• Posté par : Tom 14 avr. 2012

    ◄►◄►◄ Présentation du livre ►◄►◄►
       
    Cameron a 17 ans. Atteinte d’un cancer, elle est persuadée qu’elle va mourir avant ses 18 ans. Déterminée à la sauver, sa mère l’embarque dans un road-trip en direction de Promise, une ville magique réputée pour ses miracles. Résignée, Cameron ne croit pas plus à une possible rémission qu’aux superstitions ridicules de sa mère, mais se laisse tout de même entraîner dans cette aventure. Arrivées à destination, elles sont vite témoins d’événements inhabituels : les pissenlits deviennent pourpres, on aperçoit des flamants roses au large de l’Atlantique et Cameron retrouve une mystérieuse enveloppe contenant une liste de choses à faire avant de mourir… Aidée d’Asher, un garçon non moins mystérieux, Cam exécute peu à peu chaque point de la liste et apprend à croire en elle, en l’amour, et même… aux miracles.

    Par Wendy Wunder
    Aux éditions Hachette, Collection Black Moon
    400 pages
    16€ ou 6€90 en poche

    ◄►◄►◄ Mon avis ►◄►◄►

    COUP DE COEUR. Une totale surprise...
    Je dois le dire, j’en ressors charmé, et surtout changé… je suis encore … à plat, renversé, chamboulé. C’est un livre très intéressant, en tous points, et j’ai été étonné vraiment de l’aimer autant, il est vraiment difficile à cerner…

    Commençons par l’histoire. C’est celle d’une jeune fille de 17 ans, Cam, qui est atteinte d’un cancer. Sa situation est désespérée, et son médecin lui annonce qu’il ne reste plus qu’à espérer un miracle. Mais Cam ne croit pas aux miracles… pourtant, sa mère et sa sœur le veulent, et elles vont l’entrainer dans un endroit « magique », qui va tout changer.

    Ce livre a été pour moi au tout début une déception. Pendant les trente première pages, je me demandais pourquoi ce livre était comme ça, en fait je me disais vraiment qu’il était bizarre et peu commun, mais dans un sens où il ne me plaisait pas… je m’attachais à Cam, pour m’en détacher, puis ainsi de suite… finalement, tout ça a changé. C’est une histoire qui m’a finalement beaucoup plu, jusqu’à ce qu’elle me serre les tripes… elle est difficile à cerner comme je le disais car elle est étrange, et je crois que ce qui fait tout le style du livre, toute la magie du bouquin, c’est la délicatesse du roman qui aborde tout simplement ce qui fait notre vie. Ce roman parle du cancer, un thème abordé avec un personnage qui se résigne, mais qui est alors tourné par les autres, qui croient aux miracles, et ces miracles, ces impressions et cette croyance presque exagérée est finalement un côté magique du livre, qui nous permet quand même d’y croire aussi, et les dernières pages du livres sont tordantes. J’ai failli pleurer dans ce livre, à plusieurs moments. C’est un roman qui fait qu’on a envie d’aller dans cet endroit totalement différent de n’importe quel endroit de la planète, et ce lieu magnifique, cette ville quasiment magique en fait est un point fort du livre, ou plutôt le point le plus important, même une sorte de personnage à part entière, un peu l'entité magique du livre incarné à travers un endroit où tous les miracles semblent possible un endroit qui contraste alors beaucoup avec l'origine de Cam, qui vient d'à côté d'un parc Disney, et ces parcs sont souvent l'incarnation de l'impossible qui devient possible, alors qu'après avoir découvert la petite crique où se situe Promise, tout change, et on sait que cet endroit est merveilleux… finalement, on peut retirer plusieurs morales du livre : vivre l’instant présent, croire aux miracles, voyager c’est magique, et encore plus quand on rentre chez soi…

    La plume de l’auteur, je ne la connaissais pas, et même si c’est une traduction, j’ai adoré me plonger dans ce roman. Il y a toujours, même après traduction, le style de l’auteur, la petite patte qu’on peut reconnaitre, et je serais presque sûr de la reconnaitre celle-ci. Elle n’a au début pas eu un petit quelque chose de particulier, mais finalement, les moments les plus forts sont très bien écrits, et la poésie qui découle de cette plume comme de l’encre blanche est furtive, discrète, mais importante, surtout à la fin. La vie est la source même de la patte de l’auteur, qui s’ancre en nous au fer rouge, marqué pendant un long moment…

    Les personnages sont vraiment très intéressants, mais il y a là aussi beaucoup de subtilité en chacun. Chacun à une essence même, et un trait de caractère qui le définit bien. Finalement on se fait facilement une image de chacun. Cam m’a parue bizarre au début, et j’ai eu du mal à m’y faire, mais finalement elle est attachante, malgré son caractère bien trempé. Mon personne préféré est Asher qui est d’une finesse étonnante, et on découvre vite qui est vraiment ce personnage, et malgré la force qui semble s’en dégager, la fragilité qu’il cache… Il y aussi Lily, que je n’aimais pas trop mais qui s’avère être un personnage clé, un personnage un peu guide de l’histoire, il y a Perry qui semble forte devant toute cette histoire, mais qui est d’une fragilité malgré cela empreinte d’amour pour sa sœur. Alicia est aussi un personnage étonnant, un peu extravagant, mais qui est tout le temps là pour sa fille. Il y en a pleins, tout comme les animaux qui jouent aussi un rôle important dans l’histoire, et ce côté-là m’a bien plu !

    Cest donc un roman que je pourrais décrypter et critiquer pendant longtemps jai presque limpression de ne pas avoir tout dit sur le livre, et je le répète il est en fait difficile à cerner. Jai adoré lhistoire, la sensibilité du livre, la vie qui en dégage, les fortes émotions je ne mattendais pas à tant aimer, surtout après un début un peu étrange pour moi, qui ne ma pas tout de suite plu ! Alors jai été totalement charmé ! 
     

    { 8 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. Ah ben moi c'est tout le contraire ! J'ai aimé le livre, j'ai passé un bon moment à le lire, mais sans plus. Aucun personnage ne m'a fait d'effet particulier.
      J'ai tout de même pleurer deux fois : à la fin, et lorsque (SPOILER POUR CEUX QUI LISENT MON COMMENTAIRE) Lily meurt (FIN DU SPOILER, mdr).

      Mais je remercie tout de même Black Moon pour me l'avoir fait gagner car je sais que ce livre m'aurait fait envie et que je n'aurais pas forcément eu le budget pour l'acheter ♥

      Et pour te reprendre Tom, lorsque tu dis "Mélissa, la première, et moi, sommes les plus méritants car on ne savait pas que ce Top fans existait" tu n'es pas du tout vantard, je suis complètement d'accord! Maintenant quand on regarde, les gens font exprès de ne publier que des trucs pour gagner quelque chose, ça en devient du grand n'importe quoi et d'ailleurs ça m'énerve un peu donc j'vais m'arrêter là, mdr.

      RépondreSupprimer
    2. J'attends d'avoir d'autres avis sur ce livre mais en tout cas, après le tien, il me tente pas mal !

      PS : Merci beaucoup pour ton commentaire sur mon blog !

      RépondreSupprimer
    3. J'aime bien ta critique, même si elle me laisse songeur... je le rajoute quand même à ma LAL

      RépondreSupprimer
    4. Pas cool d'avoir spoilé! Je suis libraire spécialisée dans la littérature jeunesse et moi aussi je l'ai reçu en avant première mais ma LAL était bien longue et je m'apprête à le commencer... 'fin maintenant que je sais déjà pourquoi je vais pleurer je suis moins emballée...
      Sinon bravo pour le blog, il est très réussi et ce genre de site nous sert beaucoup à nous libraires qui avons un réel besoin de retours de lectures de vous lecteurs! ;)

      RépondreSupprimer
    5. Tu m'as donné envie de relire ma chronique lol.
      J'avais beaucoup aimé Cam mais également sa petite soeur. Ca donne de l'espoir. J'aime bien <3

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Merci pour ton commentaire, et comme tu dis ♥

        Supprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -