• Posté par : Tom 1 mai 2013


    ◄►◄►◄ Présentation du livre ►◄►◄►

    Grace, 17 ans, se réveille enfermée dans une mystérieuse pièce sans fenêtres, avec une table, des stylos et des feuilles vierges. Pourquoi est-elle là ? Elle n’en a aucune idée. Mais à mesure qu’elle couche sur papier les méandres de sa vie, Grace est frappée de plein fouet par les vagues de souvenirs enfouis au plus profond d’elle-même. Il y a cet amour sans espoir qu’elle voue à Nat, et la lente dégradation de sa relation avec sa meilleure amie Sal. Mais Grace le sent, quelque chose manque encore. Quelque chose qu’elle se cache.

    Par Cat Clarke
    Aux éditions Robert Laffont, Collection R
    17 euros 90
    418 pages


    ◄►◄►◄ Mon avis ►◄►◄►


                    Ma chronique va être extrêmement dure à écrire… J’attendais énormément de ce livre, dès qu’il avait été annoncé en début d’année dernière j’étais fasciné. Je voulais lire cette histoire qui promettait d’être passionnante, bouleversante, belle à pleurer et pleine de sentiments à souhait... Et finalement je suis vraiment triste de dire que j’ai été déçu, et ne pense pas que ça soit le meilleur livre de la collection R… Et en même temps c’est difficile à dire, à expliquer et à vous convaincre, mais la fin a provoqué quelque chose de tellement fort en moi que je ne peux que vous conseiller de le lire ce livre pour que vous ressentiez la même chose. Lisez donc ce qui suit ou arrêtez vous là si vous préférez, mais retenez une chose : rien que pour la fin, je pense que ce roman peut valoir le coup d’être lu. Jusqu’à la FIN.

                    Grace se retrouve un jour enfermée dans une pièce ou tout est blanc, après avoir failli se suicider. Son mystérieux kidnappeur, pourtant si charmant et si gentil, la pousse à écrire. Mais écrire quoi ? Quelle vérité ? Elle couche sur le papier les vagues et remous de sa vie, sombres, heureux ou déchirants… mais il lui manque quelque chose qu’elle n’a pas encore compris et qu’elle doit comprendre… dont elle doit se souvenir ? Mais quoi ?

                    Au tout début du roman je me suis dit : waouh. Le personnage écrivant sa vie, écrivant ce qui lui arrive, ce qui lui fait peur, et tout simplement écrivant… j’ai aimé. J’ai embarqué dans l’histoire avec pleine de positivité, de force, d’envie. Le principe me paraissait juste génial, l’idée extraordinaire et cette histoire m’a dès le début soufflé quelque chose d’unique et de fort. On ne peut pas dire que l’idée était mauvaise et qu’elle l’a mal traitée, cette auteure épatante. Car même si j’ai commencé à vous dire que j’ai été déçu, ce n’est sûrement pas dans l’intrigue ou dans l’ambiance que j’ai trouvé les défauts de ce livre. On a une ambiance oppressante, pesante, forte, pleine de mystères et de secrets qu’on essaye de découvrir. On assemble les pièces et à chaque fois on recommence, on déchire ce puzzle infini et encore plein de mystères en se disant : mais quand arriverais-je à savoir ? Finalement, je n’ai pas pris beaucoup de temps à trouver mais je ne me faisais pas à l’idée que c’était ça. Ca. Je m’étais même imaginé pire et avoir deviné -et en pire !- n’a pourtant rien gâché à la fin. Menée avec talent, cette histoire d’enfermement et d’écriture est arrivée jusqu’au point culminant, et, soudainement, retombe, se fracasse, se brise et nous envoie tout un tas d’éclats de verre qui nous font mal et nous fracasse à notre tour. La fin. Est juste. Forte, puissante, bouleversante, déchirante, terrifiante, angoissante, frustrante, éclatante, tremblante… c’est une fin qui à elle seule dans le livre m’a torturé, bouleversé et bien bouleversé…

                    C’est donc les deux plus gros points forts du livre, les deux grands points qui méritent bien la lecture de ce livre et donnent à eux seuls le fait que je peux vous dire clairement que ce livre m’a quand même marqué. Mais je ne peux quand même pas oublier qu’avant cette fin fracassante je ressentais souvent un certain rejet des personnages ou en tout cas un détachement de l’histoire qui m’a quand même déçu.

                    Vous pourriez dire que c’est bizarre de dire que j’ai été déçu et en même temps afficher clairement que ce livre m’a marqué… mais je vous assure que la fin m’a vraiment marqué, marqué assez pour que vous dise tout ça. Et l’ambiance, comme dit plus haut. Mais finalement ce qui m’a le plus gêné dans tout le reste de l’histoire c’est l’héroïne, et indubitablement son histoire, et l’écriture comme c’est elle qui raconte son histoire… Explications.

                    Grace est un personnage qui ne m’a pas plu… pendant au moins 350 pages -sur 420 ça fait beaucoup. Elle est à mon goût trop naïve, trop cruche et n’a aucun, mais vraiment aucun tact ! Elle a eu tendance à m’énerver pendant la plupart du temps. A chaque fois j’essayais d’y trouver quelque chose de plus attachant, et dès que ça arrivait un tant soit peu, son caractère et sa personne revenaient à l’attaque et me décevaient vraiment. Elle est ce genre de personnage que je n’aime pas, et le côté en plus scarification a eu tendance à m’énerver… ça me fait pitié, mais ça a plus eu tendance à m’énerver. J’ai fini par m’y attacher un tant soit peu à la fin, parce qu’elle est une terrible victime, mais l’attachement à un personnage en ayant pitié pour lui n’est pour moi pas vraiment bon. J’ai cherché de la profondeur à ce personnage tout le long, et je n’en ai pas vraiment trouvé…

                    Du coup, la narration en était touchée. J’aurais aimé une histoire avec des mots, des phrases, des choses qui m’auraient touché, qui m’auraient bouleversé. Pour une histoire comme ça je m’attendais en fait à quelque chose de fort tout le long, d’émotionnel, rempli de sentiments, de… vie à l’état pure. Et on plonge dans une histoire prenante, mais racontée à l’image de l’héroïne qui écrivait avec des grossièretés (je ne suis pas choqué par ça, j'entends plutôt grossièretés au sens que ça aurait pu être des mots plus forts), quelque chose de trop « buté » et trop adolescente rebelle. Mais de l’humour -quand même un point fort, mais en même temps on ne s’y attend pas dans une telle histoire ou on préférerait trouver plus de poésie. En même temps je veux bien avouer que cela avance au moins à quelque chose de crédible car pour une héroïne si rebelle, et au caractère si foncier, elle n’aurait pas pu écrire quelque chose de réellement poétique.

                    Pour en revenir aux personnages, on peut dire qu’ils sont peu nombreux. Et finalement aucun n’est très complexe ou profond… sa meilleure amie a une histoire vraiment étrange et forte, mais elle m’a souvent énervée. Nat est un personnage que j’ai beaucoup aimé, et alors qu’il avait déjà plus de profondeur, il a direct été le mec trop parfait et a fini par me faire ressentir des sentiments bien différents. Le personnage qui m’a le plus plu… était un personnage mort. Quelle tristesse !

                    Je rajouterais, pour finir sur ces malheureux défauts, que j’ai trouvé quand même pas mal de petits détails qui montraient des incohérences. Dans le livre en général, cela n’est pas grand-chose, mais buter dessus en pleine lecture est finalement assez désagréable. Il y a des incohérences au niveau des réactions et ressentis des personnages, comme avec Sal, au niveau du comportement de Grace : rebelle et du genre à ne pas travailler -désolé des clichés- et au final elle n’a pas eu deux notes en dessous de 16 de toute sa scolarité ? Désolé de ne pas y croire mais j’en connais des personnes très intelligentes et je veux bien adhérer au fait que malgré son caractère, notre jeune héroïne a des facilités mais on ne la voit pas s’inquiéter un seul moment de ses examens, son travail et son lycée -ou presque- et c'est tout simplement peu probable, peu crédible. Enfin, j’ai trouvé que le personnage présentait lui aussi quelques incohérence par rapport à l'histoire qu'elle raconte : elle a des passions qu’elle ne montre presque à aucun moment, son histoire semble basée sur Nat et Sal. Sans eux, "elle n’existe pas", et elle ne fait rien, tout le reste est assez mineur à côté. Ca n’empêche pas que j’ai aimé suivre l’histoire de ce trio et que l’intrigue forte a rendu quand même, je dois l’avouer, ma lecture très plaisante et addictive, mais ces incohérences étaient tout de même dérangeantes.

                    Je conclus donc assez difficilement cette chronique -extrêmement longue, je m’épate moi-même - parce que je ne sais pas si je dois conclure par : lecture marquante et forte pour une fin pleine de bouleversement, ou par : lecture décevante avec quelques défauts majeurs et quelques incohérences malgré la fin qui m’a réellement marqué et perturbé. Frustré. Je vous invite donc à le lire pour vous faire vous-même votre avis, et pour qu’on puisse en discuter. Et parce que malgré tous les défauts, j’avoue que la conclusion de l’histoire et les sentiments qui vous assailliront valent vraiment le coup d’être… « Vécus » ?

    ◄►◄►◄ LES + ? ►◄►◄►
    -Une intrigue et une ambiance pleines de mystères, de secrets
    - Une fin fracassante, aiguisée pour qu'on s'y pique ou pire

    ◄►◄►◄ LES - ? ►◄►◄►
    - Une héroïne trop naïve, sans tact et assez cruche
    - Des personnages sans grande profondeur
    - Pas mal d'incohérences dans l'histoire, plus au niveau du détail
    - Manque d'une étincelle finalement, de quelque chose de plus fort et touchant

    ◄►◄►◄ EN BREF ►◄►◄►
    Un livre angoissant, mais addictif à haut point !

    >>> LU EN LECTURE COMMUNE AVEC MIRAGE <<<

    { 6 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. J'ai encore une fois adoré faire cette lecture commune avec toi ! Cette fois nos avis diverges pas mal, mais c'est encore plus intéressant d'en parler du coup. Bon au moins on est d'accord sur un point : La fin, la fin, la fin ! ♥

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Oui je suis d'accord !
        Oui la fin :") ♥

        Supprimer
    2. Eh bien, tu ressors quand même mitigé de cette lecture ^^
      Bisous

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Oui comme tu peux le voir :)
        Bisous !

        Supprimer
    3. Mais tu ne lis plus que la collection R!!

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Je chronique pour l'instant que les partenariats par manque de temps !

        Supprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -