• Posté par : Tom 16 oct. 2011


               x Présentation du livre
     
    Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu'elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair: Katniss n'est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.

         x Par Suzanne Collins
         x Aux éditions Pocket Jeunesse
         x Dernier tome
         x Sortie de l'adaptation du tome 1 au cinéma le 11 avril 2012 en France

              x Mon avis

    Un véritable COUP DE COEUR pour cette fin fracassante, pointée d'amour ! :)

    C'est un véritable coup de coeur que ce dernier tome de Hunger Games. C'est une fin renversante, et surtout déchirante. Je m'étais imaginé toutes sortes de scénarios pour les dernières pages, et surtout pour qui pouvait ne pas tenir jusqu'à la fin... je ne m'étais pas imaginé ça. J'ai versé ma larme. Retour sur ce phénomène qui se termine en beauté, Suzanne Collins nous offre une fin bien plus forte que les précédents tomes !
    Ce livre, dystopique, est vraiment d'une originalité nouvelle depuis le tome1. L'histoire vraiment nouvelle a déclenché ce genre, la dystopie, qui est le fait d'imaginer un futur chaotique.
    J'ai vraiment adoré cette série, du point de vue moral et surtout et bien sûr de l'histoire, bien ficelée, surprenante, avec nombres de rebondissements et d'émotions fortes.
    Mais dans ce tome, beaucoup de choses changent, comme notamment et avec netteté les lieux et l'atmosphère. On pourrait s'attendre à un changement trop radical qui ferait de cette suite un raté total, mais Suzanne Collins réussit à changer beaucoup de choses pour nous captiver encore plus. Pourtant on sent vite que tout ça n'a en fait pas beaucoup de différences par rapport  aux Jeux. On en sent l'influence, chez les Rebelles, comme au Capitole, et même chez Katniss. En fait ce qui a changé, n'a pas vraiment changé. On ajuste changé d'atmosphère, mais on tourne toujours autour du même point. C'est un point aussi moral pour les Hommes, et qui nous fait réfléchir. Une caricature aussi pesante de notre société qui ne soucie plus des autres, de la technologie qui se développe et les combats toujours plus forts pou avoir la meilleure place dans la société. Ici, on découvre des Hommes qui veulent le pouvoir. Entre tout ça, une jeune fille, qui n'a rien demandé, et s'est retrouvée plongée au milieu de cette guerre et tout a changé pour elle. Katniss devient alors le geai moqueur.

    Dans ce dernier tome, on sent aussi que la plume de Suzanne Collins s'est "raffermi" et nous offre une qualité d'écriture supérieure à beaucoup de livres, en faisant passer les émotions brutalement pour nous arracher des larmes, ou des petits cris d'étonnement.
    Action, rebondissements et suspens sont dans la recette de ce livre. Il est dynamique et vraiment intéressant d'un point de vue sur le sentiment de la peur. Elle le développe depuis deux tomes, ici il prend une place importante et nous offre un avis sur la peur, placé à côté de l'amour, car relié par le sentiment terrible de la peur de perdre un être cher.

    Les personnages dans ce tome changent en tous points. Ces aventures et ces rebondissements les détruisent peu à peu, ainsi que leurs relations. Tout d'abord et bien sûr Katniss. Elle se renferme sur elle même et est détruite par les pertes. Et Peeta, sûrement le plus affecté en partie par le Capitole. Il lutte tout au long du roman contre lui-même. Et Gale, ATTENTION SPOILER la relation qu'il entretient avec Katniss se dégrade du tout au plus pour se voir brisée dans une tristesse infinie à la fin. C'est ce qui m'a le plus affecté dans cette fin et qui l'a rendue moins agréable. J'ai été vraiment triste à cette nouvelle.
    Mais on apprend aussi que malgré ses étapes, des choses restent autour d'eux. Des choses vraiment importantes que personne ne peut leur retirer. Certaines choses sont trop fortes pour être arrachées, d'autres qu'ils croient fortes, sont fragiles et se brisent.

    Au fur et à mesure que je lisais, je ne pouvais plus lâcher le livre. Plus j'approchais de la fin, plus tout devenait brutal, triste, sanglant. Et quand est arrivé la plus grosse "bombe" de ce dernier tome, j'ai mis du temps à vraiment comprendre. Quand j'en suis arrivé au fait que c'en était fini, mais qu'une lourde perte avait été causée. Ca m'a fait un choc. Des larmes sont remontées, mais c'est resté bloquée. Ma gorge serré, une boule dans mon ventre. Ca a fait comme "un trou" dans le livre.

    Dans cette fin, Suzanne Collins nous montre l'horreur des hommes et que les guerres, les conflits et tout ce qui se passe est amené à ce reproduire. On est jamais bien loin de quelque chose d'horrible, qui nous détruirait, même sans mourir, nous ferait endurer les pires souffrances et nous changerait pour ne plus être nous-mêmes, comme Katniss.
    L'épilogue est beau, d'une tristesse profonde mais pleine d'espoir, fondée sur le savoir, la peur et le bonheur. Suzanne Collins achève sa série en beauté, couverte de pleurs et de morts, avec un personnage principal qui a largement évolué. Sa psychologie s'est développée, à la fin, elle est complétement changée et sa destruction intérieure est forte. L'auteur est plongée avec Hunger Games dans les grands classiques du 21ème siècle.

    Sous le vieux saule, au fond de la prairie,
    L'herbe tendre de fait comme un grand lit
    Allonge-toi, ferme tes yeux fatigués,
    Quand tu les rouvriras, le soleil sera levé
    Il fait doux par ici, ne crains rien
    Les pâquerettes éloignent les soucis
    Tes jolis rêves s'accompliront demain
    Dors, mon amour, oh, dors, mon tout-petit.

    Laissez un commentaire

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

    S'abonner à l'article | S'abonner aux commentaires

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -