• Posté par : Tom 4 mai 2012



               x Présentation du livre
       
    Depuis que sa mère est malade, Conor redoute la nuit et ses cauchemars. Quelques minutes après minuit, un monstre apparaît, qui apporte avec lui l'obscurité, le vent et les cris. C'est quelque chose de très ancien, et de sauvage. Le monstre vient chercher la vérité...

         x Par Patrick Ness
         x Aux éditions Gallimard jeunesse
         x La bande annonce, sublime, qui correspond parfaitement au livre :



    QUELQUES MINUTES APRÈS MINUIT, de Pactrick Ness... par GallimardJeunesse


              x Mon avis

    J'ai été surpris, ce fut un COUP DE COEUR.

    J’ai attendu ce livre, il faut le dire. Quand j’ai su qu’il sortait bientôt j’étais tout excité à l’idée de replonger dans un univers, envoûtant, de Patrick Ness, mais après qu’il fut repoussé, c’était complètement aberrant et… soulant ! Il m’a fallu attendre encore, attendre que ma librairie le reçoive, ce qui ne s’est finalement pas fait, je me suis donc empressé de le commander sur internet, et à sa réception samedi… schlak ! Je l’ai dévoré ! En une après-midi, qui fut du coup émouvante. Je dois le dire, ce livre est époustouflant, fascinant, magique… c’est un énorme coup de cœur, qui finalement m’a étonné, mais je me doutais par contre que je l’adorerais… alors n’hésitez pas, et plonger, au cœur de la nuit… Quelques minutes après minuit.

    L’histoire commence, il est minuit sept. Quelques minutes après minuit, un monstre apparait, et il vient pour Connor, qui l’a apparemment appelé. Ce n’est pas le Monstre de son cauchemar, le cauchemar, c’est un autre monstre, qui date de la nuit des temps, et qui lui vient chercher la Vérité, la Vérité de Connor. Il est minuit sept, et Connor va devoir se guérir…

    C’est un livre d’une très grande sensibilité, qui aborde avec légèreté et une dose de magie des thèmes difficiles et assez tristes. J’ai beaucoup aimé plonger dans cet univers qui est finalement plein de magie et d’émotions. C’est une façon originale que d’aborder ces thèmes que sont la maladie, la mort, et l’acceptation par ses amis avec un peu de fantastique, qui se traduit par ce monstre qui apparait, quelques minutes après minuit…

    Je dois dire que je n’ai pas pleuré, mais je sais que si j’avais été un poil plus sensible, les larmes auraient coulées, durant tout le livre. Je suis subjugué par l’émotion qui ressort de ce roman, par la magie, et les forts sentiments qui en découlent, comme des larmes noires. Le style de l’auteur est toujours aussi bien, mais différent de ce qu’il a pu écrire dans Le chaos en marche, et c’est là qu’on découvre la plume intelligente de l’auteur, où il sait se démarquer et changer en fonction de ses écrits. On rit, pleure, sourit, frémit dans ce roman finalement sombre, mais pourtant magnifique !

    Les personnages sont peu nombreux, mais intéressants, de part certains qui sont d’une complexité étonnante, et de part certains qui sont d’un écœurement tout aussi étonnant. Il y a notre héros, Connor, qui évolue, et va se chercher finalement, dans ce récit, qui prend une allure de guérison dans plusieurs sens, jusqu’à la vérité, qui va le libérer, ou non. Il y a sa mère, qui est un personnage fort, magnifique, intelligent, en plus court, profond. Il y a sa grand-mère, qui malgré ce qu’il en est dit, et malgré ce qu’il se passe, cache quelque chose au fond d’elle, quelque chose de beau. Il y a son père aussi, personnage étrange, bien travaillé, et un peu repoussant parfois, totalement attachant, mais finalement, on s’en détache un peu, vous comprendrez pourquoi. Il y a la bande qui « sympathise » (ceux qui ont lu comprendront) avec Connor, et ce qu’ils pensent est écœurant, et on a envie… de les étriper ! Et il y a l’amie d’enfance de Connor, qui est attachante, et qu’on a envie de voir plus souvent, et réconciliée avec notre héros…

    On ne peut pas parler de ce livre sans passer sur les illustrations. Que serait ce livre sans elles ? Peut être moins passionnant, peut être moins étonnant, peut être moins unique. Elles sont magnifiques, magique, étonnantes, enivrantes, pleines de vie et du monde. L’illustrateur a su retranscrire les mots de Patrick Ness avec une complexe exactitude.

    Ce livre donne envie de taper, de bouger, de réagir, de pleurer et de réfléchir à ce qui fait la vie. Elle ne tient pas à grand-chose, et ce livre dit finalement que l’espoir fait vivre. Mais on retrouve aussi autre chose dans ce magnifique roman, grâce aux histoires, et au fond de ce livre, on découvre que les histoires ne sont pas toujours ce que l’on croit, et que les personnages peuvent être tout autres que ce que l’on pense.

    Finalement, ce roman est complexe, riche et foisonnant de merveilles, qu’on ne peut que découvrir avec joie, respect, et tristesse ! Il y a énormément d’émotions, qui nous transportent, loin, près des ifs, et de l’espoir. C’est un livre à dévorer, dans le noir peut être, quelques minutes après minuit…


    { 6 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. J'avais déjà entendu parler de cette auteur avec "La voix du couteau" sur ton blog. Il me tarde de le découvrir à présent ! :)

      RépondreSupprimer
    2. Ton avis et la BA me donne envie ! Surtout que je ne connais pas cet auteur ^^

      RépondreSupprimer
    3. Et bien, cette chronique fait bien envie. Heureusement que je l'ai déjà ! :)

      RépondreSupprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -