• Posté par : Tom 5 févr. 2012


               x Présentation du livre
     
    La nuit, le feu, une grande forteresse assaillie, une créature monstrueuse, un loup terrible, un loup debout... un galoup. Tel est le cauchemar qui hante Louis, dans son visage au bout du monde, près de la Grande Brèche et de sa lueur mite qui marque la fin du royaume et de toutes les routes... Ce royaume que l'ombre du Vicomte de Marsac, l'Usurpateur, et de ses terribles barons, Malemort et le Siblaire, ce siffleur infernal, recouvre peu à peu... Mais derrière le simple garçon des montagnes, un autre se cache, plus griffu, plus sauvage, qui attend son heure... Mais cet autre sera-t-il assez fort, assez terrible, pour s'opposer aux ténèbres et à ses émissaires ? Louis, accompagné par son frère, Séverin, et la Roussotte, ce joli brin de sorcière au caractère impossible, devra partir en quête de ses origines, après qu'une malebeste, une créature venue de la Grande Brèche, ait attaqué le village. Mais les nouvelles vont vite, quand on a des yeux partout, et la chasse infernale de Malemort, le Grand Veneur, le maître des galoups noirs, est déjà en route...

         x Par Jean-LucMarcastel. Son blog est -> ICI <-
         x Aux éditions Nouvel Angle

              x Mon avis


    J'ai adoré ! Action et étranges créatures au rendez vous !
     
    J'avais entendu parler de ce livre bien avant que je ne l'achètes ! Offert à une amie alors qu'on était dans les Pyrénées... je dois avouer que quand on l'a acheté j'étais plutôt jaloux ! Et je voulais le lui emprunter mais je ne l'ai jamais fait... bref après quelques années -oui oui je vous assure !- alors que nous regardions tranquillement les livres à la libraire Mollat à Bordeaux nous sommes tombés sur Jean Luc Marcastel ! J'étais quasiment obligé de repartir avec quelque chose ! Alors j'ai (encore !) craqué et j'ai acheté les deux premiers tomes de la série. J'ai donc lu ce livre dans ces circonstances : en étant persuadé d'adorer ce livre... et c'est ce qui s'est passé !
     
    Louis le Galoup c'est l'histoire... d'un coin paumé (?), si l'ont peut dire ! Je ne veux pas être vulgaire mais c'est vraiment l'impression qui ressort des termes de l'auteur. Un petit village lointain mais qui est pourtant à côté de l'endroit connu le plus sur cette terre, qui ressemble beaucoup à la nôtre, mais comme il est dit... est un autre monde. Cet endroit si connu, c'est la faille qui a changé le cours du monde, qui s'est formée et qui a changé un bon nombre de gens. Je ne vous en dit pas plus ! Je vous laisserai le découvrir par vous même. Mais ce monde m'a enchanté par biens des manières, et sa richesse et sa beauté m'a donné envie d'en savoir plus !
    Cette histoire semble pour moi avoir plusieurs facettes. C'est une histoire, une saga, tout d'abord en un point incontestable : une saga de fantasy pure. Un mélange de loups garous, de maîtrise pourtant, de magie, de contrées inconnues... mais pour ce roman si particulier on devrait alors inventer un genre nouveau : la fantasy médiévale ! Oui ce roman a le don de nous plonger dans un monde qui nous semble être dans un autre monde, mais aussi dans un futur lointain qui nous rappellerai alors le Moyen-Âge... en fait cette particularité m'a aussi marquée par le fait que l'auteur ait bien insisté là-dessus. Je vais donc faire un point sur le style de l'auteur...

    Comme il en a beaucoup parlé pendant sa conférence, l'auteur a ici essayé de nous faire croire au coin du feu, alors qu'un conteur nous raconterait une histoire sombre à l'ombre des flammes... c'est vraiment bien réussi, l'action est pour moi très bien rythmée, rapide... c'est un livre étonnamment original sur ce point là ! Mais d'un côté c'est aussi le point qui m'a un petit peu déçu dans ce premier volet. Il est vrai que le style est très intéressant, mais certaines expressions m'ont un peu gênées (du genre "et que je te... et que je te..." ou encore d'autres qui ont eu tendance à me frustrer un peu) mais c'est un point très léger parmi la richesse foisonnante de ce livre. C'est donc un style légèrement charmeur et surtout très original !

    Revenons donc aux différents styles et thèmes de l'histoire... disons que un second thème pourrait être le thème de la différence... d'accord vous allez me dire que je vous rabâche les oreilles en ce moment, mais il faut croire que j'ai lu beaucoup de livres qui portaient cette sorte de morale ! Ici elle est mise en œuvre par deux choses : les Galoups tout d'abord. Ils sont pris pour des monstres, des incarnations du mal, des malbestes... bref des choses ! Mais on va découvrir au fil de l'histoire un nouveau regard sur eux, en effet on se concentre sur celui de Louis... mais je ne vous en dis pas plus ! Le second point qui aborde ce thème est un personnage... La Roussotte ! Alors parlons d'elle et des autres !

    La Roussotte est un personnage très... coriace mais pourtant très original ! Comme il l'a dit dans la conférence à laquelle j'ai assistée, il aime les personnages féminins à fort caractère. Mais le thème de la différence qui s'engendre en elle est contenu dans le fait qu'elle est, semblerait-il, une sorcière et que les autres la maltraitent pour ça.
    Sinon je n'ai pas vraiment beaucoup aimé Louis qui est pour moi immature et un peu idiot, mais on voit qu'il a aussi de grandes qualités : la loyauté et l'amitié qu'il ressent envers ceux qu'il aime est très forte...
    Je crois que mon personnage préféré est la Grand-mère de La Roussotte... je ne peux malheureusement pas en dire plus, je vous laisse la découvrir par vous même !

    Je n'ai donc plus qu'une mince conclusion à faire pour tout vous résumer... c'est un livre vraiment très agréable et plein de vie, renforcé par ce style de conteur qui ne m'a pas si emballé mais qui est très original... bref un très très bon livre à découvrir pour tout fan de fantasy qui se respecte !

    Laissez un commentaire

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

    S'abonner à l'article | S'abonner aux commentaires

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -