivement la suite, en octobre !

    { 1 commentaires... lisez les commentaires ou ajoutez-en un }

    1. C'est une saga qui ne m'a jamais réellement tentée. Mais tu en parles vraiment bien et cela donne envie. Tu me fais changer d'opinion sur ce livre et je vais de suite rajouter le premier à ma wish-list. ;)

      RépondreSupprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -