• Posté par : Tom 4 mars 2012



               x Présentation du livre
     
    Été 1914. Dans la ferme de son père, en Angleterre. Albert grandit en compagnie de son cheval Joey. Mais les armées se préparent à s'affronter et le destin de Joey est tracé : il devient cheval de guerre. Il vit bientôt l'horreur des combats auprès des Britanniques, des Français, ou du coté des Allemands. Pour lui, il y a pas d'ennemis, seulement des hommes. Joey partage leurs souffrances et leurs peurs et sait leur redonner de l'espoir.

         x Par Michael Morpurgo
         x Aux éditions Gallimard Jeunesse

              x Mon avis
    J'ai adoré !

    Oui je sais j’ai mis beaucoup de temps à faire la critique de ce livre que j’ai fini la semaine dernière… à vrai dire je ne m’y suis pas attelé tout de suite, puis je suis parti et après, tant qu’à faire, je me suis dit que je la ferais en même temps que celle du film… oui , j’ai lu ce livre car le film étant sorti, je me suis dit : je préfère lire le livre avant de voir le film ! Je dois dire que je n’ai pas été déçu ! C’est un livre plein de poésie, de charme, d’amitié… un livre que j’ai vraiment adoré ! Ce n’est pas un coup de cœur, il y a quelque chose, un petit truc sur lequel je n’arrive pas à mettre le doigt malheureusement, qui m’a moins plu. Mais je vous le dis : c’est un livre magnifique, et une fois de plus, cet auteur nous surprend !

    Ce livre raconte une histoire d’amitié. Une histoire peu commune : celle d’un cheval, et d’un homme. Après une vente aux enchères ou le père de Albert achète un cheval inutile pour les travaux de sa ferme, Albert va tout de suite se lier d’amitié avec ce cheval, et le dresser… il va devenir un cheval magnifique, fort, puissant et rapide, qui impressionnera tout le monde. Malheureusement, la guerre est aux portes du pays, et Joey est bien vite vendu par le père d’Albert…

    Ce livre est un livre très touchant. Oui il parle de guerre, et c’est un thème qui m’intéresse beaucoup, car elle peut offrir aussi des romans hors du commun. C’est un thème abordé ici avec l’insouciance d’un cheval, c’est un thème important, mais qui laisse tout de même une once d’inconnu, car ce n’est que le cheval qui raconte son histoire, et de ce fait, c’est l’amitié qui est alors mise en valeur. Oui, l’amitié entre ces deux créatures est impressionnante, et les liens qui les lient sont magnifiques. Il n’existe pas plus beau lien, et ici, il existe entre un cheval et un humain. On sent l’attachement qui les unit grâce à la plume délicate de l’auteur…

    Oui, l’écriture de l’auteur est admirable. Mais ce qui fait le charme du livre, c’est que c’est Joey qui en est le narrateur. D’ailleurs je me suis souvent retrouvé perdu. Mais on est vraiment pris dans ce flot d’émotions qui découle de ce petit roman, court certes, mais ce n’est alors pas une raison, pour ne pas dire qu’il est magnifique. Une plume légère, poétique, et un narrateur qui conte avec son insouciance, et son intelligence si différente de la nôtre.

    C’est un livre qui ne parle pas de la guerre en elle-même, mais un livre qui parle de ce que vivent les hommes. Joey incarne dans ce livre un message d’espoir, un message de paix. Il montre comment on peut croire en quelque chose, il montre comment tout peut être possible. Il nous montre l’impossible qui devient possible.

    Les personnages vus pas ce cheval sont intéressants, car on voit vraiment l’essence de chacun, et l’on voit le côté sombre ou clair qui peut vraiment ressortir. Albert un jeune homme formidable, mais un personnage que j’ai beaucoup aimé est bien le capitaine Nicholls, qui a du courage, et surtout beaucoup de loyauté à offrir. On découvre aussi dans les yeux de Joey, des chevaux qui deviennent alors des personnages passionnants : Zoey, Topthorn… et d’autres chevaux qui sont alors montrés comme les réelles victimes de la guerre, ils sont absolument innocents, ils n’ont rien demandé, et ils subissent des choses réellement affreuses…

    Ce livre est donc pour moi et pour beaucoup d’autres, une preuve que malgré chaque catastrophe, malgré chaque guerre, il existe toujours de l’espoir  et de la paix. C’est un livre plein de poésie, bercé par la voix de Joey dans un style léger, innocent, mais qui nous arrache des sentiments forts. C’est un livre à découvrir d’urgence.


    Parlons un peu du film... je ne vais pas en dire autant c'est sûr, mais j'aimerais vous en parler un peu. C'est un film que j'ai trouvé bien adapté malgré quelques élèments supprimés (Zoey par exemple n'y ai pas... c'est pour moi une jument clé du livre !). Mais ce qui m'a le plus plu dans cette adaptation, c'est les émotions qui s'en dégagent. La guerre est bien plus visuelle, et le fait que le film soit d'un côté objectif contrairement au livre offre une tristesse mais aussi d'autres émotions très fortes qui font qu'on ressort de la salle tout retourné !
    Pour moi c'est un film à voir, avec des images superbes, une musique très sympa, et des acteurs très très bons ! Steven Spielberg a réalisé un film beau, vraiment.


    { 6 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. Un livre qui me tente... ...Un film qui me tente !

      RépondreSupprimer
    2. Je n'ai pas lu le livre mais j'ai vu le film.
      Il y a tant d'émotions ! Personne ne pourrait rester indifférent en voyant ce film ! Il y a des scènes du film que l'on oubliera pas, comme par exemple tous les corps allongés des chevaux vus d'en haut. Ces images m'ont frappé et m'ont totalement retournée ! Un film magique ! Vraiment !

      RépondreSupprimer
    3. Je n'ai pas lu le livre mais j'ai vu le film ! Il était magique, pleins d'émotions. Des images comme tous les cadavres des chevaux vus d'en haut m'ont complétement retourné. C'est vraiment dans ce genre de film que l'on comprend l'atrocité de la guerre et ce que les chevaux ont enduré ! Plus de 8 millions de cchevaux ont été sacrifiés pendant cette guerre ! A voir et à revoir !

      RépondreSupprimer
    4. J'ai vu le film que j'ai trouvé magnifique. Du coup, je n'ai pas osé lire le livres.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Il faut, Morpurgo quoi ! Un grand, indéniablement.

        Supprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -