• Posté par : Tom 6 févr. 2012


               x Présentation du livre
     
    Cassia, 17 ans, vit dans une Société prétendument idéale qui dicte tout : les distractions, le travail, le lieu d’habitation, la nourriture, les vêtements, même la mort est programmée. Mais surtout, les Offi ciels organisent les mariages selon des critères de compatibilité idéale. Aussi, quand Cassia apprend qu’elle est promise à Xander, son meilleur ami depuis l’enfance, tout semble parfait ! Etrangement, c’est le visage d’un certain Ky qui apparaît sur le fi chier numérique consacré à son Promis, avant que l’écran ne s’obscurcisse... Une erreur, lui dit-on ? Car Ky est issu d’une classe inférieure et n’a pas le droit de se marier. Intriguée, Cassia cherche à mieux connaître ce garçon au passé mystérieux. Ky est un garçon sensible qui lui fait découvrir l’écriture, la création poétique… Elle en tombe amoureuse et se confi e à Xander qui lui apprend qu’il aime une de leurs voisines. Peu à peu, l’image de la Société « parfaite » s’effrite aux yeux du groupe d’adolescents. Le doute s’installe, mille questions viennent les perturber. La tension monte, les brimades des Offi - ciels se multiplient. Lorsque Ky est envoyé combattre les Ennemis de la Société dans les Provinces Lointaines, Cassia, écoeurée, décide de se rebeller et de le rejoindre… »

         x Par Ally Condie
         x Aux éditions Gallimard Jeunesse, lu à sa sortie, merci à eux !
         x Prochain tome : Insoumise

              x Mon avis

    J'ai été surpris, ce fut un COUP DE COEUR.

    C'est dans l'amertume et avec un visage bouleversé mais heureux que je sors de ce livre, ému au plus profond de moi. Car oui, j'ai rarement lu roman aussi... bouleversant ? Beau ? Poétique ? On pourrait mettre tout ça à la fois, c'est si indescriptible !
    Les mots d'Ally Condie vous toucheront et pénétreront au plus profond de votre âme, au cœur même de votre essence de vie.
    Je ne peux pas vraiment raconter ce que j'ai ressenti en lisant ce roman. Le style de l'auteur est vraiment étrange, si différent. Le style de Cassia, pourrait-on dire. Car c'est elle qui raconte. Qui nous parle. On pourrait presque l'entendre parler, murmurer, pleurer à notre oreille.
    Tous les sentiments passent si bien. Qu'elle pleure, rit, sourit ou rage, on ressent la même chose. Joie, colère, tristesse, mélancolie, stupeur, étonnement, désespoir, révolte... Comme si chaque page était une porte vers le monde de Cassia. Vers celui d'Ally Condie.
    D'une écriture fine et poétique, elle nous emporte facilement jusqu'à la fin du roman, rythmé par le suspens, les rebondissements, l'amour, et la poésie. Un monde fantastique. Celui d'une nouvelle auteur, désormais mondialement connue.

    Je regarde toujours trois choses avant de lire un livre : la couverture et la quatrième de couverture (bien sûr) et ce qu'il y a avant et après l'histoire, ce que j'appelle le "para-Promise".

    Ici, je vois une magnifique couverture, très accrocheuse à l'œil et qu'on ne peut s'empêcher de saisir le livre pour voir ce qu'il contient. On y voit une jeune fille, Cassia, en robe verte -celle qu'elle porte au banquet, dans une bulle, verte encore. Question d'esthétisme ? Je ne pense pas. J'irais beaucoup plus loin. Cassia pousse les parois de la bulle verte. Qui rétrécit et se fait de plus en plus petite. Et opressante. Elle pousse pour éviter d'être submergée, de disparaître. Alors elle va chercher à la briser, à sortir.
    Cette bulle est verte. Elle représente la société. Mais on pourrait supposer qu'elle représente son monde. Vert. Sa couleur favorite. Et celle de son grand père. Et la couleur de la nature, des collines.
    De la randonnée.
    Je pense qu'on pourrait aussi représenter la Société comme un château de carte. C'est grand mais fragile. Alors si on enlève une carte, le château s'écroule.

    Ici, je lis un résumé court, mais accrochant et qui pose pleins de questions
    "Dans la société, les Officiels décident. Qui vous aimez. Où vous travaillez. Quand vous mourrez."
    C'est un résumé qui laisse perplexe. Que va-t-il se passer ? Qui sont les Offciels ? Ce monde peut ressembler à une dictature très développée.
    Et l'on voit également des commentaires d'auteurs célèbres tels que ceux de 16 lunes ou de La cité des Ténèbres. Des commentaires d'où ressortent les mots : « Passionnant », « épatant », « éblouissant » pour ce roman d'anticipation vraiment fantastique, qui est déjà un best-seller aux États-Unis.

    Pour ce qui est autour du texte (avant et après), j'ai découvert avec surprise au début mais avec consentement à la fin qu'ils disaient : si vous avez aimé ce roman, lisez « Terrienne » de Jean-Claude Mourlevat, que nous avions justement découvert en décembre avec Gallimard Jeunesse. Surpris, au début, car je ne m'imaginais pas que ce roman pouvait avoir des points communs avec Terrienne. Je le trouvais plutôt roman d'amour et fantastique, alors que si, c'est vrai, il m'a beaucoup fait penser à Terrienne. Je me rappelle de certains moments, où je me suis demandé si ce n'étaient pas des robots. Ces humains sont « contrôlés » par la Société. Et j'ai eu l'impression, que leurs sentiments étaient faux, qu'ils faisaient toujours la même chose. Mais non, ils sont comme nous. Et le moment où je me le suis vraiment dit, a été à l'avant dernier chapitre, quand Cassia parle avec Xander. Et c'est là, que je me suis dit que c'était la scène qui faisait ressortir le plus le côté humain et libre de Xander et Cassia, et en même temps de cette époque inconnue qui pourrait devenir la nôtre.

    Dans ce livre, on va de rebondissements en surprises, et de surprises en suspens. Au début du roman, on s'accorde instinctivement avec Cassia et la Société. On se « plonge » dedans comme si on y avait toujours été. Comme si rien ne nous étaient cachés, alors que c'est faux, car la Société est pleine de mystères. Et on les découvre au fur et à mesure, en même temps que Cassia, et en même temps qu'elle, on se révolte. Ce monde au départ juste et protecteur est en fait un monde hypocrite et injuste. Plein de secrets et de décisions qu'on ne prendra jamais seuls.
    L'histoire est originale. Pour ce premier roman d'Ally Condie, on ne peut qu'adorer son style.
    Dans ce livre, je dirais que trois thèmes sont abordés : le futur, pour un roman d'anticipation, l'amour, pour un roman plein de relations amoureuses et la rébellion, pour le caractère rebelle et les révoltes de Cassia et Ky.

    Créatrice de personnages tous différents les uns aux autres, chacun se démarque sans pour autant dégager une impression mélioratif ou péjoratif. Dans cette histoire, les Officiels sont « les méchants ». Peut être croit-on au départ qu'ils sont bons, généreux, protecteurs et mettent en place de bonnes conditions de vie... mais sont-ils vraiment comme tous le pensent ? Bons et généreux ?
    Cassia est intelligente. Elle sait où elle vit et quand elle doit faire ses choix, ceux qui lui sont pourtant interdits. Elle est maline et rusée. Elle est également extrêmement têtue et obstinée, accentué par un sens de la rébellion développé par son grand père défunt. J'aime beaucoup de personnage, d'autant plus qu'il se démarque et en a assez. Assez de tout. Assez de se faire diriger. Cassia est une jeune femme très courageuse et loyale.
    Dans cette histoire, les personnages sont plus liés que jamais. Et trois d'entre eux sont mis en évidence.
    Mon préféré, est celui qui uni Cassia et son grand-père. Indestructible. Même si la mort les sépare. Legrand-père aura une place primordiale dans le livre, même s'il n'est que très peu présent. Il enseigne peu et pourtant beaucoup à Cassia. Il veut avoir ses choix. Cassia va faire comme lui. Elle veut faire ses choix et ne veut pas qu'on lui dicte ce qu'elle a à faire ou pas.
    Le plus fort est celui qui l'unit à Xander. Tellement évident, au départ. Amis d'enfance puis Promis. Mais le lien se brise peu à peu, une fissure s'agrandissant, Cassia qui essaye de la reboucher, mais la fissure s'élargit pour former un gouffre. Qui a un fond, mais qui risque de ne plus en avoir. Xander est mon personnage préféré. Il est loyal et amical, généreux et gentil. Il n'est pas bête non plus, même très intelligent et sait lui aussi où mène son chemin et comment le parcourir. Il en connait les secrets et donnerait tout ce qu'il a pour croiser celui de Cassia.
    Et le troisième est celui qui la lie à Ky. Il faudrait faire plusieurs pages pour le décrire en jusqu'au « fond ». Une seule image a changée la vie de Cassia et de Ky. Au départ, ils ne se connaissent que d'amitié. Mais leur lien évolue et devient plus fort. Par la randonnée, l'écriture et leurs histoires.
    Au début, je détestai vraiment Ky. Je ne voulais pas qu'il change Cassia et Xander. Ils allaient tellement bien ensembles. Mais au bout d'un moment, au fur et à mesure et surtout vers la fin, je me suis rendu compte que je commençai à l'apprécier. Il a vécu tant de choses et fait tellement de choses pour Cassia. Mais je pense toujours que Xander est mon préféré, qu'il va mieux avec Cassia. Mais j'ai pitié de Ky.

    Je compare aussi « le décor » à Promise. Je me l'imagine blanc. Blanc et vert. Et sans changements, les maisons identiques, semblables, indifférenciables si ce n'est le numéro et l'intérieur. Mais tout cela est faux. Mais c'est l'impression que ça me donne.

    Promise, est un vrai cocktail d'émotions et de personnages, assaisonné de suspens et de rebondissements tout ça dans un verre fragile et tendrement bien fait.


    { 3 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. J'ai également beaucoup aimé ce très beau livre !
      On s'y laisse prendre très rapidement.
      A bientôt !

      RépondreSupprimer
    2. Il n'y aurait pas une erreur dans la présentation du livre?? Xander ne tombe pas amoureux d'une voisine mais bien de Cassia ...

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Ce n'est pas mon résumé je ne sais pas :)
        J'ai beaucoup aimé en tout cas !

        Supprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -