• Posté par : Tom 12 oct. 2011

    Un livre trop sexuel.

    Honnêtement, en tout cas pour une bonne moitié du livre, je me suis dépêché de lire ce livre pour, et bien, pouvoir lire autre chose. Car j'ai été grandement déçu. Mais malgré la grosse déception qu'a été ce livre, je me suis forcé à le lire, d'une part parce que j'ai reçu ce livre par Accros et Mordus, et d'autre part, plus infime soit-elle, je n'aime pas vraiment ne pas terminer mes lectures. Et après l'avoir continué, j'ai mieux aimé. Revenons donc sur un avis plus détaillé.

    Pour vous le dire tout de suite, je ne m'attendais pas à trouver dans ce livre tant de scènes de... sexe. C'est ce qui a rendu la lecture vraiment désagréable. Pour la plus grande partie du livre, la première moitié, on ne lis presque que des choses rapportant au sexe. Les premières pages faisant exception, je me suis dit en les lisant, que ce livre allait m'être agréable. Un style légèrement fluide et quelque chose qui rendait la lecture agréable. Mais le livre se concentre après bien trop sur ça. Je ne classerais peut être pas ce livre comme érotique, mais cette lecture m'a déplu. Je ne que 14 ans aussi, mais bon, à force ça en devient trop. Les scènes sont brusques et vulgaires sans aucun tact. Un peu de poésie aurait amélioré le tout.
    Au fil du roman, après en avoir découvert beaucoup sur les personnages, j'ai tout de suite tranché pour mon préféré, et tout de suite su que ça n'allait pas changer. Et ça c'est aussi un petit détail décevant, dans un livre, il faut savoir laisser divaguer le regard du lecteur sur les personnages, peut être pour ne pas trouver de préférés. Et en y réfléchissant bien, ce livre n'a pas beaucoup de personnages qui m'ont plus. Un seul m'a vraiment marqué et a rendu la lecture plus agréable, sûrement la meilleure chose du livre que j'aurais lâché sans Billy. Une petit merveille humaine, vivant, touchant. On dirait un rameau sous le soleil cuisant. Qui porte sa vie d'une manière épanouie.

    A la moitié du livre si ce n'est après, le livre est devenu plus intéressant. Plus riches en émotions, sentiments et petites choses qui font la vie et que l'auteur a essayé de décrire d'une manière maladroite. C'est à ce moment que ça devient touchant. Et le chemin que parcourent les personnages jusqu'à la fin est intéressant et touchant. Beaucoup de choses m'ont dans cette seconde partie plus, des rebondissements, une intrigue, des évolutions intéressantes, des choses imprévues et moins de scènes de sexe. Et la fin m'a particulièrement touché, me rendant les yeux légèrement humides.

    Les personnages qui ont évolués comme je le disais au-dessus, nous ont tout de suite révélés leur vraie... face cachée pourrais-je dire.
    J'ai purement et simplement détesté le personnage de Jacy. Au début sympathique, elle donne vite une image mauvaise d'elle. Elle manipule tout le monde pour arriver à ses fins, qui deviennent vite le sexe. C'est un personnage vraiment détestable.
    Sonny m'a particulièrement touché, plus que Duane. Il mûrit plus vite et entre dans l'âge adulte avec "maladresse". Il découvre vite ce qu'il veut faire de lui, malgré ses erreurs qui le ramèneront vers ce qu'il est vraiment. Bon et gentil, il fait un personnage qui fait vivre l'histoire un peu plus. Il m'a beaucoup plu, et c'est le duo Billy/Sonny qui m'a touché. Renforcé par Sam le lion, un personnage vraiment attachant, qui donne un ton philosophique, mystérieux et plus agréable au roman.

    Donc voilà en quoi ce livre m'a déçu, particulièrement du sujet trop centré sur le texte. Ils parlent d'amour aussi, mais on dirait que dans cette ville, presque tout tourne autour de ça, sans compter Sam le Lion et Billy. Après c'est peut être mon âge, donc vous pouvez vous tenter dans ce livre, mais je le trouve tout de même trop centré autour de ça. J'ai malgré tout apprécié ces moments, souvent avec Sam, Billy et Sonny, mais à la fin aussi avec Duane ce qui prouve qu'il a mûri, où l'on sent la vie transparaître. Quelques mots simples mais qui font la poésie de ces moments.

    Je conclus donc tout ça par une note peut être, qui tournerait autour de 5,5/10. Oui, je n'ai pas vraiment apprécié ce livre décevant, et franchement je le conseillerais peut-être aux plus de 15 ans.
    ____________________

    En 1951, la petite ville texane de Thalia, aux confins du désert, hésite entre un puritanisme de bon ton et la quête d'un plaisir encore tabou. Du cinéma à la salle de billard, les jeunes gens du coin jouent aux amoureux éperdus et feraient tout pour être le sujet des derniers ragots. Livrés à eux-mêmes, Duane et Sonny gagnent après le lycée de quoi animer leurs samedis soir grâce à de petits jobs sur la plate-forme pétrolière. Ils s'ennuient sec et rêvent de filles belles comme le jour qu’ils enlèveraient à leurs riches parents pour les épouser dans une épopée romanesque. Reste pour cette petite bande à découvrir que la vie n'a finalement rien d'un scénario hollywoodien.
    À travers l'histoire de Duane et Sonny, La Dernière séance trace le portrait universel d'une jeunesse qui se heurte pour la première fois à la vie. Ce grand classique de l'Ouest américain a été porté à l’écran par Peter Bogdanovich.

    Aux éditions Gallmeister, collection Totem
    321 pages
    9€70

    { 1 commentaires... lisez les commentaires ou ajoutez-en un }

    1. Malgré ton avis négatif, je lirai bien ce bouquin, pour pouvoir me faire mon idée.......

      RépondreSupprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -