• Posté par : Tom 5 nov. 2013


    La BD est une autre forme de littérature... avec les images, elles peuvent facilement décevoir, ou avec des images magnifiques et un texte trop simple. C'est dur de faire une bande-dessinée, c'est long, et pourtant la lecture est souvent très rapide ! Voici une sélection de BDs qui ne vous décevront pas... et qui offrent beaucoup d'émotions, de sensations, de couleurs, d'images, et de sentiments !
    _____________________________


    Zita la fille de l’espace m’a été donné à lire pour l’opération Masse critique jeunesse de Babelio… en échange d’un livre, une chronique ! J’ai donc reçu avec plaisir cette BD de Rue de Sèvres, la nouvelle édition BD pour jeunes surtout qu’a créé L’école des loisirs. J’ai donc plongé avec plaisir dans cette petite BD qui plaira sans aucun doutes aux enfants, petits, comme grands.

    Une petite fille, Zita, trouve une drôle de télécommande qui va la mener, elle et son ami Joseph, à l’autre bout de la galaxie où la planète est prête à se faire détruire par un astéroïde… pour retrouver son ami, enlevé par un Scripte, elle va parcourir ces terres inconnues au côté de beaucoup de nouveaux amis…

    Cette longue BD est un petit bonheur dont on se régale comme un bonbon. J’ai beaucoup aimé découvrir les aventures de cette héroïne haute en couleurs qui plonge dans un monde qui lui est totalement inconnu. On découvre une planète étrange mais fourmillante, riche de bonnes trouvailles, d’inventions folles et de créatures originales.

    Zita est attachante, vraiment, et nous offre un panel d’émotions, de sentiments, d’aventures… A travers elle, ses aventures, cette grande aventure, c’est la découverte de soi, l’affirmation de ce qu’on est, de ce qu’on a été, de ce qu’on sera. Cette héroïne est l’incarnation de notre enfance, de l’enfance : un peu de peur, un grain de folie, une once de courage et beaucoup de fantaisie.

    Enfin, le dessin est chaleureux, coloré et sympathique. Même si certaines planches mériteraient plus de travail, je salue avec inclination le grand travail de cet auteur. Toujours très bien coloré, avec des dessins séduisants et rigolos, et un scénario qui se marrie avec merveille à ce style, on en redemande. (Rassurez-vous, ce n’est pas la fin !)

    A mettre entre toutes les mains, mais surtout celles des enfants… et de tous les gourmands d’espace, de rire, d’enfance, de couleurs et d’extraterrestres !



    Ce sixième tome, j’aimerais vous en parler pour vous présenter la série, et puis pour vous donner en particulier mon avis sur ce nouvel opus.

    En effet, cette série est totalement géniale. Avec humour, beaucoup d’humour, des gags hilarants, des scénarios toujours au top, et un dessin singulier, vif, coloré et unique, on en redemande toujours et à chaque fois j’attends avec impatience la suite… ce nouveau tome relève le pari des cinq premiers haut la main ! Avec une ambiance qui devient plus sombre, des péripéties qui, pour notre plus grand bonheur, se compliquent. Mais aussi toujours ces couleurs, cette magnifique touche d’humour, ce dessin extrêmement sympathique et ces idées qui fourmillent, pétillent et se révèlent avec joie… c’est excellent.

    Je conseille à tous cette BD pleine de qualités, qui saura vous charmer, vous attacher, vous faire rire, voir pleurer (de rire ?) et quand vous en sortirez vous ne pourrez plus vous en passer !



    Maliki est une série de bandes dessinées que je suis avidement… Avec beaucoup d’humour, d’originalité et de beauté, cette BD offre au lecteur un grand plein de sensation et d’émotions. Je vais ici vous parler du sixième tome.

    Tout commence à l’objet. (Achetez le collector, sérieusement il vaut le coup.) Je me suis retrouvé avec dans les mains une BD cartonné, à double couverture, avec tout d’abord une magnifique jaquette aux illustrations sombres et sensibles, et au toucher voluptueux. Puis on l’enlève et on découvre toujours cette part sombre, avec la matière classique et les deux nouveaux personnages centraux du tome… passionnants ! Enfin à l’intérieur, des planches agréables, une matière sympathique, un carnet aquarelles sur du papier type canson à la fin… bref un bel objet !

    Pour en revenir à la BD même, je suis un grand grand fan de cette BD. Tout d’abord pour son histoire, ses personnages… un quotidien, du fantastique qui s’y mêle, des personnages uniques et haut en couleurs. Beaucoup d’émotions et de relations qui vous entraînent, une histoire pleine de bonnes choses et d’idées qui vous charmeront !

    De plus, ce nouveau tome met en place un long strip d’aventure, avec des combats, du fantastique, des révélations et de l’imaginaire étonnant et renversant.

    Enfin, le dessin est superbe ! On le reconnaît tout de suite et il s’améliore de BD en BD à notre plus grand plaisir ! C’est agréable à lire, c’est beau, coloré, parfois magnifique et émouvant…

    Bref un univers unique, coloré, plein d’humour, de tendresse et parfois de beaucoup d’émotions… un sixième tome qui relève le défi, qui monte encore la barre et nous offre plein de nouveautés. Avec son poster, le carnet d’aquarelles et les couvertures, cette version collector a tout pour plaire ! Une pépite en BD, une perle.



    La page blanche est une des meilleurs BD qui m’eut été donné de lire.

    Ce qui accroche au premier regard, le dessin. Simple, pas trop de relief, et pourtant plein de charme. On survole les pages en s’accrochant à des détails, à des dessins en particuliers, à des trouvailles et des plans originaux. J’ai beaucoup aimé ce dessin doux, et les choix sensibles et uniques de la dessinatrice.

    De plus, c’est une histoire totalement passionnante. Magnifique. Bouleversante. La page blanche. Rien que le titre est exceptionnel. Et si vous deviez tout recommencer ? Si vous aviez tout oublié ? Si un beau jour vous vous réveillez sur un banc sans savoir ce que vous y faites… il se passe quoi ?

    J’ai adoré l’idée, puis l’histoire, puis les personnages, puis ces sentiments… de l’émotion, beaucoup d’émotions, de doutes, de péripéties, mais aussi d’humour. On en redemande à chaque page et à chaque page on est comblé. La fin est douce, originale, surprenante et intéressante.

    On en retient une atmosphère charmante, un dessin doux, une histoire pleine de force… et le chemin que l’héroïne emprunte est mené avec tact, et des réflexions extrêmement intéressantes qui nous prennent et ne nous lâchent plus.

    Qui sommes-nous vraiment, et que sommes nous amenés à devenir ? Réussirons-nous un jour à devenir ce que nous sommes vraiment ?




    Ewilan… là, on touche à l’affectif et je sais que négativement ou positivement je ne serais pas objectif. Mais sachez le, en tant qu’immense fan de Pierre Bottero -je n’exagère pas du tout, pour moi c’est un Dieu littéraire- cette BD m’a beaucoup beaucoup plu et je ne m’empêcherais en aucun cas de vous la recommander vivement.

    C’est difficile de placer des mots sur cette œuvre. Commençons par le plus simple : le dessin. J’ai adoré. Il est beau, il est même magnifique. Je le trouve très bien approprié à l’univers de Gwendalavir, les détails ne sont pas négligés, les personnages sont parfois moins bien faits et étranges (Ellana, ou certaines têtes d’Ewilan, ou Bjorn) mais en général je n’ai pas été déçu (Ewilan, Salim, Edwin… ! ) De plus les décors sont splendides ! Bien travaillés, profonds, recherchés et tout simplement très bien respectés. On a droit à des cases très belles, à des plans magnifiques, à des personnages sincèrement superbes… en bref, le dessin ne m’a pas déçu, ou seulement sur un ou deux points, mais très minimes.

    L’adaptation, alors, est réussie. Viennent s’ajouter à cela les dialogues qui sont presque les mêmes, l’histoire respectée jusqu’au plus haut point… tout est vraiment bien respecté et unique. 

    Pour compléter cette chronique, je rejoins Vavi (sa chronique, complète et splendide ici >>>). En effet il y a un petit truc, un grain de sable qui m’a retenu… qui m’a manqué peut-être. Je crois que comme elle, 72 pages c’était trop court et que j’aurais préféré attendre plus mais avoir directement tout le tome 1 en 144 pages. De plus, je pense aussi qu’il manque un tout petit quelque chose pour avoir un déclic… en même temps j’aurais peut-être ralé dans l’autre sens, mais il manquait d’un détail en plus qui aurait fait que le feu d’émotions et de beauté lancé par cette BD deviendrait un immense brasier.

    Alors je conseille à tous ceux qui ont déjà lu Ewilan et à tous ceux qui rêvent de (re)parcourir Gwendalavir d’acheter cette BD… elle vaut vraiment le coup et nous offre émotions, et retrouvailles douces et sensibles. Un petit bijou.




    { 12 commentaires... lisez les commentaires ou Commentez }

    1. J'ai craqué la semaine passée et j'ai acheté Les nombrils t6 ! J'ai bien aimé ce tome, j'ai hâte d'avoir la suite mais il faudra patienter :P
      Maliki me tente depuis un moment et je n'ai jamais réussi à trouver ces BD, zut ^^
      Et pour Ewilan, je ne connais pas les livres et donc l'histoire, mais ça m'intrigue assez bien :)

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Oui exactement ! ;)
        Acheeeeteeuuuh ♥

        Supprimer
      2. Hahaha désolé mais ça me fait plaisir de lire ça ça veut dire que j'ai convaincu au moins une personne ♥

        Supprimer
      3. Ne t'inquiète pas, mon portefeuille et moi ne sommes pas trop copain de toute façon ^^ Tu m'as donné une idée d'article d'ailleurs, j'ai publié ma wishlist BD !

        Supprimer
      4. Hahahaha tu m'étonnes !
        Cooooooooool je vais voir! :-)

        Supprimer
    2. Toujours à la recherche de bonne BD, je suis ravie de ton article ^_^
      J'ai lu et bien apprécié La page blanche et La quête d'Ewilan.
      Maliki va surement rejoindre ma wish list, car ce que tu en dis et ce que tu en montres, me tentent bien.
      Par contre, les deux premières me parlent un peu moins...

      RépondreSupprimer
    3. Sympa cette sélection BD! Je ne lis pas beaucoup de BD (en fait, quasiment pas du tout!) mais ça me donne envie de m'y mettre :)

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Merci !
        Il faut les lire celles-ci ♥

        Supprimer
    4. cet après midi j'ai faillit acheter la quete d'ewilan en bd, mais il plevait et mon sac n'était pas assez grand je ne voulait pas l'abimer mais elle a vraiment l'air très belle

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Tu aurais du demander une poche plastique ;)

        Supprimer

    Alex la Belette et moi, on aime bien les commentaires ! Ça nous donne de l'audace !
    N'hésitez pas à poster votre avis, une idée, une blague, une remarque. Tout ce que vous voulez, tant qu'on peut échanger. Parce que la littérature n'est jamais plus belle que quand on la partage.

  • - Copyright © 2016 La Voix du Livre - K-ON!! - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -