• Posté par : Tom 24 mai 2012





               x Présentation du livre
       
    Un regard sur le monde porté par quatre auteurs contemporains.

         x Par Timothée de Fombelle, Delphine de Vigan, Caroline Vermal
         x Aux éditions Livre de Poche

              x Mon avis



    J'ai été surpris, ce fut un COUP DE COEUR.


    Ca fait un long moment que j’ai lu ce petit livre, et je regrette de ne pas vous en avoir parlé plus tôt. Mais passons, voici enfin mon avis, et c’est ce qui compte. Ce livre, je l’ai eu par service de presse et je remercie Cécile Benhamou , mais il est très très court, et très peu cher donc je le recommande quand même à tous, n’hésitez pas à l’acheter en plusieurs fois même, pour l’offrir c’est super car il est court, peu cher, et surtout magnifique ! Oui il faut le dire quand même, ce livre est fait de quelques nouvelles que j’ai vraiment adorées, et je le conseille à tous !

    Donc ce livre est un livre de nouvelles, de très jolies nouvelles que j’ai vraiment adorées. Je vais en parler une par une, point par point en essayant de détailler, même si c’est dur de faire pas mal de lignes sur UNE nouvelle, car il faut aussi ne pas en dire trop. Ne pas en dire trop en effet, mais aussi essayer de vous faire comprendre qu’il faut absolument lire ces nouvelles, pour partir loin, voyager dans tous les sens, et rêver.

    La première nouvelle n’a apparemment pas passionné tous les lecteurs de ce recueil, mais moi elle m’a beaucoup touché, et sa fin très ouverte et assez simple est pourtant bien trouvée. On découvre dès le début un personnage qui se croit sans cœur, on fait face à une jeune fille intelligente mais qui n’a que peu de … foi en elle. Mais finalement, il faut « creuser », pour trouver ce qui se cache vraiment derrière ce personnage. L’écriture simple nous aide à nous mettre dans la peau du personnage, et ses sentiments nous touchent profondément, car elle-même a une âme bien profonde, et unique.
    Ensuite nous découvrons les nouvelles de Timothée de Fombelle. On découvre alors deux choses différentes. Dans un premier temps on lit une nouvelle qui raconte une histoire fictive, une petite fille qui rêve d’une maison, qui rêve d’un beau Noël, qui aspire au bonheur. Les mots de Timothée nous transportent à ses côtés, dans ce triste appartement étroit. On ressent sa tristesse et on aimerait pouvoir l’aider. Et elle, elle crée sous nos yeux sa maison, sur des feuilles de papiers, qu’elle aimerait voir grandir surement, grandir et devenir une véritable maison, et cette histoire, c’est celle de toute personne, pas forcément une maison, pas forcément pour ça, juste une volonté de bonheur, une volonté de joie et d’amour.

    Dans un second temps, Timothée de Fombelle nous offre de très courts textes qui parlent de lui, des passages de sa vie qui nous montrent sa vision sur le monde, et cette vision est celle qui me plait le plus, et finalement ces petits textes sont les plus forts et ceux que j’ai préféré. Il y en a des vraiment très très beaux, qui content des évènements de sa vie, et qui content surtout une vision perdue, qu’on ne voit plus aujourd’hui, une vision que j’aimerais voir partout finalement, mais il n’y a plus beaucoup de monde qui rêve réellement…  ces textes sont vraiment un espace vert dans un monde gris, un arbre qui pousse dans le béton, une rose dans un désert… J’ai adoré découvrir ces petits épisodes, qui, plus que toute parole, en disent long sur Timothée.

    Les deux dernières nouvelles, de la même auteure, sont aussi très jolies. La première, la plus courte des deux, mais aussi celle que j’ai le moins aimé des deux, mais qui est tout de même très belle, et on suit alors un passage de la vie d’un homme. On voit ce qu’il voit, on ressent ce qu’il ressent, et la chute en est d’autant plus dure, et d’autant plus percutante, si bien qu’il faut un peu de temps pour se remettre de cet impact émotionnel qui nous prend aux tripes.
    La dernière est une nouvelle que j’ai adorée ! Elle raconte l’amour d’un père pour sa fille, la perte de ce qu’il a finalement, la peur de tout perdre définitivement. On assiste à de très belles scènes, tristes, et percutantes. On découvre un personnage pas si fort que ça sous sa carrure musclée, mais un cœur brisé, cassé en deux, perdu, percé de toutes parts. Ce personnage va essayer de recoudre une enveloppe protectrice autour de ce cœur, et va essayer de reconquérir ce qu’il a perdu. C’est dans des mots fluides et puissants, dans une écriture simple et posée, qu’on retrouve cette histoire touchante et pleine d’émotion.

    Ce recueil de nouvelles est donc très réussi. Il est fort, plein de beauté, et surtout toujours très touchant. Tous ces textes représentent très bien une vision sur le monde, et entre manège, pluie, voyage, noël et petits bouts de vies, on ne peut que rêver, et s’écrire pour soi-même notre vision poétique sur le monde. Un petit livre le temps d’une soirée ou d’un court voyage, pour partir bien plus loin, dans le temps, le monde, et les rêves…

    { 2 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. Pas encore paru au Québec, dommage car il me tentait beaucoup!

      Bizouxx

      RépondreSupprimer
    2. J'adore les smileys de tes chroniques !

      RépondreSupprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -