• Posté par : Tom 23 août 2014


    ◄►◄►◄ Présentation du livre ►◄►◄►



    Par Erik L'Homme
    Aux éditions Gallimard Jeunesse - Collection Scripto
    144 pages
    7,65 €

    ◄►◄►◄ Mon avis ►◄►◄►



                    Erik L’Homme avait laissé un vide, une place vide non comblée pendant quelques mois, après avoir terminée la saga A comme Association débutée avec Pierre Bottero, malheureusement mort entre temps. S’il avait besoin de cette absence, d’un petit moment pour repartir, c’est avec un immense plaisir que le lecteur le retrouve, n’ayant pas réussi à combler cet espace laissé creux, bien trop particulier pour être rempli. Cet auteur incontournable de la littérature jeunesse ou de la littérature française signe donc un court livre, entre les nouvelles et les contes, légères fables à la vie. Un livre pour revenir, un livre pour repartir avec un message fort.


    Dans ce monde, il y a, et il y aura toujours des maîtres. Peut-être sommes nous tous des maîtres, à un moment dans notre vie. Dans ce monde, il y a, et il y aura toujours des légendes. Qui traversent les époques, les siècles, les années, les vies. Et dans ce monde, il y a, et il y aura toujours, du moins faut-il peut-être l’espérer, une chevalerie à toute épreuve. Voilà en quelques mots ce que l’on retient en sortant de ce roman, un peu chamboulé, un brin perturbé.


    Ainsi, sortant des sentiers battus, tant littérairement que dans ses histoires, Erik L’Homme n’écrit ni un roman, ni des nouvelles, mais quelque chose entre les deux, comme des légendes récitées, transmises, pour leur utilité et leur message. On voyage de part en part de la France, dans des lieux connus, inconnus, improbables, communs mais toujours un peu magiques à leur façon. Et c’est ce qui rend les récits d’Erik L’Homme particulier. Nous en reparlerons.


    Il propose ainsi une chevalerie moderne, qui fait rêver, autant qu’elle fait réfléchir. Erik L’Homme transmet une histoire, faite de fables inventées mais presque réelles, qui nous forgent un imaginaire fort et plein de profondeur. Il nous élance sur un chemin de voyage, de rêves, et de forts mots pour nous guider. Cette relation de maître à élève évoquée plus haut surgit en catimini au fil de chacune des histoires : chacun des personnages, un peu perdu sur un chemin inconnu, va se retrouver guidé vers quelque chose de plus complet, car qui comprendrait non pas que lui-même, mais les autres, ce qui l’entoure, et le monde. Ainsi Erik L’Homme nous prend par la main pour nous ramener avec un peu de philosophie sur un chemin « chevalier », qui va au-delà de notre propre singularité pour se plonger dans les racines de l’Humain : l’autre, la relation, et ce, avec talent, l’habilité d’un chevalier des temps anciens allié à la modernité de ceux de notre époque.


    En fait, l’auteur se bat avec ses mots pour nous montrer finalement qu’il reste encore beaucoup de choses à voir, à accomplir, à changer, à gravir, à surmonter, à bousculer dans ce monde où l’on se dépeint une vision pessimiste devant nos écrans ou devant une pollution qui se prolonge, jusqu’à refuser de voir la beauté qui se trouve face à nous. Là réside la singularité de ses récits humains. Il nous la met en face, avec des mots simples, que l’on trouve parfois courts, un peu soufflés, comme s’il manquait quelque chose. Et on comprend la souplesse du style dans ce message intriguant : on peut chercher autre part qu’entre les lignes, il faut le vivre maintenant, l’accomplir, cette chevalerie ou du moins cette redécouverte du monde.


    Erik L’Homme signe donc un roman habile, tendre, sincère, plein d’émotion et de philosophie même, pour un retour remarqué. Avec des nouvelles intemporelles mais que l’on sait modernes, un peu légendes, un peu fables, il nous montre des valeurs que l’on croit perdues, nous rapproche de ce que l’Homme peut proposer de mieux face à l’autre, et nous entretient un monologue puissant sur la force de chacun qui doit agir. Parce qu’il reste encore beaucoup de choses à accomplir, et finalement, Erik L’Homme nous montre aussi qu’il nous reste beaucoup de choses à lire, et se prouve à lui-même que beaucoup de mots peuvent encore être écrits. Soulagés des deux côtés du livre, et enrichi pour le lecteur, on a plus qu’à se lancer.

    ◄►◄►◄ LES + ? ►◄►◄►
    - Le style fort et sensible d'Erik L'Homme
    - Une histoire et un livre qui sort des sentiers battus
    - Un message fort


    ◄►◄►◄ EN BREF ►◄►◄►

    Un livre pour revenir, un livre pour repartir avec un message fort.

    "Ce n’est pas un manifeste, je suis romancier ! Je raconte des histoires mais si à travers les histoires que je raconte, j’arrive à mettre suffisamment de sincérité, de profondeur et de sens. Et si mes lecteurs trouvent à l’intérieur quelque chose qui leur parle, qui les aide, je suis ravi.
    Je m’adresse depuis que je suis publié à un public qui s’appuie sur les livres pour grandir et c’est ça qui m’intéresse. Les aider à grandir, les aider à devenir ce qu’ils doivent devenir."

    Et les autres ?
    D'autres avis ...
    • Vavi >>> "Erik L'Homme nous prouve que chacun peut se révolter à sa façon, et que cela n'implique ni révolution ni barricades : c'est d'abord contre l'uniformisation des individus et des pensées, contre le désenchantement du monde, et contre la détérioration des relations qu'entretiennent les hommes qu'il faut se révolter."
    • Audrey >>> "Alors je vous conseille de lire ce livre, c'est une lecture qui se finit trop vite, parce qu'on en veut toujours plus, des nouvelles aussi poétiques, aussi belles, aussi intéressantes."
    • Melisande >>>"En bref, voici un livre magnifique qui change de ce que Erik L’Homme a pu nous offrir jusqu’à présent, mais qui nous transporte dans un autre univers pendant quelques instants tout en nous soufflant des messages sur la vie et sur le regard que l’on doit avoir sur celle-ci."

    { 8 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. Je te fais confiance et je note ;) Je l'avais adoré dans la trilogie des Etoiles

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Ce n'est pas du tout la même chose mais il vaut le détour d'autant qu'il se lit d'une traite. Merci et bonne lecture !

        Supprimer
    2. Il a l'air (et l'est très surement) su-bli-me !
      Ta chronique est vraiment géniale et là je n'ai qu'une envie, me plonger dans ce livre et en ressortir avec des étoiles dans les yeux ...

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Merci, et c'est ce qui risque d'arriver si tu le lis...

        Supprimer
    3. Il est beau. Magnifique.
      Je suis pressée de voir Erik l'Homme pour le féliciter.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. On a pas cessé de le lui dire, et il faut continuer à le faire ♥

        Supprimer
      2. Je m'en suis bien occupée. ;)
        Il le lit très bien, ce livre.

        Supprimer
      3. Il y avait une lecture ?

        Supprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -