• Posté par : Tom 18 janv. 2013


    ◄►◄►◄ Présentation du livre ►◄►◄►
     
    Le jour de la naissance de Jack, en 1874 à Edimbourg, est si froid que son coeur en reste gelé. La sage-femme qui l'a mis au monde, mi-sorcière mi-chamane, remplace l'organe défectueux par une horloge qu'il ne faut pas oublier de remonter tous les matins. Le garçon doit aussi éviter toute émotion : pas de colère, pas d'amour. Mais il va rencontrer une chanteuse de rue au regard de braise...

    Par Mathias Malzieu, chanteur de Dionysos
    Aux éditions J'ai Lu
    5 euros 80
    160 pages


    ◄►◄►◄ Mon avis ►◄►◄►






    « On dit qu’je suis né, le jour le plus froid du monde, on dit qu’je suis né, avec le cœur gelé. On dirait même qu’on m’a porté à bout de ventre, en haut de la colline, qui surplombe la ville, et ses clochers ! »

    La mécanique du cœur. Waouh. Là, c’est un coup de cœur, et c’est le cas de le dire ! Il y a en ce livre la vérité sur l’Amour, la vérité sur le Cœur, la vérité sur les horloges et leur coucou. Ce livre, rencontré un peu par hasard au CDI, que je connaissais déjà par l’album éponyme de Dionysos, groupe de l’auteur du roman tout simplement, m’a fasciné. Dans une douce mélopée, entre bribes de musique sans cesse en tête, bruits d’horloges remontées, et le son tantôt fracassant des mots, tantôt doux comme un chant d’un oiseau…

    Le jour le plus froid du monde, Jack naît entre les mains de Docteur Madeleine. Pour le sauver de son cœur gelé, elle lui greffe une horloge. La mécanique du cœur se met en marche… Doucement, elle s’égrène, elle se meut dans un tic-tac incessant. Et quand Jack rencontre Miss Acacia, elle s’ébroue, elle fait mal, elle cliquète fortement. Nait au cœur de cette rencontre, un amour fou…  et dangereux ?

    "Premièrement ne touche pas à tes aiguilles. Deuxièmement ta colère, tu devras maîtriser. Et surtout ne jamais oublier, quoi qu'il arrive, ne jamais se laisser tomber amoureux. Car alors pour toujours, à l'horloge de ton cœur, la grande aiguille des heures transpercera ta peau, explosera l'horloge, imploseront tes os, la mécanique du cœur, sera brisée de nouveau..."

    J’ai adoré me plonger dans cette ambiance si spéciale. C’est, je crois, la plus belle qualité de ce livre. Une ambiance teinte d’un mystère prenant, de sentiments pleins de justesses, d’une poésie étonnamment bien touchante… et au milieu de tout ça des bruits d’horloges incessants qui sont la plupart du temps eux aussi fracassants ou plein de poésie.

    « Je ne suis qu'un trucage humain qui voudrait devenir un homme sans trucage à mon âge
    Le truc parfait serait d'être considéré comme un homme
    Un vrai un grand un être humain de mon âge... un humain sans trucage. »

    Que dépeint ce livre exactement ? C’est en même temps tellement difficile de raconter, et en même temps d’une facilité étonnante. C’est une histoire d’amour évidente, entre un homme à trucage, et une jeune chanteuse, flamme allumette. On monte dans un train vitesse grand V qui nous embarque pour une épopée grandiose, romantique, épatante, pleine de lyrisme à grandes envolées de mots. Mais derrière, il y a aussi le désir d’un homme qui voudrait devenir un humain réel. Un véritable. On le blâme pour sa différence ? Mais alors qui est-il ? Est-ce qu’il a au fond de lui une réelle lucidité humaine, une dignité qu’il mérite, qu’il envie pourtant… C’est au fur et à mesure, à coup de massue, de minuit, de cœur et d’émotion qu’on va le savoir…

     « Vas-y saute, monte, grimpe, à ton cœur
    Sauve toi, n'ai pas peur!
    Ouvre grand mon petit il est temps d'avaler une énorme bouffée d'air frais (…) »

    Une épopée. Je l’ai dit plus haut, et je le répète. Ce livre nous fait voyager un peu en Europe, mais aussi au cœur de sentiments et d’émotions parfois inconnus… On s’évade le temps d’un voyage qui finit, après quelques rebondissements passionnants, sur quelque chose magnifique, mais, ô Malzieu, qu’est-ce que la fin m’a frustré ! Elle est excellente tout de même, par tous ces sentiments qu’elle m’a procurée...

    « Je ne suis qu'un trucage humain
    J'ai croisé sur mon chemin
    Un humain sans trucage qui rêvait cela dit jour et nuit d'en devenir un
    Pourtant c'est lui qui me donne encore aujourd'hui la force et l'envie
    De rester parmi les humains aujourd'hui(…) »

                    On a un héros à qui on s’attache avec force, agrippé à lui, on essaye de le pousser vers l’avant, de le soutenir, de l’aider en ressentant ce que lui ressent… On se prend à l’aimer de tout notre cœur sans trucage. On aimerait qu’il nous ressemble, comme on ne le souhaiterait pas… Il est original, unique, prenant… Un personnage plein de volume, de relief, d’envies, d’émotions, de sentiments… Un héros émouvant, et exceptionnel.

    « Je n'y vois que du feu
    En quelques pas seulement
    Je peux me perdre au loin
    Si loin dans ma rue
    Et même que je n'ose plus
    Regarder le soleil
    Ni regarder le ciel
    Droit dans les yeux
    Je n'y vois que du feu »

                    Miss Acacia est la deuxième moitié du héros… Dès le début, par sa maladresse, sa poésie, ses chants, ses lunettes, cette flamme nous captive, nous tente, nous brûle et nous entraîne dans sa danse envoûtante…
    Mais au milieu de ce couple, il y a tout un florilège étonnant et touchant de personnages hétéroclites et expressifs… On se perd au milieu de cette ronde émouvante qui nous fait encore plus facilement entrer dans cette magnifique histoire d’amour, pleine de poésie… et de mystérieux tic-tac qui nous montent dans le cœur…

    « Le souvenir de Miss Acacia dansant en équilibre sur ses petits talons aiguilles,
    Docteur Madeleine penchée sur moi, remontant l'horloge de mon cœur, Arthur en train de vociférer son swing à coups de "oh when the saints go marchin' in"
    Puis Miss Acacia dansant sur ses petits talons aiguilles, encore et encore… »

                    C’est vraiment dans une ambiance enflammante dans laquelle on plonge. Ce remarquable ensemble de héros qui nous guide tout au long de leur histoire est exceptionnel : on ne peut qu’être charmé par le docteur Madeleine qui adore réparer les gens, le jeune Jack qui doit apprendre à effrayer pour exister, la petite allumette qui se cogne au monde, le terrifiant Joe qui vient perturber l’histoire… C’est comme un conte… Une fable. Une fable émouvante, sensible, touchante, poétique. On a peur, on frissonne, on embrasse, on aime, on sourit, on pleure… Les actions et les émotions s’enchaînent avec une fluidité rarement égalée, et extraordinaire. Le charme opère, et on danse de joie.




                    Vous aurez remarqué que j’ai mis tout au long de ma chronique des citations. Elles ne sont pas du livre, mais de l’album La mécanique du coeur, qui, autant que le roman, est d’un charme magique. Des chansons sur des styles différents, qui miment parfaitement l’émotion et les personnages du livre. Des moments forts, des moments doux, des moments poétiques, des moments magistraux, des moments plein de grâce… Avec sa musique, ses différentes voix, ses sons, ses émotions, le groupe a aussi su me charmer aussi bien que le livre. Je l’écoute, et j’ai envie de chanter en criant, chuchotant, ou murmurant… Et de plus en plus bas, comme les mots s’éteignent peu à peu.


    ◄►◄►◄ LES + ? ►◄►◄►
    - Une ambiance imaginative et pleine d'émotion, entre brume et lucidité
    - Des personnages attachants, hétéroclites et étonnants
    - Un récit émouvant, à l'émotion toujours présente, et au cœur qui bat, et fait un tic-tac fracassant, mais touchant...

    ◄►◄►◄ LES - ? ►◄►◄►
    - Aucun, si ce n'est que la fin est si... frustrante !

    ◄►◄►◄ EN BREF ►◄►◄►
    Mon cœur a souvent fait des faux bonds par ces sentiments qui sont fracassants et poétiques ! Un livre exceptionnellement touchant... ♥

    ◄►◄►◄ Quelques citations ►◄►◄►
     


    « - Je t’aime de travers parce que je suis un détraqué du cœur de naissance. Les médecins m’ont formellement interdit de tomber amoureux, mon horloge-cœur était trop fragile pour y résister. J’ai pourtant mis ma vie entre tes mains, parce qu’au-delà du rêve, tu m’as donné une dose d’amour tellement forte que je me suis senti capable de tout affronter pour toi. Aujourd’hui je fais tout à l’envers parce que je ne sais plus comment m’y prendre pour arrêter de te perdre et ça me rend malade. Je t’aim… »


    « Quelques mètres au-dessus de la scène, la foudre éventre le ciel. Les parapluies bourgeonnent telles des fleurs de printemps funèbre ; je commence à être fatigué de mourir tout le temps. »


    « Il est temps pour moi de remballer mes casseroles de songes. »


    { 11 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. Je l'ai aussi lu cette semaine , c'est un livre extraordinaire difficile à décrire : c'est la magie des mots de Mathieu Malzieu.

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Oui voilà ! J'espère que ma chronique a quand même réussi ♥

        Supprimer
    2. Salut Tom,

      C'est Ménélas
      J'ai pas réussi à trouver une adresse e-mail ou te contacter donc je laisse un petit commentaire. Je sais pas si tu te souviens mais nos blogs étaient partenaires quand tu étais sur Skyorck (j'étais Plume et Encre 77)

      Je voulais donc te dire que j'ai enfin publié mon premier roman et je voulais te faire part de la nouvelle. Je me demandais si tu accepterais de donner ton avis dessus, en tant qu'ancien partenaire ;) Histoire de le faire connaître parce que je vois que t'as des dizaines de milliers de visites (les 100 000 approchent j'te le dis ;) et vu que c'est très difficile de faire connaître son livre, je me suis dit que ça pouvait être un bon moyen. C'est de la heroic fantasy avec aventures et rebondissements à foison j'espère que ça te plaira si tu décides de le lire :D Voilà voilà, tu peux trouver le roman à cette adresse http://www.thebookedition.com/la-quete-de-lance-1--la-chute-du-tyran-menelas-kosadinos-p-91693.html

      Merci de ta réponse, que tu le lises ou non,
      A bientôt :D

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Heyyyy oui je me rappelle de toi, très content que tu reviennes vers moi ! Ca fait bizarre ! Je me rappelle plus de tout... Tu as quel âge maintenant ?
        Wahou c'est excellent, bravo alors ;) Je connaissais pas cette édition ;) Je veux bien, je me ferais un plaisir de le lire !
        Bonne soirée !
        Tom

        Supprimer
    3. Je ne connaissais pas du tout ce titre, mais j'avoue que tu attises ma curiosité là. L'écriture à l'air tellement particulière ! Si je tombe dessus, un jour, peut être que je me laisserais tenter. :)

      RépondreSupprimer
    4. Un gros coup de coeur pour moi! De la poésie, de la magie et du mystérieux. Miam!

      RépondreSupprimer
    5. J'tenvoie les extraits dans la journée.
      Vu que tu comptes pas le lire dans son intégralité, jpeux t'envoyer des extraits un peu spoiler ???

      RépondreSupprimer
    6. J'ai adoré ce livre ! L'ambiance est tellement sympa !

      RépondreSupprimer
    7. Oh ce livre ! *-*
      Je l'ai lu il y a longtemps mais rien que d'y penser, toutes les sensations reviennent. Comme tu as dis, c'était à couper le souffle !

      RépondreSupprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -