• Posté par : Tom 15 avr. 2017

    Dans le désordre, mon livre pour demain, vibrant, juste, puissant et bouleversant. Un roman immanquable !

    Jeudi (13 avril), je vous ai proposé de participer à un projet, > le projet #unlivre pour demain < ! Aujourd'hui, je vous propose de vous expliquer pourquoi j'ai choisi Dans le désordre comme livre pour demain.
    Je vous expliquais donc que l’avenir politique de notre France actuelle me faisait peur et que ce sentiment étrange pouvait provoquer beaucoup de réactions différentes, de la colère au dépit. « Et je crois qu’on peut réellement opposer ces deux réactions : de la colère naît souvent l’action, du dépit naît l’inaction. On est aujourd’hui poussés dans nos retranchements, confrontés à une politique souvent complexe si on n’y consacre un peu de temps toutes les semaines (voire tous les jours), ou souvent trop secouée de scandale et de promesses non-tenues pour qu’on arrive, enfin, à faire confiance à un-e politique. Ces retranchements sont ceux de notre pouvoir d’action sociale et politique… Doit-on se refermer, de dépit, ou au contraire se relever, et crier ? »

    En fait, c’est l’une des principales questions qui agitent le roman Dans le désordre de Marion Brunet. Elle n’y parle pas de la politique classique, elle parle de notre politique. Parce que la politique ne se fait pourtant pas que pendant les élections, encore moins seulement pendant les élections présidentielles. La politique, j’en suis convaincu, est une affaire de chacun, tous les jours. La politique nous appartient. Non ?

    Dans ce roman, Marion Brunet aborde avec des personnages habités, épais et déroutants, cette politique qu’est la nôtre. C’est l’histoire de 7 jeunes qui se rencontrent à la suite d’une manifestation violente et réchappent tout juste des forces de l’ordre. Tous d’horizons différents, ils vont finir par tisser des liens assez forts avant qu’ils ne décident de s’installer dans un squat en marge de la société. Ils refusent tout un ensemble de règles et valeurs prodiguées par la société.

    On va suivre ces jeunes dans leurs évolutions intérieures et relationnelles. Les discussions sont parfois enflammées, les réflexions intimes de chacun passionnantes, et les liens qu’ils forgent sont attachants, forts, touchants. Deux personnages tissent d'ailleurs une histoire d'amour incroyablement belle et incarnée, juste et vibrante.


    Mais j’avais fini par ressentir, à la lecture de ce livre, un sentiment étrange qui m’avait dérangé. J’avais l’impression que les personnages, en accusant et pointant du doigt des individus et une société parfois morne, neutre ou immobile, nous accusaient, nous, lecteurs. Je n’aimais pas cette culpabilisation qui semblait dire « en vivant dans cette société, tu acceptes beaucoup de choses que nous nous refusons ». Pourtant, j’ai fini par comprendre que ce n’était pas quelque chose qu’on pouvait reprocher au roman, mais bien une caractéristique puissante de Dans le désordre. Oui, Marion Brunet bouscule. Mais n’est-ce pas une des caractéristiques du militantisme ? Et surtout, n’est-ce pas là que Marion Brunet excelle ?

    Dans le désordre est un livre qui m’a bousculé émotionnellement parlant, un livre en lequel je crois. C’est un roman qui me fait espérer autre chose, qui me donne envie d’agir aussi. Voilà pourquoi je considère que c'est #unlivrepourdemain. 

    À vous de partager un livre pour demain :

    Laissez un commentaire

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

    S'abonner à l'article | S'abonner aux commentaires

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -